Le 29e Festival des Arts de Saint-Sauveur : Une solitude partagée, 20 artistes, 20 créations, une voix

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Montréal, le 14 mai 2020. Cette année, le Festival des Arts de Saint-Sauveur (FASS) a tout mis en œuvre pour offrir une édition exceptionnelle, axée sur la résilience, la solidarité et la créativité québécoises. C’est avec beaucoup de fierté que Guillaume Côté, le directeur artistique du Festival, annonce ce projet grandiose : Une solitude partagée.

Le 29e édition du FASS reposera avant tout sur une collaboration entre Guillaume Côté et Yannick Nézet-Séguin, le Festival des Arts de Saint-Sauveur et l’Orchestre Métropolitain. Cette édition renforcera le soutien du FASS à la création en danse et en musique.

En 2020, le Festival présentera exceptionnellement les dimanches de juillet à septembre 10 solos conçus par 10 chorégraphes sur les musiques de 10 compositeur(-trice)s québécois(es) accessibles sur les plateformes numériques. « 20 artistes, 20 créations, une seule voix » s’élèvera pour affirmer que l’art est le miroir de la société dans laquelle il existe et peut s’épanouir, même dans des circonstances exceptionnelles. Grâce à la relation privilégiée que le FASS entretient depuis des années avec l’Orchestre Métropolitain, il a le bonheur de compter sur la participation des musiciens de l’Orchestre ainsi que du chef et directeur artistique Yannick Nézet-Séguin pour jumeler 10 compositeur(-trice)s québécois(e)s à ces chorégraphes.

Parmi ces créations, on peut d’ores et déjà signaler les performances de :

–        Daina Ashbee sur une composition d’Alejandra Odgers interprétée par la flûtiste et piccoliste Caroline Séguin

–        Marie Chouinard, sur une composition de Louis Dufort interprétée par le percussionniste Alexandre Lavoie

–        Guillaume Côté avec Yannick Nézet-Séguin au piano sur une composition d’Éric Champagne

–        Anne Plamondon sur une composition de Cléo Palacio-Quintin interprétée par le tromboniste Patrice Richer

–        Crazy Smooth sur une composition Marc Hyland interprétée par le clarinettiste Simon Aldrich

Cette édition sera exceptionnellement numérique et plus accessible que jamais au Québec, au Canada et à l’étranger, tout en restant attachée à Saint-Sauveur. Chaque semaine, des capsules signées par le réalisateur Louis-Martin Charest offriront une fenêtre sur le cheminement et le travail des artistes.

Les artistes brillent par leur pouvoir de transformer le monde et de nous unir en exprimant ce que nous avons en commun, par-delà nos différences et leur imagination n’est jamais en quarantaine. À l’heure où tout est remis en question, sous l’emprise de l’incertitude et de l’angoisse, l’art offre une bouffée d’oxygène et un anxiolytique sans effets secondaires. Une solitude partagée est le moyen que le FASS offre, cette année, afin de raviver l’espoir et d’illustrer la force de la création.

Le FASS reconnait le généreux soutien de Patrimoine Canada, le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des Arts et des Lettres du Québec, Tourisme Québec, Tourisme Laurentides et la Ville de Saint-Sauveur.  Le FASS tient aussi à remercier ses partenaires corporatifs, ses bénévoles et ses donateurs qui croient fortement en sa mission et au pouvoir des arts de servir de baume créatif aux blessures collectives.

www.festivaldesarts.ca

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.