La Fondation Glenn Gould célèbre la treizième lauréate du prix Glenn-Gould, Alanis Obomsawin

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

« L’histoire se perd si on ne la raconte pas. C’est donc ce que je fais: Je raconte les histoires. C’est ma façon de lutter pour le changement social. » – Alanis Obomsawin

Toronto, Ontario (14 septembre 2021) – Membre de la Nation abénaquise, documentariste légendaire, auteure-compositrice-interprète, artiste visuelle et militante, Alanis Obomsawin C.C., G.O.Q., C.A.L.Q. recevra le treizième prix Glenn-Gould lors d’une présentation le lundi 4 octobre 2021 à 19 h 15 au Musée royal de l’Ontario (100 Queen’s Park). Mme Obomsawin recevra un prix de 100000 $ et la statuette du prix Glenn-Gould de l’artiste canadienne Ruth Abernethy.

Alanis Obomsawin est une artiste visuelle prolifique dont les gravures et les estampes ont été exposées internationalement. La Fondation s’est associée à Viggo Mortensen et à Perceval Press pour faire paraître le premier livre célébrant son œuvre, intitulé Dream Visions: The Art of Alanis Obomsawin, une édition reliée grand format de 90 pages publiée sous la direction de Peter O’Brien, comportant 42 reproductions et une préface de l’auteure-interprète et compositrice oscarisée Buffy Sainte-Marie. La date de sortie de cette publication est prévue pour décembre 2021, et elle sera disponible par l’intermédiaire de percevalpress.com, de glenngould.ca, d’Amazon et d’une liste de magasins sélectionnés.

Après la cérémonie de remise des prix, la Fondation Glenn Gould présentera la première de Seeds: The Art of Alanis Obomsawin, un magnifique spectacle son et lumière – 170 pieds de large sur 70 pieds de haut – de la cinéaste métisse Terril Calder, qui présente l’art visuel puissant et la musique de Mme Obomsawin. Seeds fera ses débuts sur la façade est massive du Musée royal de l’Ontario à 20 h le 4 octobre et sera ensuite projeté tous les soirs jusqu’au 17 octobre, de 20 h à 22 h, avec quatre spectacles par heure. Les participants pourront accéder à la bande-son et entendre la voix d’Alanis Obomsawin sur leurs appareils sans fil et leurs écouteurs via le Wi-Fi local. Seeds partira ensuite pour une tournée pancanadienne et internationale, dont les dates et les détails seront annoncés en temps opportun.

Au cours de sa carrière de cinéaste de 54 ans en tant que cinéaste, Alanis Obomsawin s’est employée à témoigner de la vie, des préoccupations et de la résilience des peuples des Premières Nations. Elle a réalisé 53 films pour l’Office national du film du Canada, où elle travaille depuis 1967. Aujourd’hui âgée de 89 ans, elle continue de faire des documentaires. Elle a récemment terminé un cycle de sept films consacrés aux droits des enfants et des peuples autochtones. Son travail comprend les œuvres phares Kanehsatake: 270 ans de résistance, un documentaire sur le soulèvement mohawk de 1990, qui a reçu 18 prix internationaux, et Les événements de Restigouche, un aperçu des descentes policières dans une réserve mi’gmaq. En tant qu’auteure-compositrice-interprète, Mme Obomsawin a effectué des tournées au Canada, aux États-Unis et en Europe pour des causes humanitaires dans des universités, des musées, des prisons et des festivals. Elle a reçu de nombreux prix et distinctions, dont les titres de compagnon de l’Ordre du Canada (2019) et de membre honoraire à vie de la Guilde canadienne des réalisateurs (2018), dix prix pour l’ensemble de son œuvre et 14 doctorats honorifiques. Elle a siégé aux conseils d’administration de l’ONF, du Réseau de télévision des peuples autochtones, du Conseil des arts du Canada et du Foyer pour femmes autochtones de Montréal. Le Festival international du film de Toronto 2021 présente « Celebrating Alanis », une rétrospective de 19 films du 14 au 17 septembre 2021. Du 23 janvier au 18 avril 2022, une grande rétrospective intitulée The Children Have to Hear Another Story: Alanis Obomsawin sera présentée à la Haus der Kulturnen der Welt à Berlin.

Alanis Obomsawin a sélectionné la cinéaste ojibwée primée Victoria Anderson-Gardner pour recevoir le prix Glenn-Gould Protégé de 15000 $. Ce prix est décerné à un ou une jeune artiste extraordinaire dont la contribution à l’enrichissement de la condition humaine à travers les arts promet d’être exceptionnelle tout au long de sa vie, comme le promettait celle du jeune Glenn Gould. Alanis Obomsawin et Victoria Anderson-Gardner recevront leurs prix lors de la présentation du 4 octobre.

À propos du prix Glenn-Gould

La Fondation Glenn Gould célèbre la vie, la carrière et l’influence durable du pianiste, écrivain et diffuseur canadien Glenn Gould. Tous les deux ans, la Fondation convoque un jury international pour décerner le prix Glenn-Gould à une personne vivante qui a contribué tout au long de sa vie à enrichir la condition humaine à travers les arts. Jessye Norman (2018), Philip Glass (2015), Leonard Cohen (2011), le Dr José Antonio Abreu, fondateur d’El Sistema (2008), Yo-Yo Ma (1999) et Oscar Peterson (1993) figurent parmi les anciens lauréats du prix international. Pour plus d’information, visitez le site www.glenngould.ca.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.