La Bohème en webdiffusion gratuite par l’Opéra de Montréal ce jeudi

0

Montréal, le 20 octobre 2020 – L’Opéra de Montréal amorce sa saison en ligne avec le classique des classiques : La bohème, de Puccini, l’un des opéras les plus aimés de tout le répertoire. Cette production de l’opéra de Montréal fut créée en 2011, puis présentée de nouveau en 2017 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts, en plus d’être captée et retransmise en direct au Stade Percival Molson à l’occasion du 375e anniversaire de la ville de Montréal. Cette mémorable version sera rendue disponible en webdiffusion le 22 octobre à 19 h 30, gratuitement et sur inscription, via le site Web de l’Opéra de Montréal. 

LA FABRIQUE CULTURELLE DE TÉLÉ-QUÉBEC – PARTENAIRE DE DIFFUSION

La Bohème restera disponible gratuitement jusqu’au 5 novembre toujours via le site Web de l’Opéra de Montréal, en plus de se retrouver en accès gratuit sur La Fabrique culturelle de Télé-Québec, le partenaire de diffusion officiel de La Bohème. La Fabrique culturelle est un partenaire de longue date de l’Opéra de Montréal et, comme l’objectif premier de cette webdiffusion gratuite est de rendre l’opéra d’ici accessible à tous les Québécois, cette alliance était tout à fait naturelle. Nous pourrons ainsi rejoindre un vaste public d’initiés et de curieux aux quatre coins de la province. D’autres contenus seront également rendus disponibles dans l’espace partenaire de l’Opéra de Montréal sur La Fabrique culturelle au courant des prochaines semaines, afin d’initier le plus grand nombre possible de Québécois à notre forme d’art. 

LA BOHÈME

À Paris, dans une froide mansarde, le jeune poète Rodolfo grelotte en compagnie de Marcello, le peintre. Des amis viennent les rejoindre : Colline le philosophe et Schaunard le musicien. La bande se réconforte et désespère en riant, dans l’attente de jours meilleurs. C’est Noël, mais au lieu d’aller réveillonner au café avec sa bande, Rodolfo reste seul pour écrire. Il ne reste pas seul longtemps : Mimi, une jeune et belle voisine, frappe à sa porte. Sa chandelle est morte, elle n’a plus de feu… Mais c’est plutôt une passion qui s’allume entre ces deux-là. Le même soir, Marcello se réconcilie pour la énième fois avec l’explosive Musetta. Les couples se font et se défont au rythme des saisons. Mais comment s’aimer quand on meurt de faim ? Rodolfo est rongé par la jalousie, Mimi par la maladie. Malgré la jeunesse, malgré lamitié, la mort est au bout du chemin… mais chantée si magnifiquement !

LES ARTISTES

Dans cette reprise de la production de 2011, l’Opéra de Montréal a réuni une distribution jeune et entièrement canadienne. Menant cette distribution avec le talent qu’on ne cesse de lui découvrir, la soprano France Bellemare, lauréate au Concours musical international de Montréal en juin 2015 et boursière de la Fondation Jacqueline Desmarais (2013-2015), poursuit son parcours prometteur en interprétant la bouleversante Mimi. Son Rodolfo est le ténor québécois Luc Robert qui a récemment fait son entrée au Metropolitan Opera. Les rôles de ses amis « bohémiens » sont tenus par plusieurs autres anciens artistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal : la soprano Lucia Cesaroni (Musetta), le baryton Justin Welsh (Marcello), Christopher Dunham (Schaunard) et Alexandre Sylvestre qui reprend son rôle de Colline. Parpignol est interprété par l’éclectique ténor Isabeau ProulxLemire, actuel membre de l’Atelier lyrique, le Douanier par le baryton-basse Clermont Tremblay, Alcindoro/Benoît par la basse Claude Grenier et le Sergent, par la basse Alain Duguay. À la mise en scène : Alain Gauthier, applaudi pour ses mises en scène à la fois inventives et classiques, et plus récemment pour Elektra qui aura marqué la scène montréalaise en 2015. La scénographie est signée Olivier Landreville, actif en théâtre comme en télé, qui a aussi signé pour la compagnie Pagliacci/Schicchi en 2009 et récipiendaire du Prix Opus « Spectacle de l’année ». Le chef d’orchestre James Meena dirige l’Orchestre Métropolitain, les éclairages sont de Claude Accolas et les costumes de lOpéra de Montréal.

Pour accéder à la diffusion, rendez-vous au www.operademontreal.com/laffiche/webdiffusion

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.