Hommage à la compagnie Canimex, mécène et soutien de la musique au Québec depuis 50 ans

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Conférence de Presse Jeudi le 13 février 2020
par Anne-Marie Dubois, pianiste
Salle 437 de l’École de musique Vincent-d’Indy d’Outremont

Présents à cette conférence :
Katarzyna Musial, pianiste
Anne-Marie Dubois, pianiste
Caroline Rodgers, journaliste, Ludwig van Montréal
Gérard Sillis, photographe

Hommage à la compagnie Canimex, mécène et soutien
de la musique au Québec depuis 50 ans

En reconnaissance pour le grand rayonnement de mes parents en tant que mécènes des arts, et à l’occasion du 50e anniversaire de la compagnie fondée par mon père Roger Dubois et deux associés, soit Gilles Paquette et Maurice Lavallée, je souhaite souligner l’apport de la compagnie Canimex à l’essor de la musique au Québec. Canimex contribue grandement à l’épanouissement de la musique au Québec. Il y a une cinquantaine d’années, Canimex a débuté sa vocation musicale avec un appui toujours grandissant aux Concours de musique du Canada, appelés depuis quelques années Concours de musique du Canada-Canimex. Au sujet des prêts d’instruments, citons l’Orchestre symphonique de Montréal, pour lequel Canimex prête un bon nombre d’instruments à cordes.

L’entreprise compte aujourd’hui plus de 800 employés et rayonne dans plus de 70 pays. Les activités du Groupe Canimex sont orientées dans les domaines des composants mécaniques, électriques, hydrauliques et électroniques, des produits pour les systèmes d’accès et les portes de garage, du moulage d’aluminium sous pression, d’outillage et d’usinage de précision, de transformation du métal en feuille, de pièces mécanosoudées, de la fabrication de moules et de matrices et de solutions automatisées pour couvrir les spas

C’est avec bonheur que j’ai pu installer une série de 3 concerts à l’Ancienne Chapelle du Collège Saint-Bernard, à cet effet. Mon père a pensé prêter dans ce lieu intéressant acoustiquement un excellent piano entier de concert Yamaha.

Deux groupes de musique de chambre et un micro-orchestre se joindront à moi dans 3 programmes. Dans le premier, intitulé « Mozart au féminin » je recevrai, le dimanche 22 mars prochain, 3 membres du quatuor Rhapsodie, soit Amélie Lamontagne, violon, Nayiri Piloyan, alto et Sophie Coderre, violoncelle. Elles interprèteront avec moi les deux quatuors à cordes avec piano du divin Mozart. Les particularités de ce quatuor sont d’abord de jouer avec des artistes populaires très connus et ensuite de jouer pour la série des Concerts aux chandelles, à travers le Québec.

Dans le deuxième concert, ayant lieu le vendredi 24 avril, je recevrai le quatuor Claudel-Canimex pour le programme « Théodore Dubois au féminin ». Le quatuor Claudel-Canimex et moi nous sommes produites, en 2006, au Domaine Forget et au Centre d’Art Orford, entre autres. Depuis quelques années maintenant, elles ont entre les mains 3 instruments de Stradivarius, et l’altiste a un Guadagnini, le tout grâce à Canimex. Voici les membres formant maintenant le quatuor Claudel-Canimex : Élaine Marcil, violoniste, Isabelle Gervais, violoniste, Annie Parent, altiste, Jeanne de Chantal Marcil, violoncelliste. Elles interprèteront en première partie du programme les 2 quatuors de Théodore Dubois. Puis, nous jouerons ensemble le quintette avec piano, du même compositeur.

Ces 2 concerts de musique de chambre seront suivis d’un concert Bach, réunissant 4 femmes-solistes, le chef d’orchestre Thomas Le Duc-Moreau et 10 membres de la section des cordes de l’Orchestre symphonique de Drummondville. Ce concert, intitulé Bach au féminin, qui sera donné le 10 mai prochain, jour de la Fête des Mères, réunira donc des pianistes ayant toutes une expérience éprouvée comme solistes avec des orchestres d’ici et d’Europe. En tant que doyenne de la brochette de pianistes, j’ai joué moi-même avec 23 orchestres différents. Nous donnerons quatre concerti de Bach. Fait distinctif, le concert se terminera avec la transcription libre de Ferruccio Busoni et de Dinu Lipatti du concerto en ré mineur BWV 1052, que j’interprèterai pour la deuxième fois cette saison, puisque je l’ai également interprété avec l’Orchestre classique de Montréal, à la salle Pierre-Mercure, le 3 novembre dernier. D’ailleurs, la critique Luce Langis, de Patwhite.com en a dit : « La pianiste de renom Anne-Marie Dubois en a livré une très brillante interprétation. » Je donnerai 2 concerts à Lourdes et Saint-Pé-de-Bigorre pour un Festival maronite pour l’association « Authenticité et Mission » en septembre prochain, dans le cadre de mes concerts spirituels.

Katarzyna Musial jouera le concerto en fa mineur BWV 1056. Elle l’ornemente de façon très intéressante, dont on peut avoir de nombreux exemples dans sa réalisation de ce concerto sur You Tube. Elle sera en concert dans un Festival de musique de Chopin à Chicago la semaine prochaine. J’ai connu Katarzyna Musial le 1er mai dernier au lancement des pianos Magic d’Oliver-Esmonde White. Nous nous sommes rapidement rendu compte que notre esthétique musicale avait des points d’ancrage en commun très importants, et je lui ai parlé immédiatement de la possibilité de travailler avec moi pour mon projet de 4 concerti de Bach. Elle s’est montrée enchantée de l’idée.

Isabelle David a, dans la prochaine saison, un concert à Vancouver avec la violoniste Yolanda Bruno avec qui elle fait équipe depuis une dizaine d’années, qui sera retransmis par Radio-Canada. J’ai connu Isabelle au lancement d’un concours de l’OSM, il y a une douzaine d’années. J’ai été frappée alors par son engagement profond pour la musique et sa détermination dynamique et joyeuse. Je l’ai vu jouer dans quelques concerts par la suite. Elle est une pianiste avec des moyens techniques impressionnants et une capacité émotionnelle touchante.

J’ai rencontré Maria Sourjko lors d’un concert qu’elle donnait pour la Belle Chapelle de Sherbrooke, conjointement avec Serhiy Salov et mon fils Alexandre Savard, également pianiste. Elle jouait alors la Chaconne de Bach. J’ai beaucoup aimé son touché profond et lumineux et sa façon de capter son auditoire, avec des lignes très larges.

Un mouvement complet de pièces de musique de chambre tirées des programmes des concerts des 22 mars et 24 avril sera sur You Tube, un certain temps avant chacun des concerts. La vidéo avec le Rhapsodie mettra en scène le sublime 1er mouvement du quatuor avec piano K478 de Mozart, dans un cadre très spécial, puisqu’elle sera tournée avec un piano à queue complète Yamaha prêté par Canimex, à l’Église Saint-Mathieu-de-Beloeil. La vidéo avec le quatuor Claudel-Canimex sera faite avec l’Adagio non troppo du Quintette avec piano de Théodore Dubois. Elle sera tournée à la salle principale de la Maison des Arts de Drummondville, avec le Fazioli de 10 pieds prêté par Canimex, et avec une conque de bois.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.