Communiqué | Yourcenar – Une île de passions, création québécoise signé par Hélène Dorion, Marie-Claire Blais

0
Advertisement / Publicité

Québec, le 28 juin, 2022 – L’Opéra de Montréal, Le Festival d’opéra de Québec et Les Violons du Roy sont fiers d’annoncer conjointement la présentation prochaine d’un opéra québécois en première mondiale, création qui fera également l’objet d’un livre publié par les Éditions de l’Homme. Librement inspiré de la vie et l’œuvre de l’écrivaine Marguerite Yourcenar, l’opéra Yourcenar – Une île de passions explore les moments marquants de sa vie, évoquant d’abord la relation qu’elle a vécue avec sa compagne Grace Frick, puis celle, houleuse et passionnée, entretenue avec Jerry Wilson, son compagnon des dernières années.

Le livret de cet opéra en deux actes pour six solistes, chœur et orchestre, a été écrit par Hélène Dorion et la regrettée Marie-Claire Blais, sur une musique du compositeur Éric Champagne. La mise en scène sera conçue par Angela Konrad, tandis que Les Violons du Roy en assureront la partie orchestrale.

Les directeurs artistiques de l’Opéra de Québec, de l’Opéra de Montréal et des Violons du Roy, respectivement Jean-François Lapointe, Michel Beaulac et Laurent Patenaude, se disent particulièrement ravis d’offrir au public cette œuvre à la fois contemporaine et accessible, qui viendra enrichir le patrimoine lyrique du Québec. « Une création mondiale offre toujours des moments de réjouissance, surtout pour une œuvre remplie d’humanité, largement inspirée de la vie fascinante et mouvementée de la célèbre écrivaine à la plume visionnaire, Marguerite Yourcenar, première femme élue à l’Académie française », ont déclaré les trois directeurs artistiques.

Advertisement / Publicité

En amont de la première mondiale de l’opéra, un ouvrage éponyme portant sur le processus de création de l’œuvre paraîtra aux Éditions de l’Homme le 13 juillet prochain. On y trouvera le livret de l’opéra, un entretien avec les écrivaines Hélène Dorion et Marie-Claire Blais ainsi que des textes écrits par les concepteurs et principaux interprètes de l’opéra. L’ouvrage comprend également une fascinante sélection de photographies, croquis, esquisses et notes de travail qui illustrent cette aventure de création. En préparant ce livre, Hélène Dorion a souhaité que l’on puisse saisir le mouvement même de l’acte de créer qui mène à l’aboutissement que constitue le spectacle proprement dit.

Dans le cadre du Festival d’opéra de Québec, l’opéra sera d’abord présenté au Palais Montcalm, à Québec, les 28 et 30 juillet prochains, puis à la salle Pierre-Mercure à Montréal, les 4 et 6 août prochains. Les amateurs d’opéra et amoureux de littérature peuvent se procurer des billets dès aujourd’hui. Un tarif spécial est offert aux personnes âgées de 35 ans et moins.

La distribution comprend six solistes : Stéphanie Pothier, mezzo-soprano, Kimy McLaren, soprano, Hugo Laporte, baryton, Jean-Michel Richer, ténor, Pierre Rancourt, baryton ainsi que Suzanne Taffot, soprano.


À PROPOS DE L’ÉQUIPE DE CRÉATION

Éric Champagne, compositeur
Les compositions d’Éric Champagne sont interprétées par des solistes et ensembles de renommée internationale, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Québec et le Quatuor Molinari. Lauréat du prix OPUS Compositeur de l’année (2020), sa musique s’est rapidement imposée dans plusieurs concours et fait l’objet de commandes et de représentations en Amérique du Nord, en Europe et en Inde. Il a été compositeur en résidence à l’Orchestre Métropolitain (2012 à 2014) et à la Chapelle historique du Bon-Pasteur (2016 à 2018). En 2015, sa Symphonie no 1 lui a valu le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) « Œuvre de l’année à Montréal ». Attiré tant par l’écriture instrumentale que par l’écriture vocale, il crée des œuvres dont le chatoiement rappelle les orchestrations de Debussy et de Ravel, et où les voix évoquent souvent le souvenir des textes des grands poètes québécois.

Hélène Dorion, librettiste
Depuis la parution de son premier livre jusqu’à l’obtention du prix Athanase-David 2019, décerné pour l’ensemble de son œuvre et sa contribution à la littérature québécoise, Hélène Dorion a fait paraître plus de trente-cinq ouvrages. Poésie, romans, essais, ses livres sont publiés dans une quinzaine de pays et lui ont valu plusieurs prix canadiens et internationaux, dont le prix Mallarmé, le prix du Gouverneur général, le prix Catullo, le prix Anne-Hébert et le prix Léopold-Senghor. Artiste pluridisciplinaire, elle expose ses photographies, en plus de collaborer avec des compositeurs et des interprètes. Hélène Dorion est Officière de l’Ordre du Canada et Chevalière de l’Ordre national du Québec. Ses plus récents ouvrages sont le roman Pas même le bruit d’un fleuve et le recueil de poèmes Mes forêts, qui fait l’objet d’un concert littéraire et qui sera présenté avec l’orchestre I Musici en 2022-2023.

Marie-Claire Blais, librettiste
En soixante-dix ans de carrière, Marie-Claire Blais (1939 – 2021) a écrit des romans, pièces de théâtre, recueils de poésie et de fiction, articles de journaux, séries dramatiques pour la radio et scénarios pour la télévision. Elle a été quatre fois lauréate du prix du Gouverneur général pour la littérature canadienne-française et a également reçu la bourse Guggenheim. Parmi ses œuvres, citons La Belle Bête (1959), Manuscrits de Pauline Archange (1968), Le Sourd dans la ville (1979) et la série Soifs, en dix volumes rédigés entre 1995 et 2018. Plusieurs de ses œuvres ont été adaptées pour le ballet et le cinéma, entre autres. La critique littéraire Jade Colbert l’a qualifiée de « Virginia Woolf du 21e siècle » (Globe and Mail). Yourcenar – une île de passions est sa dernière œuvre achevée et son tout premier opéra.

Angela Konrad, metteuse en scène
Depuis plus de 15 ans, Angela Konrad fait partie du corps enseignant en théâtre de l’Université Trinity Western, où elle a mis en scène plusieurs productions. Elle a également dirigé des spectacles louangés par la critique pour le Pacific Theatre de Vancouver, le Glass City Theatre et le Vancouver International Fringe Festival. Elle a travaillé comme administratrice artistique de compagnies de danse et de théâtre. Elle fut aussi directrice générale adjointe du New Play Centre (aujourd’hui Playwrights Theatre Centre). Elle est depuis peu directrice générale et artistique de l’Usine C.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.