Communiqué | Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain dévoilent leur saison 2022-2023

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Montréal, le mercredi 20 avril 2022 — Parce que l’expérience de la musique prend tout son sens dans le partage, c’est avec fébrilité que l’Orchestre Métropolitain (OM) et son directeur artistique et chef principal Yannick Nézet-Séguin vous invitent à découvrir et à participer à sa 42saison musicale. Par ses concerts à la Maison symphonique de Montréal et le retour tant attendu de ses rendez-vous au cœur des arrondissements de Montréal dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée, l’OM sera un des principaux acteurs du retour à la vie symphonique. C’est en réunissant à nouveau de grands interprètes dans toute leur diversité, leur créativité et leur immense talent que l’Orchestre souhaite raconter au public les récits symphoniques par le biais des plus beaux trésors d’une musique sans frontière. Cette année, le déconfinement sera musical!

« Cette saison empreinte de programmes audacieux, de collaborations étonnantes et d’une grande diversité, me rend particulièrement fier de notre Orchestre et de notre mission. Quelle joie de pouvoir donner vie à cette saison en votre compagnie, dans des salles où la vie reprend! »
― Yannick Nézet-Séguin, Directeur artistique et chef principal de l’Orchestre Métropolitain

Advertisement / Publicité

MISE EN VENTE DES BILLETS

NOS RÉCITS SYMPHONIQUES, EN RÉSUMÉ

  • – La création unique et grandiose d’une œuvre d’Elisapie et Daphnis et Chloé de Ravel en ouverture de saison
  • – 11 programmes à la Maison symphonique de Montréal
  • – Yannick Nézet-Séguin dirige 6 programmes à la Maison symphonique de Montréal
  • – L’un des plus grands interprètes au monde, le flûtiste Emmanuel Pahud, soliste en résidence
  • – Le nouveau diamant de l’opéra, la soprano afro-américaine Angel Blue
  • – 7 créations
  • – Le retour de la tournée du Conseil des arts de Montréal dans les arrondissements de Montréal
  • – Une forte présence féminine avec 4 cheffes invitées et 11 compositrices
  • – Une grande diversité culturelle représentée par 8 compositrices et compositeur et 7 interprètes
  • – 2 RDV avec Noël : Yannick Nézet-Séguin, Kim Richardson et Mélissa Bédard et la Messe en si mineur de Bach
  • – Le Concierto de Aranjuez de Rodrigo avec le guitariste MILOŠ
  • – Un rendez-vous familial, avec Le pelleteur de nuages de Simon Boulerice
  • – La Symphonie no 3 de l’afro-américaine Florence Price
  • – Deux enregistrements pour Atma Classique
  • – 2 concerts de musique de chambre à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal
  • – L’OM accueille pour la première fois le Concert gala des Prix Azrieli (hors-série)

SOLISTE EN RÉSIDENCE : LE FLÛTISTE EMMANUEL PAHUD

Assurément l’un des plus grands interprètes de notre époque, la venue du flûtiste franco-suisse Emmanuel Pahud estsans contredit l’un des événements phares de la prochaine saison de l’OM. Après avoir remporté les premiers prix des Concours internationaux de Duino, de Kobe et de Genève, il devient à 22 ans première flûte du Philharmonique de Berlin, sous la direction de Claudio Abbado, un poste prestigieux qu’il occupe encore aujourd’hui.

Emmanuel Pahud a enregistré 40 albums en exclusivité pour EMI/Warner Classics qui ont tous reçu un accueil unanime et de nombreuses récompenses et qui ont significativement enrichi le répertoire enregistré de la flûte. C’est un honneur pour l’Orchestre Métropolitain que d’annoncer une résidence avec cet artiste d’exception. Deux concerts à la Maison symphonique permettront au public de le découvrir, alors qu’il présentera deux programmes qu’il a soigneusement préparés pour Montréal, incluant Mozart, Debussy, César Franck, Amy Beach, Elfrida Andrée, Marc-André Dalbavie, Louise Farrenc et Cécile Chaminade.

Les rendez-vous avec Emmanuel Pahud

  • – Pahud sous un air de France ׀ Dimanche 16 octobre, 15 h
  • – Couleurs françaises ׀ Vendredi 27 janvier, 19 h 30
  • – Musique de chambre ׀ Mardi 31 janvier, salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal

INCLUSION ET DIVERSITÉ : LA SIGNATURE DE L’ORCHESTRE MÉTROPOLITAIN

« Une saison de renaissance, et de reconnaissance envers toutes ces femmes qui, souvent dans l’ombre, ont dédié leur vie à la musique symphonique, et que nous sommes fiers de mettre en lumière. »
– Yannick Nézet-Séguin

Pour Yannick Nézet-Séguin, cela ne fait aucun doute : l’OM se fait un devoir de mettre de l’avant les femmes, cheffes, interprètes et compositrices, et de faire de leur présence un pilier régulier, une identité forte de sa vision artistique. Jusqu’à en faire une promesse : amener à Montréal les meilleures cheffes du monde! Cette année, il y en aura quatre, issues de quatre cultures différentes, et qui apporteront à la musique qu’elles ont choisi leurs propres couleurs symphoniques. Chez les interprètes, la parité est atteinte. Et les compositrices ne seront pas en reste avec les œuvres de 12 femmes, dont la Symphonie no 3 de Florence Price et une création de la Québécoise Keiko Devaux.

La soprano afro-américaine Angel Blue, nouveau diamant de l’opéra

C’est avec beaucoup de fierté que l’OM vous fera découvrir l’afro-américaine Angel Blue, incontestablement l’une des sopranos les plus en vue dans le monde lyrique actuel. Récipiendaire en 2020 du Met’s prestigious Beverly Sills Award, cette interprète à la voix lumineuse et unique est saluée sur les scènes du monde entier. Nous la découvrirons dans deux œuvres de l’Américain Samuel Barber, Knoxville, Summer of 1915 et Antony and Cleopatra, Mort de Cléopâtre, aux côtés de Yannick Nézet-Séguin, en clôture de saison.

Quelques concerts avec la diversité et l’inclusion :

  • – Envolées latines ׀ Vendredi 4 novembre, 19 h 30 ׀ Lina Gonzalez-Granados, cheffe, MILOŠ, guitariste
  • – Révolution électrique ׀ Vendredi 10 février, 19 h 30 ׀ Daniela Candillari cheffe, Thorwald Jørgensen, thérémine
  • – Couleurs françaises ׀ Vendredi 27 janvier, 19 h 30 ׀ Chloé Van Soeterstède, cheffe, Emmanuel Pahud flûtiste
  • – Exploratrices symphoniques ׀ Dimanche 11 juin, 15 h ׀ Yannick Nézet-Séguin, chef, Angel Blue, soprano

DE GRANDES RETROUVAILLES

Fidèle à ses valeurs, l’OM vous convie à des moments de pure symbiose émotionnelle avec les grands compositeurs et des œuvres qui ont traversé le temps et marqué les époques. Symphonies, concertos, musique de chambre, et des découvertes symphoniques en grande première sont au programme.

Le retour des chefs Alexandre Shelley et Nicholas Carter sur le podium

En plus de la présence de ces formidables cheffes que nous découvrirons cette saison, l’OM accueillera à nouveau deux grands chefs avec lesquels il a eu le bonheur de collaborer par le passé et qu’il retrouvera enfin : les chefs Alexander Shelley et Nicholas Carter.

Décrit comme « un communicateur né sur le podium comme dans la vie civile » (Daily Telegraph), l’Anglais Alexander Shelley partage sa vie en Ottawa et Londres, agissant entre autres à titre de directeur musical de l’Orchestre du Centre national des Arts du Canada (CNA) depuis septembre 2015. Après avoir fait ses début à l’OM en 2018, il sera de retour à Montréal au printemps prochain, alors qu’il dirigera entre autres l’œuvre à la fois poignante et lumineuse de la Canadienne Jocelyn Morlock, My name is Amanda Todd, une œuvre pour orchestre récipiendaire d’un prix JUNO et enregistrés en 2017 par le CNA sous la direction d’Alexander Shelley, sous étiquette Analekta.

L’Australien Nicholas Carter fait lui aussi un retour attendu à l’OM cette saison. Cette fois-ci, il nous invite à redécouvrir des trésors symphoniques trop peu entendus : le tragique Idomeneo de Mozart (Chaconne et Pas seul), le romantique Concerto pour violon de Glazounov et le très rythmique Petrouchka de Stravinski.

  • – Élégance à la Kerson Leong ׀ Vendredi 28 avril, 19 h 30 ׀ Alexander Shelley, chef
  • – Plus grands que nature ׀ Vendredi 19 mai, 19 h 30 ׀ Nicholas Carter, chef

7 créations

Parce que la musique classique est aussi celle de notre temps, qu’elle reflète nos valeurs jusqu’à faire écho à la réalité des générations précédentes mais aussi à celle d’aujourd’hui, l’Orchestre Métropolitain s’engage activement à lui donner une place de choix dans sa programmation, ça en faire sa deuxième marque de commerce!

Mentionnons entre autres les créations suivantes :

  • – Aurores orchestrales ׀ Dimanche 25 septembre, 15 h ׀ Création de l’artiste inuit Elisapie
  • – Révolution électrique ׀ Vendredi 10 février, 19 h 30 ׀ Concerto pour thérémine de Simon Bertrand
  • – Milot, Tétreault, Gougeon ׀ Vendredi 17 février, 19 h 30 ׀ Double concerto pour violoncelle et harpe de Denis Gougeon
  • – Exploratrices symphoniques ׀ Dimanche 11 juin, 15 h ׀ Création de Keiko Devaux

Les œuvres concertantes

La relation à la fois intime et personnelle d’un soliste avec un orchestre est à chaque fois une expérience excitante et inoubliable. La prochaine saison de l’OM vous réserve assurément des moments de grâce :

Parmi les concertos au programme :

  •  Envolées latines ׀ Vendredi 4 novembre, 19 h 30 ׀ Concierto de Aranjuez pour guitare de Rodrigo
  •  Couleurs françaises ׀ Vendredi 27 janvier, 19 h 30 ׀ Concerto pour flûte de Marc-André Dalbavie
  • – Haute voltige ׀ Vendredi 3 mars, 19 h 39 ׀ Concerto pour piano no 3 de Prokofiev 
  • – Élégance à la Kerson Leong ׀ Vendredi 28 avril, 19 h 30 ׀ Concerto pour violon de Tchaïkovski
  • – Plus grands que nature ׀ Vendredi 19 mai, 19 h 30 ׀ Concerto pour violon de Glazounov

Les symphonies 

Là où la nature même de l’Orchestre prend tout son sens, c’est dans l’interprétation de ces œuvres orchestrales, sommets de beauté et d’émotions que sont les symphonies. La prochaine saison, l’OM vous convie à redécouvrir certaines des plus exceptionnelles de tout le répertoire, telles que :

  • – Pahud sous un air de France ׀Dimanche 16 octobre ׀ Symphonie no 1 de Louise Farrenc
  • – Couleurs françaises ׀ Vendredi 27 janvier, 19 h 30 ׀ Symphonie de Franck
  • – Révolution électrique ׀ Vendredi 10 février, 19 h 30 ׀ Symphonie no 7 de Dvořák
  • – Milot, Tétreault, Gougeon ׀ Vendredi 17 février, 19 h 30 ׀ Symphonie no 5 de Chostakovitch
  • – Haute voltige ׀ Vendredi 3 mars, 19 h 39 ׀ Symphonie no 5 de Sibelius
  • – Exploratrices symphoniques ׀ Dimanche 11 juin, 15 h ׀ Symphonie no 3 de Florence Price

Des concerts avec le Chœur Métropolitain

Le Chœur Métropolitain se joindra aux musiciens de l’OM et enveloppera de ses magnifiques couleurs vocales l’emblématique Daphnis et Chloé de Ravel, la magistrale Messe en si mineur de Bach ainsi que lors du rendez-vous exceptionnel Des airs de Fêtes.

DEUX PROGRAMMES POUR ACCUEILLIR LE TEMPS DES FÊTES

Cette année, Yannick Nézet-Séguin avait envie de partager sa passion pour le jazz avec le public. Le chef se gâte, donc, en programmant un concert de Noël qui réunira sur scène des musiques et des interprètes qu’il affectionne particulièrement. En musique, il y aura bien entendu du jazz, mais aussi de la musique traditionnelle ainsi que des airs francophones et anglophones des Fêtes. Il sera soutenu dans cette aventure par le Chœur Métropolitain et deux de nos plus belles voix du Québec, les chanteuses Kim Richardson et Mélissa Bédard.

Tout juste avant la Nativité, l’OM présentera la célébrissime Messe en si mineur de Bach, une musique d’une puissante spiritualité qui traite de doute et de pardon et qui nous transporte dans un état de plénitude. Avec un plateau de solistes exceptionnels, la soprano américaine Erika Baikoff, la mezzo-soprano écossaise Karen Cargill, le ténor allemand Werner Güra et le baryton-basse canadien Nathan Berg, et le Chœur Métropolitain, qui seront sous la direction de Yannick Nézet-Séguin pour une soirée d’une rare intensité musicale.

  •  Des airs de Fêtes ׀ Samedi 3 décembre, 13 h et 16 h ׀ Yannick Nézet-Séguin, chef
  • – La Messe en si mineur de Bach ׀ Samedi 18 décembre, 15 h ׀ Yannick Nézet-Séguin, chef

DEUX ENREGISTREMENTS POUR ATMA CLASSIQUE

L’Orchestre profitera de deux concerts pour enregistrer deux œuvres pour Atma classique. Du compositeur québécois Denis Gougeon, le tout nouveau Double concerto pour violoncelle et harpe, avec le violoncelliste Stéphane Tétreault et la harpiste Valérie Milot, puis suivra la captation de la Symphonie no 5 de Sibelius, l’OM poursuivant ainsi son cycle entamé en 2019.

  • – Milot, Tétreault, Gougeon ׀ Vendredi 17 février, 19 h 30 ׀ Nicolas Ellis, chef
  • – Haute voltige ׀ Vendredi 3 mars, 19 h 30 ׀ Yannick Nézet-Séguin, chef

ET DE NOMBREUSES DÉCOUVERTES!

L’Orchestre Métropolitain promet des moments de découvertes inoubliables, fortement inspirés par l’inclusion, la diversité culturelle, mais surtout par l’envie de sortir des sentiers battus pour nous amener ailleurs, nous déstabiliser, dans un grand besoin de décloisonnement. L’OM nous fera ainsi découvrir des œuvres écrites par des compositrices et des compositeurs qui nous feront voyager aux quatre coins du monde : les Canadiennes Jocelyn Morlock et Keiko Devaux, les Américaines Gabriela Lena Franck et Florence Price, les Françaises Cécile ChaminadeLouise Farrenc et Germaine Tailleferre ainsi que la Suédoise Elfrida Andrée. Nous découvrirons également la musique de l’Afro-britannique Samuel Coleridge-Taylor et du Mexicain Arturo Márquez.

Autre découverte, cette fois-ci celle d’un instrument hors norme : le thérémine. Inventé en 1920, cet instrument électroacoustique, un des plus anciens instruments de musique électronique, a depuis longtemps été un favori des films de science-fiction, des séries B des années 50 au plus récent First Man, pour ses sonorités uniques. Il s’est aussi savamment glissé dans des partitions populaires telles Good Vibrations des Beach Boyset Whole Lotta Love de Led Zeppelin. Cette fois-ci, c’est le compositeur québécois Simon Bertrand qui amènera l’étonnant instrument à dialoguer avec un orchestre symphonique! Pour ce faire, l’OM accueillera le Néerlandais Thorwald Jørgensen, reconnu comme étant l’un des meilleurs joueurs de thérémine classique au monde.

Quelques découvertes

  • – Pahud sous un air de France ׀ Dimanche, 16 octobre, 15 h ׀ Cécile Chaminade, Concertino pour Flûte
  • – Envolées latines ׀ Vendredi, 4 novembre, 19 h 30 ׀ Márquez, Danzón no 2
  • – Révolution électrique ׀ Vendredi, 10 février, 19 h 30 ׀ Simon Bertrand, Concerto pour thérémine (création)
  • – Élégance à la Kerson Leong ׀ Vendredi, 28 avril, 19 h 30 ׀ Jocelyn Morlock, My name is Amanda Todd

Pour connaître tous les détails de la programmation 2022-2023 : www.orchestremetropolitain.com

Pour en savoir davantage sur les activités de Yannick Nézet-Séguin : www.yannicknezetseguin.com

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.