Communiqué | Clavecin en Concert présente LOUANGES ET ESPÉRANCE Cantates de Bach BWV 28, 137 et 149

0
Advertisement / Publicité

Montréal, le 21 novembre 2022. Clavecin en concert présente cette année trois cantates festives dans le cadre de l’intégrale des cantates de Bach offertes dans la Salle Bourgie au fil de huit années. Avec l’Ensemble Clavecin en concert, formé de 30 chanteurs et instrumentistes, sous la direction de Luc Beauséjour, ce concert se tiendra le dimanche 27 novembre à 14 h 30. Les solistes Jacqueline Woodley, soprano, Florence Bourget, mezzo-soprano, Louis Charles Gagnon, ténor et Geoffroy Salvas, baryton, interprèteront la BWV 28, « Dieu soit loué! L’année va maintenant à sa fin», une prière à Dieu de veiller sur nous durant la nouvelle année comme il l’a fait au long de l’année qui s’achève. La BWV 137, « Loue le Seigneur, le puissant roi de gloire », est un vigoureux chant d’action de grâce et la BWV 149, « On chante la victoire avec joie », exalte la force de Dieu et de ses anges, qui nous accompagnent dans la confiance.


Programme :

S. BACH
Cantates

  • Man singet mit Freuden vom Sieg
    [On chante la victoire avec joie], BWV 149
  • Gottlob! nun geht das Jahr zu Ende
    [Dieu soit loué ! L’année va maintenant à sa fin], BWV 28
  • Lobe den Herren, den mächtigen König der Ehren
    [Loue le Seigneur, le puissant roi de gloire], BWV 137

Jacqueline Woodley est titulaire d’une maîtrise en opéra de l’Université McGill, où elle a étudié et travaillé avec Joanne Kolomyjec, Patrick Hansen et Michael McMahon. Ancienne élève du Studio Ensemble de la Compagnie d’opéra canadienne (2010-2012), elle a interprété et couvert plusieurs rôles principaux, dont Olympia (Les contes d’Hoffmann), Amore (Orphée et Euridice), Première Prêtresse (Iphigénie en Tauride), Page (Rigoletto) et on a pu l’entendre dans les productions du Studio Ensemble dans le rôle d’Iris dans Semele et la Papagena dans La flûte enchantée. Parmi ses récentes prestations, mentionnons ses débuts au San Francisco Opera ; elle a chanté Waldvogel (Siegfried) et Cherubino (Les noces de Figaro) avec la Canadian Opera Company et Belinda (Didon et Énée) pour le Toronto Masque Theatre. Parmi ses autres prestations récentes, mentionnons la première canadienne de There was a Child de Jonathan Dove avec le Kitchener-Waterloo Philharmonic Choir ; un programme pour soprano et trompette pour Clavecin en Concert ; le Messie de Handel pour des groupes tels l’Orchestre du Centre national des Arts, le Grand Philharmonic Choir. Possédant une forte affinité pour les œuvres de concert, Jacqueline a récemment chanté la Passion selon Saint Jean et la Messe en si de Bach, Carmina Burana d’Orff, les Requiem de Fauré et de Mozart, la Huitième Symphonie de Mahler, la Cantate pour une joie de Mercure, La création de Haydn, le Stabat Mater de Pärt, les Bachianas Brasileiras No 5, I-II de Villa-Lobos et Dona Nobis Pacem de Vaughan Williams.

Advertisement / Publicité

La mezzo-soprano canadienne Florence Bourget détient une maîtrise (avec distinction) de l’Université de Montréal et est une ancienne élève de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Elle a interprété des rôles tels Sesto (La clémence de Titus), The Third Lady (Die Zauberflöte), Wellgunde (Das Rheingold), Mrs. Grose (The Turn of the Screw) et Alisa (Lucia di Lammermoor). Son expérience comprend également du répertoire contemporain tel Angel 2 dans Written on Skin de George Benjamin à l’Opéra de Montréal et la création de l’opéra Albertine en cinq temps à partir du texte de Michel Tremblay. En plus de la scène lyrique, Florence se produit fréquemment sur les scènes de concert et d’oratorio avec des organisations prestigieuses telles l’Orchestre Métropolitain, les Orchestres symphoniques de Montréal, Québec et Laval, l’Orchestre de chambre IMusici, Clavecin en concert, Arion orchestre baroque, le Festival Classica, les Grands Ballets Canadiens et l’Ensemble Contemporain de Montréal.

Lauréat de l’édition 2020 des Jeunes Ambassadeurs Lyriques, Louis-Charles Gagnon a également remporté en 2016 la 1re place au Concours solo avec orchestre organisé par la Faculté de musique de l’Université Laval. En 2015, il remporte la 1re place au Concours d’Art Lyrique de la Relève Musicale accompagné de la bourse S. Cécile-Darveau. Louis-Charles est détenteur d’une maîtrise en interprétation du Royal Northern College of Music (RNCM) situé à Manchester au Royaume-Uni où il a travaillé avec Andrew Heggie. Il a étudié auparavant à l’Université Laval de Québec sous la tutelle de Patricia Fournier. Il a récemment interprété le Comte Almaviva (Le barbier de Séville) à l’ItalfestMTL 2022, Rodolfo (La Bohème/G. Puccini) au Festival-Opéra de Saint-Eustache et Le roi/l’empereur à l’occasion de la création des 3 contes d’Andersen au Festival d’opéra de Québec. Il a également chanté dans le Stabat Mater de Dvořák avec le Chœur classique de Montréal et l’Orchestre symphonique des jeunes de Montréal sous la direction de Maestro Louis Lavigueur. On compte dans ses autres réalisations Don Ottavio (Don Giovanni) en Allemagne avec le Lyric Opera Studio Weimar (LOSW), Gherardo (Gianni Schicchi) et Septimius (Theodora) dans des productions du Royal Northern College of Music (RNCM) du Royaume-Uni.

Gagnant du Premier prix opérette au Concours international de chant de Marseille 2017, finaliste du New England Metropolitan Opera National Council 2019, lauréat du concours de mélodie française Classica 2019 et boursier de la Fondation Jacqueline Desmarais, Geoffroy Salvas a étudié avec Gabrielle Lavigne puis Aline Kutan au Conservatoire de musique de Montréal. Il a ensuite fait partie des artistes en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Lors du concert inaugural de la saison 2018-2019 de l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano, il incarne Mantoo, l’un des deux rôles principaux de l’opéra Chaakapesh du compositeur Matthiew Rickets. Par la suite, à l’invitation de Yannick Nézet-Séguin, il collabore à l’enregistrement Deutsche Grammophon de la basse Ildar Abdrazakov, paru en 2019. Baryton reconnu, Geoffroy Salvas a entre autres chanté Valentin (Faust), Don Giovanni (Don Giovanni), Morales (Carmen), Mercutio (Roméo et Juliette), Germont (Traviata), Nero (Nero and the fall of Leahman Brothers), Ein deutsches Requiem de Brahms, Messiah de Haendel, Matthäus-Passion de Bach, Le Bal Masqué de Poulenc, Winterreise de Schubert.

Lieu : Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal

Le dimanche 27 novembre à 14 h 30

Billets : http://bit.ly/3TJV1Ct

Prix (taxes et frais de billetterie inclus)

Régulier : 64 $,

Membres du Musée : 54 $

34 ans et moins : 33 $

En coproduction avec la Salle Bourgie

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.