Cinq danseurs se joignent aux Grands Ballets Canadiens

0

Montréal, le 28 août 2018 – Ivan Cavallari, directeur artistique des Grands Ballets, est heureux d’annoncer l’arrivée de cinq nouveaux danseurs au sein du corps de ballet :

«Pour cette deuxième saison à Montréal, je suis heureux d’accueillir cinq danseurs pour compléter le corps de ballet des Grands Ballets. C’est à travers eux que se transmettront les créations au cœur de la programmation, afin de porter le public montréalais vers de nouvelles découvertes. Je leur souhaite la plus chaleureuse bienvenue, et une longue vie avec nous!»

Québécoise, Maude Sabourin rentre au bercail après plus de dix ans à Monaco. D’abord au Jeune Ballet du Québec (2003-2006), Maude a joint les rangs des Ballets de Monte-Carlo, sous la direction artistique de Jean-Christophe Maillot en 2006. Elle y a été nommée soliste en 2012, puis soliste principale en 2014. Elle a par ailleurs été la première femme à interpréter Carabosse dans La Belle de Jean-Christophe Maillot, un rôle d’abord destiné à un homme.

Photo : Sasha Onyschenko. Danseuse : Maude Sabourin

Meg Honey Parry est née à Brisbane, en Australie. Elle a dansé dix ans (2008-2018) au West Australian Ballet, où elle a été promue demi-soliste en 2014.

Photo : Sasha Onyschenko. Danseuse : Meg Honey Parry

Julia Bergua est née à Saragosse en Espagne. Après une formation au Conservatorio Municipal Profesional de Danza (2000-2009) à Saragosse et chez John Cranko Schule à Stuttgart (2009-2011), elle danse six ans (2011-2017) au Ballet de Stuttgart avant de rejoindre le Ballet de l’Opéra national du Rhin à Strasbourg (2017-2018).

Credit : Sasha Onyschenko. Danseuse : Julia Bergua

L’Anglais originaire de Rochford Nicholas Jones a étudié le ballet à l’école du Royal Ballet avant de rejoindre le Ballet de Stuttgart (2010-2016). Il a ensuite dansé au Ballet de l’Opéra national du Rhin sous la direction artistique d’Ivan Cavallari (2016-2018).

Photo : Sasha Onyschenko. Danseur : Nicholas Jones

Melih Mertel, stambouliote d’origine, a étudié au Conservatoire d’État d’Istanbul avec la méthode Vaganova. Il a ensuite poursuivi au baccalauréat puis à la maîtrise en arts de la scène à l’université d’Istanbul. Premier danseur au Antalya State Ballet (Turquie, 2003-2007) puis au Ballet d’Istanbul (2007-2018), il a été soliste au Washington Ballet (2012-2013), ainsi qu’aux Ballets de Monte-Carlo (2015-2016).

Photo : Emre Guven. Danseur : Melih Mertel

Ivan Cavallari et Les Grands Ballets Canadiens de Montréal souhaitent la plus cordiale bienvenue à leurs nouveaux membres.

SIX NOMINATIONS AUX GRANDS BALLETS Les Grands Ballets profitent du début de la saison pour souligner le travail exceptionnel de Vanesa Garcia-Ribala Montoya et Myriam Simon qui obtiennent cette année le titre de premières danseuses. Originaire de Madrid (Espagne) et formée au Conservatoire supérieur de Madrid, Vanesa a débuté au Jeune Ballet d’Europe, puis avec la Compañia Nacional de Danza 2 (Espagne) et le Ballet national du Rhin avant de rejoindre les Grands Ballets en 2006. Myriam Simon a étudié à l’École supérieure de ballet du Québec de 1992 à 1994 et a terminé sa formation à l’École nationale de ballet du Canada à Toronto. Elle a dansé pour les Ballets de Guangzhou, de Leipzig, de l’Opéra de Hanovre et de Lisbonne ainsi que pour le Ballet royal de Flandre, avant de se joindre au Stuttgart Ballet en 2006 où elle a été promue première soliste en 2011. Quatre danseurs de la compagnie ont également changé de grade. En effet, Célestin Boutin, Anya Nesvitaylo et Yui Sugawara deviennent solistes alors qu’Emily He obtient le statut de demi-soliste.

LA COMPAGNIE : Les danseurs des Grands Ballets de la saison 2018-2019 sont donc : Vanesa G.R. Montoya, Myriam Simon (premières danseuses) ; Hervé Courtain, Jean-Sébastien Couture, Emma Garau Cima, Marcin Kaczorowski, Valentine Legat (premiers solistes) ; Raphaël Bouchard, Célestin Boutin, Mai Kono, Sahra Maira, Anya Nesvitaylo, Stephen Satterfeld, Chen Sheng, Yui Sugawara (solistes) ; Emily He, Chisato Ide, Anna Ishi, Vera Kvarcakova, Éline Malègue, André Santos, Ryo Shimizu (demi-solistes); Julia Bergua, Esabelle Chen, Matthew Cluff, Kiara Denae Felder, Dane Holland, Nicholas Jones, Yi-Li Law, Diana Léon, James Lyttle, Tetyana Martynova, Melih Mertel, Hamilton Nieh, Meg Honey Parry, Maude Sabourin, Alessio Scognamiglio et Éléonore Thomas (corps de ballet). La compagnie a également tenu à souligner l’apport de Jeremy Raia, qui a pris sa retraite en juin dernier après plus de 20 ans aux Grands Ballets, ainsi que les départs de Ruben Julliard, Jérémy Galdeano, Sarah Kingston et Andrew Wright.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS : Les cinq nouveaux danseurs des Grands Ballets se joindront aux 33 danseurs déjà en place pour l’ouverture de la saison 2018-2019 le 4 octobre prochain, avec une création de la britannique Cathy Marston, L’Amant de Lady Chatterley.

À propos des Grands Ballets Canadiens de Montréal : Depuis plus de 60 ans, Les Grands Ballets Canadiens de Montréal sont une compagnie de création, de production et de diffusion internationale qui se consacre au développement de la danse sous toutes ses formes, en s’appuyant sur la discipline du ballet classique. Les danseuses et danseurs des Grands Ballets, sous la direction artistique d’Ivan Cavallari, interprètent des chorégraphies de créateurs de référence et d’avant-garde. Établis au cœur du Quartier des spectacles à Montréal, les Grands Ballets proposent une approche holistique innovante unique au monde de laquelle sont nés Les Studios, ainsi que le Centre national de danse-thérapie qui font la promotion de tous les bienfaits que procure la danse. La mission de la compagnie est également d’assurer une ouverture à l’art pour tous et c’est en ce sens qu’elle a fondé, entre autres, le Fonds Casse-Noisette qui permet à des milliers d’enfants chaque année d’être initiés au ballet. Les Grands Ballets, reconnus pour leur excellence, leur créativité et leur audace, sont pleinement engagés au sein de la collectivité et rayonnent sur toutes les scènes du monde.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.