L’Université de Sherbrooke : l’école de musique version 2.0

0

Pour souligner son 25e anniversaire, l’École de musique de l’Université de Sherbrooke fait peau neuve. Grâce à un investissement de plus de 9,5 millions de dollars, les locaux de l’école ont été entièrement repensés afin d’entrer véritablement dans le 21e siècle. Ainsi, l’ensemble du bâtiment a été reconstruit de l’intérieur, afin de répondre aux besoins des nouveaux programmes offerts.

« Le mot d’ordre était : synergie, flexibilité, équipement audionumérique de haut niveau et environnements d’enseignement et de production musicale uniques dans le monde universitaire », dit André Cayer, directeur de l’école. L’institution souhaite devenir le chef de file en matière de formation en production de musiques de films, de jeux vidéo et de publicités, notamment en offrant le seul baccalauréat en musique à l’image au Québec. L’interconnectivité des installations permet dorénavant de travailler en direct avec l’industrie; les étudiants deviennent donc des artisans de projets en se formant directement dans un environnement professionnel de haut niveau. M. Cayer précise : « Les nouvelles installations permettent de multiplier les projets internationaux dans ce domaine et de proposer des collaborations intensives avec les acteurs les plus en vue dans le milieu de la création audio pour l’image. »

Les étudiants en interprétation ne sont pas en reste. En effet, les nouvelles installations viennent appuyer les étudiants en créant un lien direct entre l’apprentissage théorique et la formation pratique. Les espaces ont été conçus pour être des laboratoires permettant aux étudiants de développer au maximum leur potentiel : des locaux de répétition dotés d’une acoustique modulable et équipés à la fine pointe de la technologie (pianos à queue, amplificateurs et systèmes de sonorisation et d’enregistrement de qualité), une salle pouvant accueillir un orchestre de 100 musiciens devant un écran, des plateaux secondaires conçus pour des ensembles de chambre ou de pop/jazz.

De plus, « chaque étudiant en interprétation est évalué et suivi par des spécialistes en ergothérapie, afin de diagnostiquer et prévenir les blessures liées à la pratique instrumentale en plus d’optimiser son jeu. Tous ont aussi accès à des cours de préparation mentale à la performance », ajoute M. Cayer. Les examens ont été repensés pour valider l’ensemble des connaissances de l’étudiant et représentent maintenant des situations réelles du monde musical professionnel d’aujourd’hui.

Les travaux ont permis de presque doubler les locaux de répétition, lesquels sont désormais disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Un système de réservation en ligne a été mis sur pied et les locaux sont accessibles grâce à un système de carte magnétique, assurant une plus grande sécurité pour les étudiants.

Dans un souci de développement durable, l’École de musique s’est dotée de puits de géothermie pour alimenter son système de chauffage. L’excédent est injecté dans le réseau du campus de l’Université de Sherbrooke. Ce changement permet une réduction des GES de 250 tonnes.

www.usherbrooke.ca/musique

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.