La relève jazz – Hichem Khalfa

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Depuis son arrivée en ville, le trompettiste hexagonal Hichem Khalfa a bien tiré son épingle du jeu. Question de changer de décor, il se fixe chez nous en 2012. « J’aime voyager, dit-il au bout du fil, et partir à la découverte. N’ayant jamais fait le saut en Amérique, je voulais d’abord me rendre à New York. On m’a accepté là à la New School of Music et offert une bourse d’études, mais j’ai dû renoncer en raison du coût de la vie, les loyers en particulier, les frais scolaires en sus. »

Par la suite, il découvre l’Université McGill et son programme jazz. Il y passe une audition. Tout en poursuivant des études de premier cycle, il produit l’album Histoire sans mots en 2014, un quintette avec Al McLean au saxo ténor. L’été dernier au FIJM, il se lance dans l’aventure d’un quartette électrique, sans saxo, mais avec claviers (joués par Jérôme Beaulieu, seul membre de son ensemble précédent), basse électrique et batterie. Début septembre, ce nouvel ensemble décroche le prix du Festijazz de Rimouski, remis annuellement à un groupe de la relève. Dans un communiqué, les organisateurs saluent ainsi ses efforts : « Avec des compositions éclectiques, passant de mélodies fortes à des cadences plus complexes, Hichem Khalfa s’est démarqué des autres formations grâce à ses riches compositions, la chimie extraordinaire de son groupe et la virtuosité des quatre musiciens. »

Advertisement / Publicité

Né d’une famille algérienne établie dans la région parisienne, Khalfa entre en contact avec la musique très jeune, son père et un oncle étant des percussionnistes de métier. À sept ans, il commence directement à la trompette. Une formation rigoureuse au conservatoire en musique classique s’ensuit. Pourtant, il s’intéresse aussi au jazz par l’écoute de disques, jouant même avec eux à la maison. Mais ce n’est qu’à 18 ans qu’il entend en direct. Au Festival de Jazz de Marciac, il participe à un camp musical; ses rencontres avec d’autres jazzmen en herbe le convainquent de s’engager dans cette voie. Parmi ses influences, il cite les classiques comme Clifford Brown ou Lee Morgan, voire Wynton Marsalis parmi les contemporains.

Pour lui, son nouveau quartette est une occasion de sortir des sentiers battus. « Au début, je n’étais pas sûr, avoue-t-il, car c’est une question d’endurance pour un trompettiste de tenir le coup comme seul instrument à vent, mais le concert du FIJM m’a montré que j’étais à la hauteur. » Armé d’un nouveau répertoire, il compte non seulement répandre la bonne nouvelle sur scène, mais sur disque aussi. Avant le Nouvel An, il se rendra justement en studio pour produire sa prochaine galette. Suite en 2017.

» En concert : OFF Festival de Jazz, vendredi 7 octobre, 22 h 30, Le Dièse onze the270sessions.com/artistes/hichem-khalfa

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Marc Chénard is a Montreal-based multilingual music journalist specialized in jazz and improvised music. In a career now spanning some 30 years, he has published a wide array of articles and essays, mainly in Canada, some in the United States and several in Europe (France, Belgium, Germany and Austria). He has travelled extensively to cover major festivals in cities as varied as Vancouver and Chicago, Paris and Berlin, Vienna and Copenhagen. He has been the jazz editor and a special features writer for La Scena Musicale since 2002; currently, he also contributes to Point of Departure, an American online journal devoted to creative musics. / / Marc Chénard est un journaliste multilingue de métier de Montréal spécialisé en jazz et en musiques improvisées. En plus de 30 ans de carrière, ses reportages, critiques et essais ont été publiés principalement au Canada, parfois aux États-Unis mais également dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Allemagne, Autriche). De plus, il a été invité à couvrir plusieurs festivals étrangers de renom, tant en Amérique (Vancouver, Chicago) que Outre-Atlantique (Paris, Berlin, Vienne et Copenhangue). Depuis 2012, il agit comme rédacteur atitré de la section jazz de La Scena Musicale; en 2013, il entame une collabortion auprès de la publication américaine Point of Departure, celle-ci dédiée aux musiques créatives de notre temps.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.