Songs of Longing (Centredisques, 2021)

0
Advertisement / Publicité
96%
96%
  • 4.8
  • User Ratings (1 Votes)
    1.4

Songs of Longing (Chansons de nostalgie)
Felipe Téllez, compositeur; TakeFive Ensemble: Shoshana Telner, piano; Lynn Kuo, violon I; Csaba Koczó, violon II; Carolyn Blackwell, alto; Emmanuelle Beaulieu Bergeron, violoncelle
Étiquette: Centredisques, 2021

Un nouvel enregistrement de la maison d’édition en musique contemporaine Centredisques nous est parvenu. Celui-ci présente les deux numéros de l’Opus 1 du compositeur canadien d’origine colombienne Felipe Téllez, interprétés par le TakeFive Ensemble. C’est là l’apogée d’une série d’œuvres écrites entre 2017 et 2020, peut-on lire dans les notes discographiques. D’emblée, il faut saluer la présence d’un livret détaillé qui fait encore plus apprécier ces nouvelles créations.

Auteur de musiques de films, M. Téllez compose ici des pièces dont on sent bien qu’elles auraient pu être écrites pour le cinéma. La première, intitulée Fate (Destin) est marquée par un certain lyrisme. Dès le premier mouvement andante moderato, elle provoque un effet d’entraînement, un grand souffle, avec notamment l’entrée triomphante de Shoshana Telner au piano.

Dans le deuxième mouvement, accompagné de l’indication affetuoso, ce sont plutôt l’humour et les traits moqueurs qui prédominent. Le compositeur fait beaucoup de détours harmoniques, empruntant aux musiques modale et tonale, mais au terme de ce long parcours, on arrive bel et bien à un sentiment satisfaisant de résolution. Ainsi, les musiciens qui forment ce quintette de haut calibre jouent un répertoire contemporain qui demeure accessible à tous.

L’album est plutôt court (à peine une trentaine de minutes seulement) et malgré le fait qu’il y ait deux numéros séparés, on entend surtout une seule et même œuvre homogène. L’expressivité et le caractère festif des Chansons colombiennes rappelle le Destin. Une différence notable toutefois est l’usage de rythmes ternaires propres à la danse et qui donne à ces morceaux une impulsion singulière.

 

 

 

Partager:

A propos de l'auteur

Justin Bernard est détenteur d’un doctorat en musique de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur la médiation musicale, notamment par le biais des nouveaux outils numériques, ainsi que sur la relation entre opéra et cinéma. Membre de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), il a réalisé une série de capsules vidéo éducatives pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Justin Bernard est également l’auteur de notes de programme pour le compte de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Par ailleurs, il anime une émission d’opéra et une chronique musicale à Radio VM (91,3 FM).

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.