Chants Libres: Une nouvelle ère

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

La 7e édition du projet Opér’Actuel de Chants Libres sera la première pour Marie-Annick Béliveau à titre de directrice artistique. La mezzo-soprano et interprète québécoise succède en effet à Pauline Vaillancourt, fondatrice et figure historique de cette compagnie spécialisée dans la création d’œuvres lyriques.

Consciente des exigences et des principes qui animent Chants Libres depuis plus de 30 ans, elle compte bien en faire un milieu de vie artistique qui lui est propre. « C’est une position privilégiée. Diriger une compagnie à titre d’interprète, ça veut forcément dire que j’inviterai des gens à travailler avec moi, que je formerai des équipes. C’est aussi ça, le rôle d’une direction artistique : asseoir les bonnes personnes autour de la table. Puis, une fois qu’elles seront assises, je les laisserai faire leur magie pendant que moi, je jouerai le rôle que je devrai y jouer comme interprète. »

Advertisement / Publicité

Parlant des bonnes personnes, Marie-Annick Béliveau aura la chance d’avoir à ses côtés l’ensemble Paramirabo, sous la direction de Jeffrey Stonehouse. « C’est merveilleux de pouvoir travailler en collaboration avec Paramirabo parce que c’est un ensemble très actif sur la scène contemporaine, en création, ici comme ailleurs. Les musiciens ont vraiment une belle sensibilité et beaucoup d’expérience en création vocale. Ils ont souvent travaillé avec des chanteurs, ils ont créé des opéras comme ceux de Gabriel Dharmoo. Avec eux, nous ferons passer le projet Opér’Actuel à une deuxième phase. Ensemble, nous pouvons maintenant offrir aux compositeurs non seulement l’expertise de Chants Libres en création lyrique, mais aussi celle de Paramirabo. C’est une union vraiment positive pour les deux. Ça nous permet d’additionner nos publics, nos disciplines, nos moyens de diffusion. Nous additionnons, en plus, les compositeurs qui s’intéressent à nous et ça, c’est vraiment intéressant. »

De fait, la communauté des compositeurs est de plus en plus nombreuse à attendre cet événement. Ayant travaillé à l’organisation de l’édition 2019, Marie-Annick Béliveau se souvient que certains pensaient déjà à l’édition suivante pour soumettre le projet qu’ils avaient en tête. Résultat : un spectacle annuel présenté trois fois avec au programme cinq extraits d’œuvres en cours de création et une billetterie accessible. Un spectacle très suivi par les jeunes et par le milieu de la musique contemporaine, confie Marie-Annick Béliveau.

La nouvelle directrice artistique de Chants Libres souhaite porter haut cet esprit de collégialité avec les acteurs du milieu : « C’est ce qui me tient le plus à cœur. Mon rôle de directrice artistique, ce sera d’interagir avec tous les joueurs dans mon équipe, d’essayer des combinaisons, de susciter des rencontres, de faciliter des mariages comme une entremetteuse. Je trouve ça fascinant. »

Trois présentations d’œuvres sont prévues dans le cadre du projet Opér’Actuel, les 27 et 28 août au Théâtre Rouge du Conservatoire de musique de Montréal. www.chantslibres.org

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Justin Bernard est détenteur d’un doctorat en musique de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur la médiation musicale, notamment par le biais des nouveaux outils numériques, ainsi que sur la relation entre opéra et cinéma. Membre de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), il a réalisé une série de capsules vidéo éducatives pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Justin Bernard est également l’auteur de notes de programme pour le compte de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Par ailleurs, il anime une émission d’opéra et une chronique musicale à Radio VM (91,3 FM).

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.