L’Oeuvre Léger devient Mission inclusion

0
La Scena Musicale's Discovery Box

Le 3 octobre, la Fondation L’Œuvre Léger dévoile, à l’Espace Lafontaine, à 17 h, sa nouvelle identité visuelle. Selon le directeur général de cet organisme, Richard Veenstra, la nouvelle appellation Mission Inclusion, qui s’inscrit pleinement dans l’air du temps, exprime encore mieux la philosophie et la vision des deux fondateurs, le cardinal Paul-Émile Léger et son frère Jules Léger.

« Cette nouvelle identité visuelle vise à rejoindre les nouvelles générations et à intéresser un public plus large à notre vision. Mais la mission originale de la fondation demeure telle qu’elle a été conçue, depuis les premières œuvres du cardinal Léger en 1948. » M. Veenstra met l’accent sur les principes de cohérence et de fidélité à l’esprit qui a toujours guidé l’action de la fondation L’Œuvre Léger au Québec et à travers le monde. « On a toujours cru que la dignité humaine et l’estime de soi passent par l’inclusion sociale. C’est dans l’ADN de la fondation », dit-il. Il indique aussi que cette nouvelle identité visuelle consacre une vision du futur qui accorde une grande importance aux enjeux du monde actuel, notamment, et entre autres, la question des changements climatiques et la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes, étant donné le rôle essentiel de ces dernières à titre d’agents de changement. M. Veenstra souligne également les questions qui préoccupent grandement la fondation au Québec, notamment celles relatives à l’inclusion des aînés, des itinérants et tout particulièrement des femmes autochtones qui souffrent d’une double exclusion sociale. « Ces questions d’exclusion et de vulnérabilité sociales nous interpellent au plus haut point », indique Richard Veenstra. Il affirme que les programmes de la fondation ont toujours traité de ces enjeux sociaux et que la nouvelle appellation le reflète clairement.

Nourrir corps et esprit

Le directeur général cite comme exemple éloquent le concert-bénéfice annuel avec l’artiste pluridisciplinaire Gregory Charles qui aura lieu le 3 novembre, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts et dont les profits seront consacrés au programme Nourrir un enfant, qui répond chaque année aux besoins alimentaires de milliers d’enfants au Québec. « C’est un événement qui soulève la question de l’isolement social que peut subir un enfant à cause de l’isolement social de ses parents, dit R. Veenstra. Nourrir un enfant veut dire également nourrir l’esprit et le cœur d’un enfant, ses rêves et ses ambitions. D’où l’importance de se doter de programmes qui accordent beaucoup d’intérêt à la mission d’inclusion sociale qui est la nôtre. » Le directeur explique le nouveau logo qui a été conçu, par ses nuances de couleurs notamment, pour traduire la notion de l’inclusion sociale par-delà les différences, une inclusion sociale qui ne nie absolument pas les singularités des individus mais qui plutôt les valorise.

www.missioninclusion.ca

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.