La Scena Musicale a 20 ans ! Gala de la relève 2016, moments forts et marques d’affection

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

La Scena Musicale a vingt ans. L’âge de tous les rêves. Le concert-gala célébrant cet anniversaire, le 24 novembre à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau, débordait, en effet, de jeunesse et d’espoir. Plusieurs étoiles montantes de la musique classique et de l’opéra ont enchanté cet événement dédié à la relève et au cours duquel un vibrant hommage a été rendu à la mémoire de l’auteure et journaliste Lucie Renaud, décédée récemment et qui était parmi les plumes les plus inspirées de La Scena Musicale.

« Nous avons lancé La Scena Musicale à un moment où l’avenir de la musique classique paraissait bien incertain, et nous avions comme mission d’informer, d’éduquer, d’inspirer, de promouvoir la musique classique et la rendre accessible au public, d’enflammer l’imagination de chaque lecteur, qu’il soit novice ou musicien professionnel », a dit, en ouverture, Wah Keung Chan, fondateur et rédacteur en chef, soulignant le travail accompli pour le développement de la mission initiale afin d’inclure tous les arts par le biais du magazine La Scena et le site maScena.org. « La Scena Musicale est née humblement, avec des ressources financières limitées. Aujourd’hui encore, le magazine vit très modestement », a-t-il indiqué, exprimant au nom de ceux et celles qui contribuent de près ou de loin à la poursuite de ce rêve la grande fierté de ce qui a été réalisé durant ces 20 ans. « Je vois bien plus que 212 numéros lus par des millions de lecteurs. C’est toute une vie de travail et d’amour de la part des collaborateurs, bénévoles, membres du conseil d’administration, lecteurs et amis de La Scena Musicale. »

Advertisement / Publicité

De futures étoiles illuminent le gala

Au cours de cette soirée haute en couleur, de brillants représentants de la relève se sont succédés sur scène, emmenant le public de voyage en voyage à travers les merveilles de la musique classique et de l’opéra. La soprano Chelsea Rus et le baryton Hugo Laporte dans des airs d’opéra et des mélodies des répertoires français, italien et allemand. Le clarinettiste David Dias da Silva, interprétant la Première Rapsodie de Debussy. Le violoniste Joshua Peters, accompagné par le pianiste Philip Chiu dans le premier mouvement de la Sonate no 9 « Kreutzer » de Beethoven.  La pianiste Emily Oulousian, jouant avec grâce du Beethoven, du Chopin et du Prokofiev.  Matt Herskowitz et John Roney (Piano Caméléons), reproduisant des mélodies de Bach, Chopin et Debussy sous des couleurs jazz. À noter que l’accompagnement des chanteurs a été assuré par le célèbre pianiste Michael McMahon. Le gala a été animé avec brio par les membres du quatuor vocal Quartom qui ont su agrémenter la soirée grâce à leur sens de l’humour subtil et raffiné.

À la fin du gala, le public a été invité à partager le gâteau de ce 20e anniversaire qui annonce de nouveaux horizons pour une publication qui a su marquer la scène musicale québécoise et canadienne par son originalité et sa singularité, comme en témoignent les nombreux messages de félicitation et d’encouragement venus de personnalités des milieux politique et artistique.

Soutiens, reconnaissances et beaucoup d’amour

Joshua Peters et Philip Chiu, Photo: Marc Bourgeois

Joshua Peters et Philip Chiu, Photo: Marc Bourgeois

« Référence canadienne dans le domaine de la musique classique et des arts, La Scena Musicale contribue de façon admirable au rayonnement de la culture, et ce, dans les deux langues officielles, a affirmé Justin Trudeau, premier ministre du Canada. Cette publication pose un regard expert sur l’actualité musicale et artistique par le biais d’articles et d’analyses de qualité pour le plus grand plaisir de son lectorat. » De son côté, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a salué les « vingt ans de passion consacrés à promouvoir les artistes et les différents événements qui animent la scène de la musique et des arts au Québec et en Ontario », mettant l’accent sur l’importance de La Scena Musicale comme « ressource précieuse pour tous les mélomanes soucieux de se tenir à l’affût de l’actualité musicale ».

« C’est tout un accomplissement que d’avoir réussi, constamment et continuellement, à insuffler la vie musicale au paysage artistique montréalais, et ce, au cours d’une aussi longue période de temps, a affirmé pour sa part le maire de Montréal, Denis Coderre. C’est tous ensemble que nous avons bâti notre métropole culturelle et la faisons grandir au quotidien. »

Soulignons aussi les messages d’amour et de reconnaissance provenant des milieux artistique et culturel. Entre autres, citons Yannick Nézet-Séguin qui fait le parallèle entre la mission de l’ Orchestre Métropolitain et celle de La Scena Musicale, « apporter la musique classique vers les gens, dans une démarche de démocratisation primordiale et indispensable à sa survie » ; Walter Boudreau, le directeur artistique de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), qui affirme que « La Scena Musicale est un des rares magazines à faire une place à la musique contemporaine et aux compositeurs d’ici »; ou encore le virtuose Stéphane Tétreault, qui témoigne de sa profonde reconnaissance : « Sans La Scena Musicale, la vie des musiciens au Canada ne serait pas la même ! » Ces exemples d’appréciation éloquents attestent de l’apport indéniable de La Scena Musicale au secteur des arts et de la culture. Ce qui confirme, comme le souligne le maire de Montréal, « combien M. Wah Keung Chan a été visionnaire en fondant cette publication et en rassemblant une équipe passionnée autour de cette idée de promouvoir la musique classique et le jazz auprès d’un vaste public ».

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.