CNA: Nostalgie de l’été avec l’Orchestre du CNA

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Advertisement / Publicité
Chargement de la carte ....

Date/Heure
Date(s) - 09/07/2022
14:00 - 15:30

Lieu
Southam Hall

Catégories

Types none

Classification de l'ensemble/soliste none

Artistes de l'évènement
No Information

Prix
$24-56 ($15 ticket available for under 30 audience members)

Site Web de l'évènement
https://nac-cna.ca/en/event/31295

Page Facebook de l'évènement

Numéro de téléphone
No Information


La saison estivale évoque irrésistiblement les souvenirs des étés passés. Plongez-vous en musique dans la brûlante nostalgie de la saison en compagnie de l’Orchestre du CNA, dirigé par le chef d’orchestre et compositeur canadien Dinuk Wijeratne, et de la soprano canadienne Jonelle Sills, étoile montante de la scène lyrique. Le passé et le présent s’entrechoquent dans la musique de compositeurs qui se sont inspirés d’airs, de poèmes, de souvenirs et de styles musicaux anciens pour créer quelque chose d’entièrement neuf et distinctif de leur époque.

Dinuk Wijeratne est un compositeur maintes fois primé, reconnu pour ses œuvres qui transcendent les limites. Le concert s’ouvre sur sa pièce A Letter from the Afterlife, version orchestrale de la première des Two Pop Songs on Antique Poems (« deux chansons pop sur des poèmes antiques »), initialement écrites pour le quatuor Afiara en 2015. Dans cette mise en musique sans paroles d’un poème tiré du Rubáiyát d’Omar Khayyám, le compositeur explique avoir cherché à créer « mon propre type de ‘collision de l’ancien et du nouveau’, où la beauté et la signification des poèmes anciens pourraient inspirer le genre de boucles, de grooves et d’airs entraînants entendus dans la musique pop. »

Au nombre des « Trente artistes classiques de moins de 30 ans les plus en vue » en 2020, selon CBC, Jonelle Sills donne vie à la rhapsodie lyrique de Samuel Barber, Knoxville: Summer of 1915, écrite en 1947. À partir d’extraits d’un texte autobiographique du poète américain James Agee, Barber évoque, par la voix de la soprano, l’expérience d’un enfant face aux images, aux sons et aux sensations de l’été – une poignante méditation sur un temps d’innocence prenant appui sur des couleurs orchestrales chatoyantes.

Les cordes de l’OCNA sont à l’honneur dans l’entraînante Suite Holberg d’Edvard Grieg, une œuvre qu’il avait d’abord écrite pour le piano afin de commémorer le bicentenaire de l’écrivain et dramaturge dano-norvégien Ludvig Holberg (1684-1754). Cette variation inventive sur le « style ancien » de la suite de danse de l’ère baroque évoque l’énergie vive et l’élégance raffinée de « l’époque de Holberg ».

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.