Coda: un poème pour Boris Brott (1944-2022)

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Boris Brott (illustration par Hefka)

Un seul homme
se leva sur le podium,
ouvrit les bras
et accueillit une communauté
de milliers et de milliers.
Son levé était
aussi jovial que sa voix
dans un trait d’humour.
Son posé, aussi solennel que son esprit
à la défense d’une cause.
Son phrasé
était ample et généreux
comme il l’était
envers les autres.
Ses tempos étaient rapides
et efficaces
et son rythme, parfait.

Son finale
nous a bouleversés,
brutal
et trop court.
Mais ses milliers
et milliers
d’admirateurs
lui envoient
un tonnerre d’applaudissements
qui retentit à l’infini.
L’amour qu’ils lui portent
résonne,
tel un chant entonné
d’une seule voix.
Des milliers
de cœurs battent
à l’UNISSON.

Advertisement / Publicité

En guise d’adieu, cet homme
nous offre une coda universelle.
On peut la jouer à tout moment, n’importe où.
Cette coda est particulière, car elle a un nom :
Souvenirs et gratitude

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.