Récital de musique de chambre : Visions Céleste (Saisons Russes)

0
Author : (Dino Spaziani )
La Scena Musicale's Discovery Box

Mardi 21 mai, salle de concert du conservatoire – La communauté russe et ses amis s’étaient réunis pour ce deuxième concert au programme de la septième édition des Saisons Russes, qui cette année se déroule du 8 mai au 8 juin. Cette soirée mettait en vedette trois virtuoses reconnus internationalement, le fameux Trio de Montréal. Formé par le violoniste Axel Strauss, le violoncelliste Yegor Dyachkov et le pianiste Ilya Poletaev, c’est dans une salle au trois quarts combles, qu’ils offraient une performance que tous ont grandement appréciée. Sans que la demande de rappel soit trop insistante, ils en ont quand même, heureusement, donné un. Et, reconnaissant la qualité et l’énergie du travail accompli, nous avons remercié d’un même élan, par une belle ovation, le trio pour ces Visions célestes exceptionnelles. Le programme de la soirée nous annonçait des visons intenses en mouvements, au métronome variant, au synchronisme rigoureux, exigeant une communication complice évidente et sans failles. 

Le décollage a été piloté de mains de maître par Ilya Poletaev, seul au piano avec une pièce de Pïotr Tchaïkovski, « Dumka » (Scène rustique russe) pour piano, op. 59. Puis ses collègues se sont joints à lui pour nous offrir Dmitri Chostakovitch, Trio no 1, op. 8 pour piano et cordes. Les visions allaient s’accentuer encore davantage avec le Trio no 4 « Dumky », op. 90 B. 166 pour piano et cordes de Dvorřák. Plus de 35 minutes de grandes Visions célestes, pour ce dernier, et une belle heure au total.  

Les prochaines Visions seront nostalgiques avec le Montreal Piano Duo mettant en vedette deux grands pianistes très impliqués au sein de la communauté et du corps professoral universitaire, Irina Krasnyanskaya et Jean-Fabbien Schneider. Ils étaient eux-mêmes à l’accueil pour ce concert du Trio Montréal, distribuant poignées de main et programmes de la soirée. Le couple, complètement investi au service de la musique, se donnera corps et âme à la musique du compositeur Rachmaninov. C’est un rendez-vous ce dimanche 2 juin, 19 h 30 à la salle Pollack de l’Université McGill. Les billets sont pratiquement donnés à 20 $ en admission générale et à 10 $ pour les étudiants, qui seront nombreux à vouloir assister à cette prestation de maîtres. 

Pour terminer, ces Saisons Russes 2019 se déplaceront ensuite vers la salle Claude-Champagne pour un dernier concert de Visions fugueuses, coordonné avec un montage visuel : une chorégraphie des tableaux dansants de Natasha Turovsky.

Cette année encore, c’est l’Orchestre Nouvelle Génération qui se met au diapason de l’œuvre. Ses nombreux adeptes n’en seront que plus éblouis. Au programme : Sergueï Prokofiev, Johann Sebastian Bach, Johannes Brahms, Benjamin Britten, Igor Stravinsky, Dmitri Chostakovitch. Prix : 40 $ régulier – 35 $ ainés – 25 $ étudiants. Toutes les informations au http://www.saisons-russes.ca/

C’est ce qui clôturera cette septième édition des Saisons Russes qui, chaque année, fraient la voie au printemps qui tarde.

Sur une note positive, cela nous permet d’assister à plus de concerts en salles, tout en espérant que l’été sera bienveillant pour les festivals en plein air. Pour se préparer et planifier des vacances en concerts, sous les étoiles ou en salles, partout au Québec, en Ontario et au Canada, consultez la prochaine édition de la Scena Musicale, juin/juillet/août 2019, qui offre le plus large répertoire des festivals musicaux et culturels de l’été. Aux points de distribution habituels, dans la Gazette du samedi 8 juin pour 22 000 abonnés sélectionnés et sur les sites web de mascena.org et myscena.org.  

Bel été à tous, en musique, en art et en culture.

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Musicien-Gestionnaire, Gestionnaire-Musicien, selon les besoins.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.