Le Toronto Mendelssohn Choir: Toujours A L’avant-Garde

0
Author : (Denise Lai)
This post is originally from the source
Advertisement / Publicité

Lors de sa saison inaugurale à titre de ­directeur artistique du TMC, Jean-Sébastien Vallée a choisi de présenter des concerts dont les thèmes font écho à ­l’actualité mondiale. Voici un aperçu du reste de la saison 2021-22.

Le 15 avril, Sacred Music for a Sacred Space met en vedette plus de 130 chanteurs du TMC et de la Nathaniel Dett Chorale qui ­interpréteront en première partie des ­spirituals d’inspiration africaine écrits par plusieurs compositeurs, dont Nathaniel Dett, avant de poursuivre avec Les Vêpres de Rachmaninov, composées juste avant son départ de la Russie pour les États-Unis, et de conclure avec la Prière pour l’Ukraine, œuvre composée en 1875 maintenant reprise dans le monde entier en soutien à l’Ukraine. Le thème du concert est la souffrance humaine et le chant exprime « la conviction de l’humanité entière que même face à la pire adversité imaginable, un monde ­supérieur et transcendant nous enveloppe et qu’il faut une voix forte pour le conjurer ».

Pour le concert du 28 mai, Endangered, M. Vallée a programmé des œuvres ayant pour thème la création et la protection du monde. En ouverture, l’œuvre Mamachimowin du compositeur cri Andrew Balfour a été ­commandée en 2019 par le TMC pour célébrer son 125e anniversaire. Selon M. Balfour, Mamachimowin (l’acte de chanter des louanges) est une œuvre chorale qui « explore la difficile cohabitation entre la spiritualité autochtone et l’impact de la culture chrétienne sur les Premières Nations ». M. Vallée explique qu’il s’agit aussi d’un chant de louange faisant appel aux sons de la nature pour dépeindre le monde en pleine création. En parallèle à ce thème, le chœur interprétera aussi In the Beginning d’Aaron Copland, une pièce a ­cappella avec solo de mezzo inspirée du livre de la Genèse. L’œuvre principale est la ­première au Canada de Mass for the Endangered par la compositrice américaine Sarah Kirkland Snider. Écrite sous la forme d’une messe en latin, le texte inspiré d’un poème de Nathaniel Bellows est une prière pour la nature et un appel à l’action pour sauver les êtres vivants en voie de ­disparition et la terre qu’ils habitent.

Advertisement / Publicité

À l’occasion du programme annuel du TMC, le Choral Conductors’ Symposium, cinq chefs de la relève provenant des quatre coins de l’Amérique du Nord sont invités à participer à des ateliers et des cours de maître avec l’équipe de direction artistique du TMC, puis à diriger les répétitions du chœur avant le concert public gratuit qui les mettra en vedette. Ce concert qui se tiendra le 28 juin présentera entre autres des œuvres de Caroline Shaw, Paul Hindemith, Laura Hawley, Roderick Williams et Benjamin Britten. Le thème du concert – Meet Me Here: Songs of Sanctuary – est une réflexion ­musicale sur le sens de l’exil, des déplacements forcés et de la recherche d’un refuge, ce qui rejoint le thème de la souffrance humaine du concert d’avril.

www.tmchoir.org

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.