Bruno Roy, baryton, Concours OSM 2021

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Le Montréalais Bruno Roy remplit toutes les conditions d’une grande carrière : une présence scénique imposante, une voix de baryton squillante, jeune et très étendue, et une belle personnalité. Au cours des dernières années, le diplômé 2015 du programme studio de la Canadian Opera Company (COC) n’a cessé de prendre de l’élan vers une solide carrière.

Pendant son séjour à la COC, M. Roy s’est produit sur la scène principale dans le rôle du second prêtre dans La flûte enchantée, du geôlier dans Tosca, de Louis Schmidt et du Dr François Roy dans Louis Riel, de Lamoral dans Arabella et de Marullo dans Rigoletto. Il a également fait une apparition dans The Nightingale and Other Short Fables.

Advertisement / Publicité

Le programme de la COC lui a offert une occasion sans précédent de progresser. Il avait peu de temps de repos : presque tous les jours, il se produisait sur scène, participait à des cours de maître ou recevait des leçons de chant et des conseils. Roy admet avoir parfois perdu de vue la situation, en essayant de suivre la dernière tendance en matière de chant. Au final, il a dû faire confiance à son instinct de chanteur tout en assimilant et en discernant les conseils vocaux qui donnaient les meilleurs résultats.

« Je crois que la plupart des professeurs essaient essentiellement de vous enseigner la même technique, dit Roy. Ils ont simplement des façons différentes de la décrire. » Il se souvient des solides bases enseignées par son ancien professeur, Winston Purdy, à McGill. Bien que certains chanteurs tentent de séparer la technique du répertoire, pour Roy, travailler des rôles a également été un excellent vecteur de découvertes vocales.

« J’ai encore de nombreuses années devant moi à chanter des rôles lyriques avant de passer à quoi que ce soit de dramatique, dit-il. Mais j’ai l’impression que les rôles eux-mêmes seront des professeurs et me feront grandir. »

Revenons sur 2019, une saison qui a été marquée par des débuts allemands avec l’Oper Frankfurt dans Capriccio, en plus d’apparitions dans de nombreux opéras pour enfants (Hansel et Gretel, La bohème) et en concert avec la compagnie. Son expérience de la vie et de la culture de l’artiste en Allemagne l’amène à y envisager un éventuel retour.

Récemment, il a été lauréat des auditions du conseil national du Metropolitan Opera 2021 – une expérience qu’il qualifie de surréaliste puisque les auditions se déroulaient en ligne en raison de la pandémie de COVID-19. « Je chantais l’une des auditions les plus importantes de ma vie devant un ordinateur ! »

« Mon objectif pour les prochaines années est de retrouver une certaine stabilité dans mon calendrier de représentations. En raison de ma formation et de mon baryton haut placé, je prédis un grand nombre de rôles d’opéra français dans mon avenir. »

Bruno Roy incarnera Zurga dans la prochaine production des Pêcheurs de perles des Jeunesses Musicales Canada. Le 19 octobre, à 20 h. www.jmcanada.ca. Il est également semi-finaliste du Concours OSM 2021 en ligne le 25 octobre. www.concoursosm.ca

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.