L’Hebdo Lebrecht | Mieczyslaw Weinberg : Œuvres pour violoncelle (Evil Penguin), Sonates pour piano 1-3 (Polskie Radio)

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

80%
80%
  • Evel Penguin / Polskie Radio
    4
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Evil Penguin : *****

Polskie Radio : ****

Advertisement / Publicité

Lorsque j’ai découvert Weinberg il y a 30 ans, il était répertorié sous le nom de Vainberg dans les dictionnaires occidentaux et la seule musique que l’on pouvait entendre se trouvait sur le granuleux label soviétique Melodiya. De nos jours, vous le trouverez sur les grandes étiquettes avec le son orchestral le plus impressionnant, même si l’interprétation n’est pas toujours la plus pénétrante. Je n’ai jamais eu de réponse facile quand on me demande par où commencer avec Weinberg… jusqu’à maintenant.

Les trois premières sonates pour piano de Weinberg ont été écrites peu après son exil de Varsovie, occupée par les Allemands, vers la Russie. Je les trouve tout à fait fascinantes : un fourbi de réminiscences de musique de café, de Bach, de Hindemith, de valses morbides et de liturgie juive, avec de lourdes gutturales de Prokofiev et de Chostakovitch ici et là.

La troisième sonate, datée de 1946, est tellement stalinienne que vous devrez peut-être prendre quelques Valiums après la première ingestion. Mais cette musique se déploie réellement après plusieurs écoutes. Les Polonais se réapproprient Weinberg ces jours-ci et l’enregistrement de Piotr Salaczyk pour la Radio polonaise donne l’impression tout à fait juste que le compositeur a survécu dans un no man’s land précaire. Ce sont des interprétations vraiment perspicaces et instructives.

J’ai entendu pour la première fois Weinberg interprété au violoncelle par Mstislav Rostropovich, et il était fin et ardent. Pieter Wispelwey, qui s’est fait connaître comme violoncelliste baroque, insuffle une introspection calme à une paire de concertos (op 43 bis et op 52) que Weinberg a écrits pendant les années de terreur de 1948-52, lorsque son beau-père a été assassiné sur ordre de Staline et que lui-même a été arrêté sur ordre de Beria. Dans sa musique, Weinberg s’est replié sur des tropes et des airs juifs polonais, comme s’il cherchait un réconfort dans le monde de son enfance, un monde détruit depuis. Le thème principal du violoncelle de la Fantaisie opus 52 est une plainte envolée et apaisante, une mélodie livrée du fond du cœur par un violoncelliste de la plus profonde empathie.

Le troisième morceau de l’album est une symphonie de chambre tardive, opus 152, où l’on retrouve, entre autres facéties, des airs klezmer pour clarinette solo. Le soliste est Jean-Michel Charlier, l’ensemble est Les Métamorphoses, le leader est Raphaël Feye et la présentation d’Evil Penguin est volumineuse et déroutante. Ne vous laissez pas décourager. Si vous voulez une initiation à Weinberg, c’est celle-ci − probablement le Weinberg le plus écrasant, le plus immersif et le plus parfait que j’ai jamais entendu. En ces semaines inquiétantes de sauvagerie guerrière, il vous apportera un certain réconfort et même un peu de joie.

Pour plus de contenu de Norman Lebrecht, abonnez-vous à slippedisc.com

 

 

 

 

 

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review // Norman Lebrecht est un rédacteur prolifique couvrant les événements musicaux et Slipped Disc, est un des plus populaires sites de nouvelles culturelles. Il anime The Lebrecht Interview sur la BBC Radio 3 et collabore à plusieurs publications, dont The Wall Street Journal et The Standpoint. Vous pouvez lire ses critiques de disques chaque vendredi.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.