Hans Werner Henze : Pièces et arias de nuit (Naxos)

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

80%
80%
  • Naxos
    4
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Il est grand temps que les Allemands se familiarisent avec leur plus grand compositeur moderne. Alors que Berlin joue des rames de Rihn et que Munich se vautre dans Orff, la vie et l’œuvre de Hans Werner Henze sont considérées comme trop récentes et controversées pour être admises dans les salles de concert bourgeoises. De ses neuf symphonies − dont deux sont des chefs-d’œuvre −, aucune n’est jouée par les grands orchestres d’État.

汉斯: 夜曲与咏叹调 & 英国情歌-ORF Vienna Radio Symphony Orchestra ...Nous sommes en 2022 et Henze est mort depuis dix ans. Il est sûrement temps pour les Allemands de surmonter leurs problèmes avec Henze.
Élevé dans une famille nazie, Henze est devenu communiste et il était homosexuel. En 1953, il a quitté l’Allemagne de l’Ouest pour vivre principalement en Italie. Si certaines de ses œuvres sont franchement provocatrices − son oratorio sur Che Guevara, The Raft of Medusa et son opéra We Come to the River −, la plupart sont des œuvres d’une rare intensité, occupant un espace qui peut être identifié comme moderne sans être doctrinairement sériel.

Advertisement / Publicité

Les trois œuvres de cet album illustrent différentes périodes créatives. Les pièces nocturnes pour soprano et orchestre, datées de 1957, explorent un paysage lunaire à la fois serein et troublant. Los Caprichos de 1963 reflète l’immersion du compositeur dans une ambiance méditerranéenne. Les English Love songs de 1985 sont une rhapsodie pour violoncelle et orchestre inspirée par les poètes anglais. Marin Alsop dirige l’orchestre de l’ORF de Vienne et de superbes solistes, la soprano Juliane Banse et le violoncelliste Narek Hakhnazaryan. Ce n’est pas souvent que je m’assois pour une heure de modernisme et que je reste sur ma faim, mais Henze peut être persuasif à ce point. C’est un compositeur de la plus haute qualité et de la plus grande sensibilité, et pourtant, à part Vienne qui a récemment fait revivre l’un de ses opéras, personne ne semble prêt à l’adopter. C’est plus qu’une honte : c’est une honte allemande.

NL
Abonnez-vous maintenant à https://slippedisc.com/

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review // Norman Lebrecht est un rédacteur prolifique couvrant les événements musicaux et Slipped Disc, est un des plus populaires sites de nouvelles culturelles. Il anime The Lebrecht Interview sur la BBC Radio 3 et collabore à plusieurs publications, dont The Wall Street Journal et The Standpoint. Vous pouvez lire ses critiques de disques chaque vendredi.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.