Giovanni Giornovichi : concertos de Londres (Delphian)

0
La Scena Musicale's Discovery Box
80%
80%
  • 4
  • User Ratings (0 Votes)
    0

À première écoute, ces trois concertos pour violon de 1790 ressemblent à ceux de Haydn. On pourrait même croire que le second d’entre eux est de Mozart, si nous ne savions que Mozart n’a écrit que cinq concertos et que ceux-ci sont numérotés de 13 à 15. Qui était donc ce Giornovichi pour écrire de si belle manière, et pourquoi n’avons-nous jamais entendu cette musique auparavant (il s’agit, en effet, d’une première mondiale) ? Giornovichi était, entre autres choses, bien connecté.

Croate d’origine, dont le nom peut être mal orthographié d’au moins trente façons différentes, il a été élevé à Palerme, mais est devenu citoyen français parce que c’est ce qu’il fallait être. En 1791, il faisait partie des musiciens qui ont accueilli Joseph Haydn à Londres et qui ont joué dans son orchestre. Cela a dû sembler être une bonne occasion de composer de la musique qui sonnait comme du Haydn, et Giornovichi ne manquait pas d’éditeurs – Longman, Clementi et Dussek, entre autres. Les critiques indiquent que Giornovichi n’a pas été pris très au sérieux par le public cultivé de l’époque et il est parti s’installer à Saint-Pétersbourg, où il est décédé en 1804, à l’âge de 57 ans.

Les concertos débutent de manière mélodique, variée et enjouée, perdant un peu de leur allant lorsque la reprise apparaît et que Giornovichi n’a plus rien à ajouter. Ses mouvements du milieu sont plus amoroso qu’adagio et le cerveau critique ne sera pas toujours très intéressé par la manière dont cela va se terminer. Giornovichi est néanmoins, presque autant que Haydn, tout à fait séduisant. Le genre de musique que Classic FM pourrait jouer toute la nuit.

Le violoniste baroque Bojan Čičić y donne son meilleur et l’Illyria Consort se présente comme un très bon groupe. Assez consistant pour un quiz dînatoire : je parie qu’ils penseront tous que c’est du Haydn.

Traduction : Andréanne Venne

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review // Norman Lebrecht est un rédacteur prolifique couvrant les événements musicaux et Slipped Disc, est un des plus populaires sites de nouvelles culturelles. Il anime The Lebrecht Interview sur la BBC Radio 3 et collabore à plusieurs publications, dont The Wall Street Journal et The Standpoint. Vous pouvez lire ses critiques de disques chaque vendredi.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.