TEL PÈRE, TELS FILS, concert de Steve Bergeron au clavecin avec l’Ensemble Volte

0
Advertisement / Publicité

Montréal, le 25 octobre 2021 – Clavecin en concert est heureux d’annoncer son prochain concert le 14 novembre prochain avec Steve Bergeron et l’Ensemble Volte sous la direction de Thomas Le Duc Moreau. Au programme : Concerto pour clavecin de J. S. Bach et symphonies pour cordes de W. F. Bach et C. P. E. Bach. Si Bach n’était pas en son temps un musicien d’avant-garde, il a pourtant créé le genre nouveau du concerto pour clavier, promis à un brillant avenir… Parmi ses quatre fils compositeurs, qui honorèrent pleinement l’illustre patronyme, les deux aînés, Wilhelm Friedemann et Carl Philipp Emanuel, appartiennent à la génération de la nouvelle sensibilité, qui, par son audace et sa force expressive, annonce le Romantisme.

Ce concert est donné par des musiciens de la génération montante : Steve Bergeron, claveciniste et récipiendaire du 3e Prix de la Jurow International Harpsichord Competition 2021 et l’Ensemble Volte dirigé par Thomas Le Duc-Moreau, assistant de Kent Nagano à l’OSM de 2019 à 2021.

Passionné depuis toujours par la musique de danse et l’improvisation, Steve Bergeron entreprit ses études musicales en piano jazz. C’est après un parcours universitaire en jazz qu’il décida de développer sa passion pour la musique ancienne et le clavecin, à l’étude duquel il se livra avec Luc Beauséjour à l’Université de Montréal, où il obtient une maîtrise et un diplôme d’études professionnelles approfondies. Il se perfectionne maintenant auprès de Béatrice Martin et d’Olivier Baumont à Paris. Steve Bergeron s’est produit en récital et comme accompagnateur à de nombreuses occasions. Il a assuré la basse continue dans plusieurs productions d’opéra, notamment Actéon de Marc-Antoine Charpentier en 2017, The Fairy Queen de Henry Purcell en 2018, Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau en 2019 et Venus and Adonis de John Blow en 2021. Il a aussi collaboré à diverses réalisations avec Denis Brott, Clavecin en concert, l’Ensemble Volte, l’Orchestre de l’Université de Montréal ainsi que le Quatuor Cobalt.

Formé de la relève musicale québécoise, l’Ensemble Volte a pour mission de proposer au public montréalais une formule originale et audacieuse en lieu et place des concerts traditionnels de musique classique, grâce à la collaboration avec des artistes de tous horizons. L’Ensemble Volte est né sous le nom d’Orchestre de chambre Beethoven (OCB) grâce à une collaboration avec le Conservatoire de musique de Montréal. À l’initiative de son directeur artistique, Thomas Le Duc-Moreau, l’ensemble a produit trois concerts dans la série « Mettre en scène » de la programmation 2017-2018 du Conservatoire, productions qui ont permis aux musiciens de tisser des liens et aux organisateurs de créer un concept de concert unique et novateur. Le succès rencontré par l’OCB a amené le groupe à poursuivre l’expérience en favorisant une approche collaborative. C’est ainsi que l’Ensemble Volte a été créé au printemps 2018. Volte a présenté trois concerts lors de sa première saison 2018-2019 : Spectre d’un héros, La mise en scène et Les galanteries sauvages. Alors que les deux premiers mariaient la musique et le théâtre – avec une création théâtrale originale pour le second –, le dernier mettait en relation la musique de Rameau avec la danse contemporaine. À cette occasion, l’ensemble a fait une première commande au jeune compositeur québécois Louis-Michel Tougas. L’Ensemble Volte a entamé en août dernier une deuxième saison avec le concert Volte présente Schumann, proposant une soirée de poésie québécoise entourant des œuvres de Robert Schumann. La saison s’est poursuivie avec deux autres concerts, en février et juin 2020.

Thomas Le Duc-Moreau a amorcé son mandat de chef assistant de l’Orchestre symphonique de Montréal en 2019 sous Kent Nagano, en plus de collaborer avec des chefs d’orchestre comme Valeri Guerguiev et François-Xavier Roth. Depuis le début de son mandat de chef assistant de l’OSM, M. Le Duc-Moreau a eu l’occasion de diriger l’orchestre lors de trois concerts de saison. Précédemment, il a notamment assisté Fabien Gabel à l’Orchestre symphonique de Québec en 2018 et 2019 ainsi que Jacques Lacombe à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, de 2016 à 2018. Reconnu pour son enthousiasme et son éclectisme, M. Le Duc-Moreau a été invité par l’Opéra de Bonn et son chef Jacques Lacombe à l’automne 2017 à diriger trois semaines de répétitions pour une nouvelle production de Carmen de Bizet. À l’été 2019, il a dirigé les répétitions de la production de l’Opéra de Québec du Vaisseau fantôme de Wagner, avec François Girard comme metteur en scène. En septembre 2018, il a été invité à diriger l’Orchestre national du Théâtre national de Prague dans la prestigieuse salle Dvořák du Rudolfinum, dans le cadre du Young Prague Festival. Thomas Le Duc-Moreau détient depuis 2016 un baccalauréat en interprétation du violoncelle et, depuis 2018, une maîtrise en direction d’orchestre du Conservatoire de musique de Montréal, où il a étudié respectivement auprès de Carole Sirois et de Jacques Lacombe.

www.clavecinenconcert.com

Lieu : Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

Prix des billets : Régulier : 37 $, Aîné : 34 $, Étudiant : 30 $

Achat : https://lepointdevente.com/billets/fhj211114001

 

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.