Philippe Sly ouvre la saison 2018-19 du LMMC

0

9 sept. PHILIPPE SLY, baryton-basse
30 sept. MARC-ANDRÉ HAMELIN, piano
21 oct. BELCEA QUARTET, cordes
11 nov. PIETER WISPELWEY, violoncelle
2 déc. SETZER-FINCKEL-WU HAN TRIO, piano et cordes
3 fév. MIRÓ QUARTET, cordes Martin Beaver, alto – Clive Greensmith, violoncelle
24 fév. ESCHER STRING QUARTET, cordes
17 mars FAURÉ QUARTETT, piano et cordes
7 avril ARTEMIS QUARTETT, cordes
28 avril RICHARD GOODE, piano

Abonnement : 300 $ Étudiants (26 ans) : 80 $
Billet : 50 $ Billet : 20 $
Non remboursable – Taxes incluses

LMMC

1980, rue Sherbrooke Ouest, bureau 260 Montréal (Québec) H3H 1E8
TÉL. : 514 932-6796 TÉLÉC. : 514 932-0510
Courriel : lmmc@qc.aibn.com , www.lmmc.ca

Montréal, le 13 mars 2018

9 SEPTEMBRE PHILIPPE SLY, baryton-basse

Diplômé de l’Université McGill, Philippe Sly est lauréat de plusieurs prix importants dont celui du Concours musical international de Montréal, du Concours des auditions nationales du Metropolitan Opera et du prix jeune soliste des Radios francophones publiques. Il est récipiendaire de la bourse d’opéra Brian Law et de celle de la Fondation Jacqueline Desmarais pour les jeunes chanteurs d’opéra canadien. Après des débuts au Canadian Opera Company de Toronto et au Festival de Salzbourg, Philippe Sly s’est produit à l’Opéra de San Francisco, puis avec le Los Angeles Philharmonic Orchestra, sous la direction de Gustavo Dudamel, dans le rôle très remarqué de Guglielmo (Cosi fan tutte). Poursuivant une carrière internationale, Philippe Sly s’est fait entendre à l’Opéra National de Paris, à l’Opéra de Lyon, au Festival de Glyndebourne, au Festival d’Aix-en-Provence, dans le rôle-titre de Don Giovanni, ainsi qu’en Malaisie avec l’Orchestre philharmonique de Kuala Lumpur. Sa discographie comprend un enregistrement de l’Aiglon avec l’Orchestre symphonique de Montréal, deux albums en solo et un disque de cantates de Rameau avec Hélène Guilmette. Débuts au LMMC.

30 SEPTEMBRE MARC-ANDRÉ HAMELIN, piano

Natif de Montréal, Marc-André Hamelin débute le piano à l’âge de cinq ans. Après des études à Montréal et à Philadelphie, il obtient le Premier prix de la Carnegie Hall International Competition et le Prix Virginia Parker. Sa carrière débute en Amérique du Nord et prend très vite une dimension internationale; il se produit alors tant en soliste qu’avec des orchestres renommés. Considéré comme un musicien doté d’une immense sensibilité et d’une virtuosité hors pair, Marc-André Hamelin explore un vaste répertoire allant des compositeurs phares des époques classique et romantique, à ceux moins connus qu’il aime faire découvrir. Il est également un ardent défenseur de la musique contemporaine. Sa discographie, riche de plus de 70 titres, a été récompensée par plusieurs prix dont le Prix international du disque du MIDEM, le Prix Echo de l’instrumentiste de l’année et le Gramophone Award. Outre ses activités d’interprète, Marc-André Hamelin est un compositeur apprécié. Il a été nommé officier de l’Ordre du Canada en 2003. 4e récital au LMMC.

21 OCTOBRE BELCEA QUARTET, cordes Corina Belcea -violon, Krzysztof Chorzelski -alto, Axel Schacher -violon, Antoine Lederlin  -violoncelle

Depuis sa création en 1994, au Royal College of Music de Londres, le Belcea Quartet poursuit une carrière exemplaire en donnant plus d’une centaine de concerts par an à travers le monde. Réputé pour ses interprétations alliant liberté, élégance et intensité, le quatuor Belcea s’intéresse non seulement au répertoire classique et romantique, mais égale­ment à celui des 20e et 21e siècles en proposant fréquemment des créations d’œuvres con­temporaines tels le quatuor de Turnage, en 2010, ou celui de Penderecki en 2016. Sa disco­graphie comprend l’intégrale des quatuors de Beethoven, de Bartók et de Britten, tout comme des œuvres de Mozart, Schubert, Dutilleux, ou des compositeurs de la Seconde école de Vienne. Des critiques élogieuses et plusieurs récompenses dont l’ECHO Klassik Award, ont couronné ces enregistrements. L’intégrale des quatuors de Brahms, enregistrée en 2016, a reçu un Diapason d’or et un ECHO Klassik. Durant la saison 2018-2019, le quatuor Belcea donnera en création mondiale le dernier quatuor à cordes de Joseph Phibbs. 2e fois au LMMC.

11 NOVEMBRE PIETER WISPELWEY, violoncelle

Pieter Wispelwey est un violoncelliste néerlandais qui fut, en 1992, le premier à recevoir le Netherlands Music Prize, un prix décerné par le gouvernement néerlandais au jeune artiste le plus prometteur. Né à Haarlem aux Pays-Bas, il étudie auprès de Dicky Boeke et Anner Bijlsma à Amsterdam, avec Paul Katz aux États-Unis et William Pleeth à Londres. Il se positionne actuellement comme l’un des grands interprètes du violoncelle, son répertoire allant du baroque au contemporain. Sa carrière s’étend sur plusieurs continents avec des apparitions remarquées sur les plus grandes scènes musicales. Son sens du style extrême­ment raffiné, sa maîtrise instrumentale exceptionnelle et ses interprétations dynamiques, dans un répertoire allant de J.S. Bach à E. Carter, en ont fait un favori, tant du public que de la critique internationale. Se produisant tant en soliste qu’avec des orchestres ou des petits ensembles, Pieter Wispelwey possède une importante discographie comprenant notamment l’intégrale des Suites pour violoncelle seul de Bach, des œuvres de Lutoslawski ou des transcriptions de pièces de Chopin. Il joue son répertoire baroque sur un Rombouts de 1710, et son répertoire romantique et moderne sur un Guadagnini de 1760. 10e récital au LMMC.

2 DÉCEMBRE SETZER-FINCKEL-WU HAN TRIO, piano et cordes ,Philip Setzer -violon, David Finckel -violoncelle, Wu Han -piano

Philip Setzer est l’un des fondateurs et membre du quatuor Emerson, et c’est également au sein de ce quatuor que David Finckel a joué durant une trentaine d’années. Wu Han, quant à elle, se produit tant comme soliste avec des orchestres que comme chambriste. David Finckel et Wu Han sont les directeurs artistiques de la Chamber Music Society of Lincoln Center et ils ont été reçu, en 2012, le titre honorifique du Musical America’s Musicians of the Year. Ils se produisent fréquemment en duo sur les scènes les plus prestigieuses. Philip Setzer, lauréat de la Merriweather Post Competition et du Concours Reine Élisabeth de Belgique, partage ses activités entre l’enseignement et les concerts en soliste ou avec orchestre. Le trio Setzer-Finckel-Wu Han a donné, à travers le mode, l’intégrale des Trios avec piano de Beethoven. 4e fois au LMMC.

3 FÉVRIER MIRÓ QUARTET, cordes

Daniel Ching -violon, John Largess -alto, William Fedkenheuer -violon, Joshua Gindele -violoncelle avec Martin Beaver -alto, Clive Greensmith -violoncelle

Fondé en 1995 par des étudiants du Oberlin Conservatory of Music, le quatuor Miró est récipiendaire de plusieurs prix internationaux dont le Banff International String Quartet Competition, le Naumburg Chamber Music Award, le Cleveland Quartet Award et le Avery Fisher Career Grant. Se produisant régulièrement en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, le quatuor Miró participe à de nombreux festivals. Sa discographie a été couronnée par un Diapason d’or en 2004 et a reçu une élogieuse critique du New York Times pour un enregistrement d’œuvres de Mendelssohn et de Schubert avec le violon­celliste Matt Haimovitz. Martin Beaver, ancien lauréat des concours internationaux de Montréal et d’Indianapolis et du Concours Reine Élisabeth, est actuellement professeur de violon et co-directeur du programme de musique de chambre à la Colburn School à Los Angeles. Il a fait de nombreuses apparitions en tant que soliste avec plusieurs orchestres en Europe et en Amérique du Nord. Clive Greensmith, également professeur à la Colburn School, a collaboré avec divers orchestres et musiciens renommés tels András Schiff, Claude Frank, Midori et Steven Isserlis. Il est lauréat de plusieurs concours internationaux dont celui du Premio Stradivari à Crémone. Débuts LMMC dans cette formation.

24 FÉVRIER ESCHER STRING QUARTET, cordes
Adam Barnett-Hart -violon, Pierre Lapointe -alto, Danbi Um -violon, Brook Speltz -violoncelle

Fondé en 2005 par des étudiants de la Manhattan School of Music, le quatuor Escher a été salué pour la rare beauté de son timbre, sa riche palette sonore ainsi que pour la finesse et la clarté de ses interprétations. Quelques mois après ses débuts, les musiciens étaient invités par Pinchas Zukerman et Itzhak Perlman en tant qu’artistes en résidence de leurs festivals d’été respectifs. Soutenu par le quatuor Emerson, le Escher a pris part au projet BBC New Generation Artists de 2010 à 2012 et fait ses débuts au Wigmore Hall et aux BBC Proms au Cadogan Hall. À New York, il a fait partie des Season Artists of the Chamber Music Society of Lincoln Center et y a notamment présenté une série de trois concerts acclamés autour des quatuors de Britten. En 2013, il devenait l’un des rares groupes de musique de chambre à recevoir le prestigieux Avery Fisher Career Grant. Le quatuor a enregistré l’intégrale des quatuors de Mendelssohn sous étiquette BIS et l’intégrale des quatuors de Zemlinsky chez Naxos. Ces enregistrements ont reçu d’élogieuses critiques ainsi que des recommandations dans plusieurs revues internationales dont le Guardian, The Strad et des nominations pour le BBC Music Magazine Award. 2e fois au LMMC.

17 MARS FAURÉ QUARTETT, piano et cordes

Dirk Mommertz -piano, Sascha Frömbling -alto, Erika Geldsetzer -violon, Konstantin Heidrich -violoncelle

C’est en 1995, lors du 150e anniversaire de naissance de Gabriel Fauré, que ce quatuor a été fondé. Les quatre musiciens se sont connus au Conservatoire de Karlsruhe, en Allemagne, où ils ont obtenu la distinction de quatuor-résident, qui n’avait plus été décernée depuis 30 ans. Premier prix au Concours International de Musique de Chambre « Parkhouse Award », le quatuor Fauré est l’invité des plus grandes scènes musicales. L’ensemble a bénéficié de l’enseignement du quatuor Alban Berg pendant quatre années consécutives, ce qui a grandement contribué à son ascension. Après un contrat passé chez Deutsche Grammophon, en 2005, le quatuor Fauré a enregistré les deux quatuors avec piano de Mozart pour célébrer le 250e anniversaire du compositeur. Des œuvres de Fauré, Dvořák et Suk ont été enregistrées chez ARS MUSICI. Les membres du quatuor donnent fréquemment des classes de maître en Allemagne, en Italie, en Norvège et aux États-Unis, et enseignent également dans des conservatoires à Londres, Berlin et Munich. 5e engagement au LMMC.

24 FÉVRIER. ESCHER STRING QUARTET, cordes, Vineta Sareika -violon, Gregor Sigl -alto, Anthea Kreston -violon, Eckart Runge -violoncelle

Le quatuor Artemis, fondé en 1989 par quatre étudiants du conservatoire de Lübeck en Allemagne, était lauréat du Deutscher Musikwettbewerb en 1995, du Premier prix du concours international de l’ARD en 1996 et du Premio Paolo-Borciani en 1997. Après avoir bénéficié de l’enseignement de Walter Levin (premier violon du quatuor LaSalle), des quatuors Alban Berg, Juilliard et Emerson, le quatuor Artemis a fait des débuts remarqués à la Philharmonie de Berlin en 1999. Depuis, il poursuit une brillante carrière internationale, participe à de nombreux festivals tout en enseignant à l’Université des Arts de Berlin et à la Chapelle Reine Élisabeth à Bruxelles. Son vaste répertoire s’étend de l’intégrale des quatuors de Beethoven à la musique contemporaine, en passant par Astor Piazzola. Sa discographie, très étoffée, a obtenu plusieurs récompenses dont le Gramophone Award, le Diapason d’or, ECHO Klassik et le Preis der deutschen Schallplattenkritik. 3e fois au LMMC.

28 AVRIL. RICHARD GOODE, piano

Particulièrement reconnu pour la qualité de ses interprétations des œuvres de Beethoven, Richard Goode a étudié au Mannes College, puis au Curtis Institute avec le célèbre Rudolf Serkin. Il a gagné le premier prix du Concours international de piano Clara Haskil, en 1973, et celui du prix Avery Fisher en 1980. Il est le premier pianiste américain à avoir enregistré l’intégrale des sonates de Beethoven. Outre le répertoire classique et romantique, Richard Goode interprète fréquemment des pièces contemporaines. Il a ainsi créé des œuvres de Carlo Chavez, George Perle et Robert Helps, dont il est le dédicataire. Se produisant régulièrement en soliste ou avec de grands orchestres, Richard Goode a été co-directeur artistique de l’école de musique et du festival de Marlboro (Vermont) de 1999 à 2013, avec Mitsuko Uchida. Il a réalisé de nombreux enregistrements, dont celui de l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven qui a été acclamé par les critiques et nominé aux Grammy Awards. 7e fois au LMMC.

Florence Leyssieux

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse