Le Festival Classica annonce l’enregistrement de l’intégrale des mélodies de Jules Massenet

0

Saint-Lambert, le 21 juillet 2020 – Le Festival Classica est très heureux de porter le plus important projet lyrique jamais réalisé au Canada, lequel constitue également le plus ambitieux chantier consacré à la mélodie française dans l’histoire de l’enregistrement moderne, soit l’intégrale des mélodies de Jules Massenet, prolifique compositeur français (1842-1912).

Ce projet de grande envergure comprendra 12 CD en 3 coffrets, pour un total de 319 mélodies incluant des duos, des trios et des quatuors, près d’une vingtaine d’œuvres inédites, dont la plupart dans les tonalités originales, des premières telles que les Expressions lyriques et l’ensemble des mélodies pour contralto dédiées à Lucy Arbell, dernière égérie du compositeur.

Le baryton Marc Boucher en assumera la direction artistique, tout en étant lui-même interprète. Omniprésente dans cet ambitieux projet, la partie piano sera assurée par Olivier Godin. Les autres instrumentistes qui complèteront le projet seront le violoncelliste Stéphane Tétreault, le violoniste Antoine Bareil, le guitariste David Jacques et la harpiste Valérie Milot.

Cette intégrale réunira quelques-unes des plus belles voix du Québec : Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Michèle Losier, Julie Boulianne, Magali Simard-Galdès, Anna-Sophie Neher, Florence Bourget, Frédéric Antoun, Étienne Dupuis, Philippe Sly, Antonio Figueroa et Joé Lampron-Dandonneau. Enfin, Johanne Goyette sera la maître d’œuvre aux commandes de l’enregistrement.

« C’est un rêve qui prend forme. Le budget global de ce projet avoisinera les 275 000 $. Nous y travaillons depuis déjà trois ans. En l’espèce, la pandémie constitue une opportunité dans la mesure où tous ces artistes, habituellement en tournée à travers le monde, seront au Québec pour les premiers enregistrements, d’une durée de 18 jours, qui auront lieu à l’automne 2020. Plus du tiers des mélodies seront enregistrées et la parution du premier coffret est prévue au printemps 2021 », a souligné Marc Boucher, également directeur général et artistique du Festival Classica.

Le pianiste Olivier Godin et le baryton ont été à l’origine de l’Intégrale des mélodies de Poulenc, en 2013, et de l’Intégrale des mélodies de Gabriel Fauré pour voix et piano (prix Opus 2018 dans la catégorie disque de l’année en Musique classique, romantique, postromantique et impressionniste), toutes deux parues sous étiquette ATMA Classique. Encore une fois, la fine équipe qu’ils composent met de l’avant une initiative ayant pour objectif avoué de valoriser la mélodie française.

Piano Érard

L’entièreté du projet sera réalisée sur un grand piano Érard de concert 1854 accordé au diapason 435Hz, soit le diapason de l’époque du compositeur, conformément à l’arrêté ministériel de Paris de 1859. L’esthétique, la mécanique et la sonorité de cet instrument d’exception apporteront une grande valeur à cet album.

« En 2018, nous cherchions un beau piano du XIXe siècle pour l’enregistrement de l’intégrale des mélodies de Massenet.  Marie-Christine Tremblay et Jacques Marchand ont déniché la perle rare! Le piano a été acquis à Paris chez Pianos Nebout & Hamm. Son directeur Jacques Nebout l’a entièrement remis en état, conservant, selon les hauts standards qui le guident dans son travail, les pièces d’époque datant de 1854, comme sa table d’harmonie, son clavier en ivoire et ses marteaux d’origine. Les cordes et les feutres ont été remplacés par des matériaux qui reproduisent la large palette des sonorités de l’époque », a précisé Marc Boucher.

Le Festival Classica bénéficie de ce magnifique piano grâce à Marie-Christine Tremblay et Jacques Marchand qui prêtent l’instrument pour la totalité de l’enregistrement de l’œuvre. De plus, ces derniers, par leur appui financier, rendent le projet Massenet possible. Soulignons également le soutien apporté par Marie-Paule Rouvinez.

L’étiquette de musique ATMA Classique, par l’entremise de Guillaume Lombart, président de la société Ad Litteram, contribue également au financement et à une juste rétribution de l’ensemble des artistes impliqués.

Des remerciements sont également adressés à Jacques Hétu (Québec), à Jean-Christophe Branger (France) et à Richard Bonynge (Suisse), tous spécialistes de Massenet, qui ont participé activement aux recherches musicologiques et sans qui, rassembler ce corpus exceptionnel aurait été impossible. Un merci spécial à Sylvia L’Écuyer, musicologue et animatrice de l’émission Place à l’opéra (Ici Musique), pour son implication ainsi qu’au baryton Étienne Dupuis pour avoir débusqué les partitions manquantes à la Bibliothèque nationale de France (Paris).

À propos du Festival Classica

Fondé en 2011, le Festival Classica, organisme à but non lucratif, s’est donné pour mission de promouvoir un espace public qui provoque la rencontre entre la musique classique au sens large, les artistes, la relève musicale et la population, tout en priorisant l’embauche prépondérante d’artistes québécois et canadiens.

Le Festival Classica tiendra, du 11 au 20 décembre 2020, une édition « en rappel » au cours de laquelle une quinzaine de concerts de l’édition 2020 sous le thème De Beethoven à Bowie, qui n’a pu avoir lieu en raison de la pandémie, seront présentés.

Ces concerts constitueront la première génération de contenus dédiés de la plateforme numérique immersive leconcertbleu.com destinée au milieu de la musique classique du Québec.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.