Le Conseil des Arts du Canada annonce les gagnants des PrixCAC 2020

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Le Conseil des arts du Canada est fier de récompenser des artistes d’exception dont la contribution enrichit la vie artistique du pays. Aujourd’hui, nous annonçons les gagnantes et le gagnant de trois prix qui reconnaissent l’excellence en arts de la scène et en musique classique.

Cette année, nos prix récompensent une chorégraphe et directrice artistique autochtone, un chef d’orchestre émergent, mais déjà bien connu à l’international, et une compositrice qui a créé des œuvres pour des orchestres et des ensembles parmi les plus prestigieux du Canada.

Voici nos plus récentes gagnantes et notre plus récent gagnant : 

Margaret Grenier : Prix Walter-Carsen d’excellence en arts de la scène (50 000 $)

Photo: Chris Randle

Margaret Grenier, B.Sc., M.A., est directrice générale et artistique de Dancers of Damelahamid et productrice du Coastal Dance Festival. Ses œuvres chorégraphiques multimédias allient des formes de danse gitxsanes et cries avec des expressions actuelles, contribuant ainsi à redéfinir la danse contemporaine autochtone. Ses œuvres ont été présentées en tournées nationales et internationales. Sa plus récente création, Mînowin, a été présentée en première lors du festival Mòshkamo de 2019 au Centre national des Arts, à Ottawa, ainsi qu’au Festival Internacional Cervantino de 2019, à Guanajuato, au Mexique.

 

Jordan de Souza : Prix Virginia-Parker (25 000 $)

Photo: Neda Navaee

Le chef d’orchestre canadien Jordan de Souza, qui fait partie de la « nouvelle génération à la barre de la scène classique berlinoise » (New York Times), est de plus en plus recherché dans les théâtres du monde entier. Parmi ses réalisations récentes, mentionnons son travail au Bayerische Staatsoper, au Vienna Symphony, au Adelaide Symphony, à l’Orchestre Métropolitain et au Komische Oper Berlin, où il a été premier Kapellmeister de 2017 à 2020. Il dirigera prochainement, en première, le Teatro Gran del Liceu, le Zurich Opera, le Deutsche Oper Berlin, le Chicago Lyric Opera, l’Orchestre symphonique de Québec et le Glyndebourne Festival. Jordan de Souza a aussi été chef en résidence pour le Tapestry Opera, où il a dirigé en première mondiale trois opéras complets.

Kelly-Marie Murphy : Prix Jules-Léger de la nouvelle musique de chambre (7 500 $)

Photo: Alan Dean

La voix de Kelly-Marie Murphy est bien connue sur la scène canadienne. On dit de sa musique qu’elle est « à couper le souffle » (Kitchener-Waterloo Record), « imaginative et expressive » (The National Post), « un bombardement trépidant de tous nos sens » (The Globe and Mail) et qu’elle fait penser à « Bartók sur les stéroïdes » (Birmingham News).

Née sur une base de l’OTAN en Italie, Kelly-Marie Murphy a grandi dans des installations militaires de partout au Canada avant d’entreprendre des études en composition à l’Université de Calgary, avec William Jordan et Allan Gordon Bell. Elle a ensuite obtenu un doctorat en composition de l’Université de Leeds, en Angleterre. Elle a remporté le Azrieli Music Prize en 2018.

Après avoir vécu et travaillé dans la région de Washington D.C. pendant plusieurs années, où elle a été qualifiée d’« étrangère aux capacités extraordinaires » par le Service d’immigration et de naturalisation des États-Unis, elle s’est installée à Ottawa.

Pour plus d’informations, visitez www.conseildesarts.ca/

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.