La SMCQ ouvre sa saison avec le concert « Vents nordiques… pour chasser la COVID- 19 »

0

Montréal, le 8 septembre 2020 – La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) offre une rentrée culturelle alliant puissance sonore et liberté totale ! Le concert Vents nordiques… pour chasser la COVID- 19, présenté le dimanche 27 septembre (15 h) à la Salle Pierre Mercure, propose un programme original qui permet d’explorer une nordicité musicale rarement entendue, tel un antidote pour balayer la COVID-19 de nos esprits.

La femme au marteau : le phénomène Galina Oustvolskaïa
Deux œuvres de la méconnue compositrice russe Galina Oustvolskaïa feront découvrir au public les sonorités uniques de son répertoire qui fut trop longtemps confiné à son univers pétersbourgeois avant qu’elle ne soit révélée au monde entier.

Sa radicalité sans précédent s’exprime à la fois dans son style excessif, mais également par les formations atypiques pour lesquelles elle composa. À l’instar de sa Composition No 1 Dona Nobis Pacem rassemblant piccolo, tuba et piano dans un trio inusité ou de sa Composition No 2 Dies Irae où s’expriment avec un piano obsessionnel, rien de moins que 8 contrebasses… accompagnées d’un cube en bois, agissant à titre de méga tambour et frappé par deux marteaux !

« La première fois que j’ai entendu la musique de cette compositrice, ce fut un véritable choc. On est très chanceux de pouvoir présenter à notre public des œuvres si exigeantes et aussi peu rarement interprétées », précise Walter Boudreau, le bouillonnant directeur artistique de la SMCQ.

Une des voix les plus originales au Québec rend hommage à Sibelius
L’œuvre Pohjiatuuli (« Vent du Nord » en finnois) complète ce programme aux accents nordiques avec cet hommage à Sibelius rendu par Michel Longtin. Ce compositeur québécois, reconnu comme une des voix les plus originales au pays, intègre ici son propre langage musical à celui de Sibelius tout en faisant écho aux paysages nordiques.

Cette pièce, endisquée et lauréate du prix Jules-Léger 1986, permettra d’apprécier le style Longtin dans toute sa puissance sonore et poétique. Le clarinettiste vedette André Moisan s’illustrera comme soliste, ajoutant ainsi une dimension particulière à cette interprétation.

Vents nordiques … pour chasser la COVID- 19
Dimanche 27 septembre, 15 h
Salle Pierre Mercure (Centre Pierre Péladeau)
Œuvres présentées et commentées par Georges Nicholson

PROGRAMME
Galina Oustvolskaïa (Russie, 1919-2006)
Composition No 1 Dona Nobis Pacem (1970-71)
Composition No 2 Dies Irae (1972-73)

Michel Longtin (Québec, 1946)
Pohjatuuli, hommage à Sibelius (1983)

INTERPRÈTES
Ensemble de la SMCQ | Jean-Michaël Lavoie, chef invité | André Moisan, clarinette

_____ 

Billetterie
Billetterie en ligne ou sur place le jour du concert à partir de midi (l’achat en ligne très fortement conseillé).

Informations : (514) 987-6919

Ce concert sera également disponible en webdiffusion.

Mesures liées à la COVID-19 

Notez que le déroulement des concerts et l’accueil du public ont été complètement repensés afin que l’expérience des spectateurs soit à la fois agréable et sécuritaire, selon les directives de la Direction régionale de santé publique et de la CNESST. Un masque sera fourni à tous les spectateurs et est obligatoire pour circuler en salle. Une fois assis, il sera possible de le retirer. Informations à ce lien.

Pour plus d’informations, visitez le http://www.smcq.qc.ca

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.