La Fondation Hnatyshyn remet des bourses à huit jeunes artistes de la scène exceptionnels

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

OTTAWA, le 17 septembre,2020 – Cette année, huit jeunes artistes de la scène reçoivent une bourse de la Fondation Hnatyshyn pour poursuivre leurs études durant l’année scolaire 2020-2021. Le montant total des bourses de niveau postsecondaire remises par la Fondation depuis qu’elle a lancé son programme en 2005 s’élève à plus de 1,1 million de dollars.

Sept bourses pour jeunes artistes, de 10 000 dollars chacune, et une bourse en direction d’orchestre, de 15 000 dollars, présentée en partenariat avec l’École de musique Schulich de l’Université McGill, sont attribuées cette année.

Aujourd’hui à Ottawa, dans son annonce des lauréats des bourses d’études, Gerda Hnatyshyn, C.C., présidente de la Fondation Hnatyshyn, a déclaré : « La Fondation Hnatyshyn est heureuse de célébrer les réalisations et le potentiel de ces jeunes artistes exceptionnels. En leur offrant ce soutien financier à l’étape la plus cruciale de leur carrière, nous investissons dans le développement des artistes de calibre international de demain. Nous sommes fiers de notre association avec l’École de musique Schulich et la famille Decker qui contribuera à aider de jeunes talents remarquables à poursuivre leurs études dans l’un des meilleurs établissements d’enseignement au monde. » 

Grâce à ces programmes, la Fondation Hnatyshyn continue d’encourager de jeunes étudiants en arts de la scène de grand talent. « Nous sommes très reconnaissants à la Fondation Hnatyshyn de faire équipe avec nous pour soutenir la formation de chefs d’orchestre canadiens de la prochaine génération », a déclaré le professeur Stéphane Lemelin, directeur du Département d’interprétation de l’École de musique Schulich de l’Université McGill. 

Tous les lauréats ont été sélectionnés par des jurys de spécialistes de partout au Canada. La Fondation Hnatyshyn tient à remercier les jurés pour leur généreuse assistance.

Les lauréats des bourses d’études pour jeunes artistes 2020

Michael Song – Musique classique (Instrument d’orchestre)

Salué par le réputé violoncelliste Ronald Leonard comme ayant « une technique prodigieuse, un son magnifique et des choses à dire », le violoncelliste Michael Song étudie présentement auprès de Hans Jørgen Jensen et d’Andrés Díaz à l’École Glenn Gould. Accepté à l’Institut Curtis de musique à 17 ans, Michael est aussi un ancien de l’École Colburn, où il est devenu premier violoncelle du Colburn Virtuosi en 2017-2018. À l’École Colburn, il a étudié avec Clive Greensmith, Hans Jensen, Ronald Leonard et Arnold Steinhardt. Il a également étudié avec Lynn Harrell, Wolfgang Emanuel Schmidt, Richard Aaron, Laurence Lesser et Danjulo Ishizaka. 

Michael joue sur un violoncelle rare fabriqué en 1723 par Domenico Montagnana et avec un archet de Jean Pierre Marie Persoit.

« Recevoir cette bourse pour jeunes artistes de la Fondation Hnatyshyn est un immense honneur pour moi. Je suis vraiment fier d’être Canadien et cela revêt une signification particulière dans un pays qui a servi de tremplin à un grand nombre de musiciens d’exception. Je me réjouis de l’apport qu’aura cette bourse sur mes études au Canada et je suis très reconnaissant de l’inspiration qu’elle m’apporte. Outre l’énorme avantage du prix en soi, c’est très inspirant pour moi de recevoir une telle reconnaissance d’un jury d’expérience – c’est extrêmement motivant et émouvant. »  

Mariya Orlenko – Musique classique (Piano)

La pianiste ukraino-canadienne Mariya Orlenko est lauréate d’une bourse Ihnatowycz Emerging Artist de l’École Glenn Gould, où elle étudie sous la tutelle des professeurs John Perry et David Louie. Mariya a reçu le Grand Prix au Concours de musique du Canada et le Premier Prix à la Virginia Waring International Piano Competition. Elle a été lauréate d’un Prix pour la meilleure interprétation d’une œuvre musicale du Concours OSM Manulife. En 2019, elle a été demi-finaliste à l’Aarhus International Piano Competition. Mariya s’est produite avec des orchestres d’Amérique du Nord, y compris l’Orchestre symphonique de Québec, le Virginia Waring Festival Orchestra, le Gulf Coast Symphony Orchestra et le Kindred Spirits Orchestra.

« Ce prix m’a permis de poursuivre ma carrière musicale sans soucis financiers, surtout en cette période d’incertitude internationale. Je suis profondément reconnaissante envers la Fondation Hnatyshyn qui soutient les jeunes artistes canadiens tout en nous offrant la possibilité de continuer de grandir, de poursuivre nos rêves et de redonner à la communauté. Alors que j’entre dans le vrai monde, cette bourse me servira de tremplin, me permettra de continuer à me développer et m’aidera à assumer mes engagements scolaires, de performance et de rayonnement! »

Adanya Dunn – (Interprétation vocale classique)


La mezzo-soprano Adanya Dunn est une ancienne de l’Université de Toronto, du Conservatoire du Collège Bard et du Conservatoire d’Amsterdam. Elle a été boursière en voix à la Music Academy of the West et au Banff Centre, et elle a effectué une résidence Rebanks Family Fellowship and International Residency à l’École Glenn Gould. Ses prestations à venir incluent un récital d’ouverture de la série Grote Zangers au Muziekgebouw et un récital solo dans sa série Canal House ainsi qu’une tournée de concerts aux Pays-Bas avec son duo voix-piano où l’on pourra entendre des compositions et des arrangements originaux. Adanya est présentement installée à Amsterdam où elle poursuit des études au privé.

« Cette bourse a des répercussions directes et soutient l’approfondissement et l’affûtage de mon art afin que je puisse utiliser ma voix pour dynamiser, inspirer et contribuer dans toutes les dimensions de mes initiatives musicales. Ma formation lyrique classique me permet d’intéresser les communautés de partout avec ma voix, comme s’il s’agissait d’un fil reliant une grande tapisserie d’interconnectivité. »

David Hodgson – (Oscar Peterson, interprétation Jazz)


David Hodgson, de North Vancouver, est le lauréat de la bourse Oscar Peterson. Il entame cette année sa quatrième année dans le programme d’interprétation jazz de l’Université de Toronto. Depuis qu’il a choisi le saxophone pour jouer dans l’harmonie de son école élémentaire, David a eu le plaisir d’apprendre et de travailler avec de formidables musiciens du Canada et d’ailleurs. Il est constamment inspiré et influencé par ses pairs, son admiration pour l’art et le design ainsi qu’une curiosité et un enthousiasme ardent pour la musique.

« C’est un grand honneur d’avoir été sélectionné comme lauréat de la bourse  Oscar Peterson en interprétation jazz cette année. Cette bourse me sera d’un grand soutien financier pour ma quatrième année à l’université et me pousse à continuer de créer une musique excitante et pleine de sens. Grâce au soutien indéfectible d’organisations comme la Fondation Hnatyshyn, les talents incroyables des jeunes artistes canadiens peuvent être enrichis et affinés. »

Maria Fernanda Riano Linan – (Danse contemporaine)


Maria Fernanda Riano, de Toronto, est heureuse de remporter la bourse en danse contemporaine cette année. À l’automne, elle sera de retour pour terminer un baccalauréat en beaux-arts dans le programme de danse de l’Université Ryerson, où elle a travaillé avec plusieurs chorégraphes réputés et instructeurs exceptionnels. Maria a été choisie pour participer aux célébrations internationales du centenaire de naissance de Merce Cunningham en 2019 et elle a pris part à la reprise des Changing Steps qu’il a chorégraphié pour la première fois en 1973. Mise en scène par Dylan Crossman, l’œuvre a été présentée au Musée des beaux-arts de l’Ontario en partenariat avec Fall for Dance North.

« Je suis à la fois excitée et extrêmement surprise de recevoir cette bourse pour poursuivre mon développement en danse. Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à la Fondation Hnatyshyn et à tous les enseignants qui m’ont appuyée au fil de mon parcours et ont contribué à faire de moi l’artiste que je suis aujourd’hui. Ma passion pour la danse m’a toujours guidée et cette récompense marque aujourd’hui un jalon important qui témoigne de mon engagement envers cette forme d’art. »

Ella Macdonald – (Interprétation dramatique – théâtre anglais)


Ella MacDonald est une artiste émergente de K’jipuk’tuk (Halifax, Nouvelle-Écosse) qui termine un baccalauréat spécialisé en interprétation théâtrale et un certificat en danse à l’Université Dalhousie. En 2019, elle a suivi le programme intensif Animotion, consacré aux marionnettes, au théâtre Mermaid en Nouvelle-Écosse. Elle pense faire une maîtrise en interprétation et devenir directrice d’intimité certifiée et elle a aussi de l’intérêt pour la direction artistique. Elle s’intéresse présentement aux œuvres contemporaines et imaginaires. Dans sa carrière, elle souhaite créer de nouvelles œuvres qui posent des questions à propos du monde auxquelles nous avons tous du mal à répondre. Quand les temps sont durs, le monde se tourne vers l’art pour y trouver une source de joie, pour susciter la réflexion et pour former une communauté. Ella souhaite redonner à sa communauté en créant des pièces de calibre mondial.  

« Quand les temps sont durs, le monde se tourne vers l’art pour y trouver une source de joie, pour susciter la réflexion et pour former une communauté. C’est un privilège d’étudier en arts de la scène en 2020 et j’espère redonner à ma communauté en créant des pièces de calibre mondial. La bourse de la Fondation Hnatyshyn nous fournira un incroyable répit financier à moi et à ma famille et me permettra de me concentrer sur mes études avant d’entrer dans un milieu plus incertain que jamais. » 

 Camille Massicotte (Interprétation dramatique – théâtre francais)


Pendant ses études postsecondaires, Camille obtient un premier rôle en continuité dans le téléroman « O’», puis un premier rôle sporadique dans la série jeunesse « Subito texto ». Durant la dernière année de son baccalauréat en droit à l’Université de Montréal, elle obtient le rôle de Cassandre dans « Le coupable », troisième long métrage du réalisateur Onur Karaman. Ces opportunités de jeu devant la caméra confirment son envie d’être formée professionnellement pour jouer aussi sur scène. Au printemps 2021, elle complètera un programme de trois ans en interprétation théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe. 

Je suis infiniment reconnaissante envers la Fondation Hnatyshyn et son jury. Ce concours fut pour moi l’occasion de travailler des scènes du répertoire en profondeur. À mon sens, le travail de l’acteur consiste à analyser et à ciseler un morceau dramatique pour pouvoir s’y abandonner totalement. Grâce aux précieux conseils du comédien et metteur en scène Jacques Rossi, ce travail a pu advenir de belle façon. Cette bourse me permettra de me consacrer pleinement à ma dernière année d’étude en interprétation théâtrale. 

La lauréate 2020 de la Bourse en direction d’orchestre Christa et Franz-Paul Decker                                                                        

Kelly Lin – La Bourse en direction d’orchestre 


Kelly Lin est une chef d’orchestre et une pianiste de concert canadienne qui mène une carrière très active et se produit en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Ses engagements récents au piano incluent des récitals de la série L’Oasis Musicale à Montréal et à l’hôtel de ville Steinway à Guangzhou. Elle est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en interprétation  du piano de l’École de musique Schulich de l’Université McGill, où elle était l’étudiante de Marina Mdivani et de Sara Laimon. Comme chef d’orchestre, Kelly a travaillé sous le mentorat de Guillaume Bourgogne et a dirigé l’orchestre symphonique du Missouri, aux États-Unis, et l’orchestre symphonique Szolnok, en Hongrie. À l’automne, elle poursuivra ses études en direction d’orchestre à l’École de musique Schulich.

« Nous sommes très heureux d’accueillir Kelly Lin dans notre programme d’études supérieures en direction d’orchestre. Pianiste accomplie, mademoiselle Lin a rapidement démontré un potentiel exceptionnel en direction. Comme l’a si bien dit le professeur Guillaume Bourgogne, chef d’orchestre de renommée mondiale et directeur de l’Ensemble de musique contemporaine de McGill : “ Le talent de Kelly Lin est vraiment exceptionnel. Je n’ai jamais vu quiconque capable de devenir chef d’orchestre en seulement un an! Sa direction est magnétique, captivante et inspirante. ” Nous sommes reconnaissants envers la Fondation Hnatyshyn pour son soutien continu à l’égard du développement des jeunes artistes canadiens de talent. » Stéphane Lemelin

 

Pour de plus amples renseignements : www.rjhf.com

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.