« Combler le déficit, il en va de notre avenir à tous ». Analekta réagit à la fermeture de Sikora

0

La fermeture de Sikora à Vancouver, le dernier magasin de disques de musique classique à l’ouest de Toronto, bien que prévisible, marque la fin d’une époque dans l’industrie musicale.

C’est aussi le début d’une autre ère où Analekta est déjà bien implantée à l’échelle planétaire. Dans quelques mois, nous aurons atteint les 200 millions de streams dans plus de 200 pays. Analekta souhaite continuer sa mission de produire et diffuser la musique de nos plus grands musiciens et musiciennes canadiens partout dans le monde.

Pour ce faire, il est impératif que nos gouvernements supportent d’avantage le manque à gagner de ce nouveau mode d’écoute de la musique qu’est le streaming. D’ici à ce que les divers intervenants de l’industrie musicale aient établi un modèle d’affaires rentable pour tous, il nous faut combler le déficit au risque de voir, non seulement les magasins de disques fermer, mais aussi les maisons de disques. Il en va de notre avenir à tous.

Crédit photo: CBC News

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.