Alain Mongeau nommé lauréat du Prix du gestionnaire culturel 2021

0

La Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux de HEC Montréal, a annoncé aujourd’hui le lauréat de la neuvième édition du Prix du gestionnaire culturel. À l’occasion d’un événement virtuel sur la relance des arts après la pandémie, François Colbert, titulaire de la Chaire a félicité Alain Mongeau, directeur général et artistique de MUTEK, un festival nord-américain axé sur la créativité numérique et les musiques électroniques.

François Colbert en a aussi profité pour annoncer la création d’un Prix du jeune gestionnaire culturel qui sera remis à compter de 2022 à une personne en début de carrière, ayant cinq ans d’expérience professionnelle et au moins une réalisation majeure à son actif.

Alain Mongeau : un joueur de premier plan en arts numériques

Après avoir reçu un doctorat en communication à l’UQàM en 1994, Alain Mongeau quitte le monde académique pour se lancer dans l’événementiel en assumant la direction du programme du 6ième Symposium international des arts électroniques (ISEA) à Montréal. Dans la foulée du succès de l’événement, il devient en 1996 président du conseil d’administration de ISEA, directeur du siège social de l’organisme à Montréal, et co-fonde avec Monique Savoie et Luc Courchesne la Société des arts technologiques (SAT).

En 2000, il lance MUTEK, un festival qui explore l’intersection entre la créativité numérique et les musiques électroniques. Sous sa direction, MUTEK s’impose rapidement comme une référence en Amérique du Nord et étend progressivement ses ramifications en Amérique latine, en Europe et en Asie. Au fil des années, plus de cent-cinquante activités de diffusion reliées à MUTEK ont été présentées dans une vingtaine de pays et le festival compte maintenant des antennes permanentes à Mexico, Barcelone, Tokyo et Buenos Aires.

Pour son 20e anniversaire en 2019, MUTEK a accueilli 70 000 spectateurs, dont 35 % de touristes hors-Québec et a présenté les créations de 190 artistes de 27 nationalités; ces artistes participaient à 135 projets dont la moitié étaient portés par une femme ou intégraient une femme. Depuis 2004, le total des revenus de l’organisme a presque triplé, passant de 944 000 $ à 2,6 millions $. L’équipe de MUTEK comprend 8 employés à temps plein, 150 employés temporaires, une dizaine de stagiaires et 130 bénévoles. MUTEK est le seul organisme à avoir reçu deux fois le Grand Prix du Conseil des arts de Montréal en 2009 et en 2020.

En accordant le Prix du gestionnaire culturel à Alain Mongeau, le jury a souligné « sa carrière dédiée à l’innovation en arts numériques, sa capacité à saisir les opportunités de partenariat ainsi que le rayonnement qu’il a donné à Montréal et aux artistes numériques québécois à l’échelle internationale ».

Le Prix est doté d’une bourse de 5 000 $ décernée par la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux. Le jury était constitué de :

  • Madeleine Careau, chef de la direction, Orchestre symphonique de Montréal
  • François Colbert, titulaire, Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux, HEC Montréal
    Pierre Des Marais, directeur général et codirecteur artistique, Danse Danse, et lauréat du Prix du gestionnaire culturel 2018
  • Nassib El-Husseini, directeur général des 7 Doigts de la main, et lauréat du Prix du gestionnaire culturel 2019
  • Mario Fortin, président et directeur général des Cinémas Beaubien, du Parc et du Musée
  • Nathalie Marcoux, vice-présidente aux finances, Capinabel inc., et membre du conseil d’administration, TC Transcontinental inc.
  • Louise Poulin, présidente fondatrice d’ArtExpert.ca

La candidature d’Alain Mongeau a été soumise par Louis-Richard Tremblay, producteur exécutif à l’Office national du film du Canada.

www.gestiondesarts.hec.ca/

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.