Communiqué | Riopelle symphonique : composition pour orchestre et chœur de Serge Fiori et Blair Thomson

0
Advertisement / Publicité

Montréal, le 16 novembre 2022 – En partenariat avec la Fondation Jean Paul Riopelle, dans le cadre du 100e anniversaire de naissance du peintre célébré en 2023, GSI Musique et Oziko sont fières d’annoncer la parution de l’album Riopelle symphonique, offert en précommande depuis mars 2022. Premier volet de la série Tableaux réalisée en collaboration avec l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), l’œuvre propose un riche dialogue entre art pictural et musique symphonique.

« C’est comme un objet d’art que j’ai essayé de mettre en musique. Comme une œuvre en trois dimensions. J’ai utilisé la musique de Serge (Fiori) et je l’ai déconstruite, compressée et décompressée pour en faire une symphonie qui, au départ, on ne distingue pas comme étant sa musique et qui fini par se faire reconnaitre dans toute sa splendeur, même si ce sont 7 pièces qui ne font pas parti du répertoire d’Harmonium. »

– Blair Thomson s’adressant aux journalistes lors de la conférence de presse

Composition pour orchestre et chœur en cinq mouvements signée Blair Thomson, qui s’est notamment inspiré du geste du peintre, de ses matières fétiches et de sa palette de couleurs, Riopelle symphonique utilise comme matériau de base sept chansons tirées de l’œuvre de Serge Fiori qui ne font pas partie du répertoire d’Harmonium (« La moitié du monde », « La vague », « L’étrange », « Si bien », « Laisse-moi partir », « Seule », « Jamais »).

L’interprétation a été confiée à l’OSM, sous la direction d’Adam Johnson, aux Chœurs desPetits Chanteurs de Laval, dirigés par Philippe Ostiguy, et au chœur de Temps Fort, mené par Pascal Germain-Berardi. Les pièces ont été enregistrées à la Maison symphonique par Charles-Émile Beaudin et Richard Winquest. La réalisation est signée Blair Thomson, Serge Fiori, Charles-Émile Beaudin et François Pilon.

Advertisement / Publicité

« Cette création permet de conjuguer la sensibilité musicale de Serge Fiori, qui vouait une grande admiration à Riopelle, et la fougue du compositeur et arrangeur Blair Thomson, explique Nicolas Lemieux, président de GSI Musique. Entre intensité, liberté de création et virtuosité, Riopelle symphonique est une œuvre en cinq actes qui rend un vibrant hommage aux grandes périodes de la carrière de l’artiste. »

« Chaque mouvement commence par des éléments d’une chanson de Fiori qui sont ensuite pressés, tordus, recolorés et sculptés dans une forme définitive, précise Blair Thomson, un compositeur, pianiste et chef d’orchestre originaire de Toronto qui a collaboré avec des artistes de tous les horizons. L’auditeur peut considérer un mouvement donné comme une peinture ou une sculpture ‘auditive’ qui se déploie dans le temps. »

La création fait écho au parcours de Jean Paul Riopelle, des premières années montréalaises axées sur l’expérimentation au dernier chapitre de sa carrière, marqué par un retour aux sources, en passant par l’après-guerre en France, les grandes années entre abstraction et figuration, ainsi que la rencontre avec les autochtones et le contact avec le Grand Nord.

« Les célébrations du centenaire de Riopelle sont à l’image de l’homme derrière l’artiste : multidisciplinaires et riches en expériences, déclare Manon Gauthier, commissaire générale des célébrations du centenaire et directrice générale de la Fondation Jean Paul Riopelle. La Fondation Riopelle est très heureuse de s’associer à ces prestigieux partenaires afin de présenter un parcours musical mettant en lumière la vie incroyable de l’artiste, véritable legs sonore des célébrations de son centenaire. Le grand public pourra ainsi s’immerger au cœur de la vie de Riopelle, témoignant de la puissance et de l’énergie du grand maître. »

On trouve dans le livret des textes signés par l’historien de l’art et muséologue de renom John R. Porter, qui fournissent des repères éclairants sur la carrière de Riopelle : « Riopelle, c’est comme une invitation à l’aventure, à l’échappée belle, au voyage et à la découverte, peut-on y lire. Son itinéraire pourrait s’apparenter à celui d’une grande oie qui s’envole, qui trouve ses repères, qui prend de la hauteur pour embrasser de lointains horizons, qui sait trouver son chemin dans l’azur, qui explore de nouveaux territoires mais qui n’oublie pas d’où elle vient […]. »

L’album est offert exclusivement sur le site www.riopellesymphonique.com dans les formats suivants : album numérique, album numérique HD, coffret CD signature, coffret vinyle deluxe et coffret vinyle collection numéroté 100e anniversaire, qui offre en prime la pièce Ça fait du bien, interprétée par Monique Fauteux.

Les concerts Riopelle symphonique

Premier volet de l’expérience Riopelle symphonique, qui s’inscrit dans les célébrations du centenaire de Jean Paul Riopelle, le concert multimédia inspiré de la création originale sera présenté les 16, 17 et 18 février2023 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal, dans le cadre de Montréal en lumière. Cette série de spectacles sera interprétée par l’OSM, sous la direction d’Adam Johnson, les Chœurs des Petits Chanteurs de Laval dirigés par Philippe Ostiguy et le chœur Temps Fort.

Une deuxième série de spectacles suivra les 8 et 9 septembre 2023, à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec, cette fois avec la participation de l’Orchestre symphonique de Québec, sous la direction d’Adam Johnson, et les Chœurs des Petits Chanteurs de Laval.

Conjuguant projections et scénographie, le spectacle en cinq actes évoque les grandes périodes de la vie de l’artiste et de sa fructueuse carrière. Symbole de liberté et infatigable oiseau migrateur, l’emblématique oie sauvage guidera le public à travers les lieux réels et imaginaires fréquentés par Riopelle, témoin privilégié de son geste créateur et de son inépuisable capacité de se réinventer. La conception visuelle et la mise en scène du concert multimédia ont été confiées à Gabriel Poirier-Galarneau (CHAMPAGNE CLUB SANDWICH), sous la direction artistique de Nicolas Lemieux. GSI Musique et ses partenaires ont également bénéficié de l’inestimable contribution d’Yseult Riopelle, commissaire honoraire des célébrations du centenaire, auteure du Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle et fille de l’artiste.

L’expérience Riopelle symphonique comprendra d’autres volets qui miseront sur la créativité et l’expertise d’entreprises montréalaises phares du milieu des arts, de la culture, du spectacle et des nouvelles technologies; ces volets seront dévoilés plus tard.
Billetterie : www.riopellesymphonique.com. Les billets pour les représentations à la Salle Wilfrid-Pelletier sont également en vente sur le site Web de la Place des Arts, à l’adresse www.placedesarts.com.
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.