Critique de la première du Fantôme de l’Opéra à Montréal

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Moyenne sur 10 :
Chant : 7.5
Orchestre : 8.5
Mise en scène : 8
Note générale : 8

Ce que vous avez manqué

Les deux rôles principaux étaient merveilleusement chantés par les interprètes. Hugo Laporte s’est particulièrement illustré, faisant vibrer la salle entière chaque fois qu’il entrait en scène. Ses hautes notes du tonnerre portent à croire qu’il ferait peut-être un bon candidat pour jouer Otello de Verdi dans le futur.

Anne-Marine Suire brillait également, rendant avec habileté la vulnérabilité et l’intensité de Christine. Bien qu’efficace, la caricaturale Carlotta détonnait quant à elle un peu trop.

L’orchestre a joué avec brio du début à la fin. Le choeur était harmonieux. La mise en scène était inventive considérant les limites d’espace du théâtre St-Denis et la présence de nombreux micros sur le devant de la scène.

Les costumes, surtout ceux du Fantôme et de Christine, étaient impressionnants. Le français était clair et limpide et le texte accessible à tous.

Bémols

Les autres chanteurs avaient de bonnes voix de comédie musicale, mais étaient dévalorisés en présence des deux grandes voix assurant les rôles principaux. La voix de Raoul, notamment, était éclipsée dans les scènes qu’il partageait avec les deux chanteurs principaux. L’humour burlesque était un peu surjoué, particulièrement dans le cas du personnage de Carlotta.

Les représentations du Fantôme de l’Opéra se poursuivent à Québec les 17, 18, 19 janvier et reprennent à Montréal les 23, 24, 25 et 26 janvier. www.evenko.ca

Justin Bernard, Wah Keung Chan, Adrian Rodriguez et Dino Spaziani ont participé à cette critique.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.