Corona Sérénades : questions et réponses avec Erica Lee Martin, chanteuse auteure-compositrice (Canada)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Rencontrez Erica Lee Martin (Canada), auteure-compositrice, chanteuse pour les Corona Sérénades


Erica Lee Martin est une chanteuse, compositrice, comédienne et productrice de Montréal. Elle a fréquenté l’Université de Montréal où elle a obtenu une maîtrise en musique. Elle a ensuite déménagé à Londres, où elle a obtenu une maîtrise en théâtre classique de la London Academy of Music & Dramatic Art (LAMDA). Vivant actuellement à Londres, Erica écrit et produit de la musique, des vidéos, des pièces de théâtre et du contenu web. Parmi ses albums et productions, on peut compter Joe, Out of the Playground, Queen of the World et I Push On. 

Comment la crise sanitaire vous a-t-elle affectée ?

Je travaille pour une agence de musique, donc évidemment nous ne travaillons pas en ce moment. J’ai été placée en congé forcé pour le moment, mais l’avenir demeure incertain. Au-delà de cela, j’ai malheureusement dû annuler mes plans de vacances et il est m’est pénible de ne pas pouvoir voir d’amis. Mais pour moi, ces choses peuvent toujours attendre. Nous devons aider et protéger les autres maintenant. 

Quels sont vos cinq opéras préférés ?

Compositeurs préférés : Mahler, Verdi, Poulenc, Debussy et Beethoven. Mes opéras préférés sont Wozzeck de Berg, parce que c’est tellement sombre, inattendu et brut; La Traviata et Eugène Onéguine parce qu’ils sont si joliment écrits et déchirants; Gianni Schicchi parce que c’est tellement hilarant à regarder et très amusant à jouer; et Dialogues des Carmélites, qui est très difficile à réaliser, émotionnellement parlant, mais qui raconte une histoire importante, et la musique est tout aussi dévastatrice. Mes chanteurs préférés sont Maria Callas, Angela Gheorghiu, Janet Baker, Dietrich Fischer-Dieskau et Roderick Williams. Je ne suis pas une grande amatrice de comédies musicales, mais j’aime The Sound of Music. La musique est parfaite. En jazz, j’adore Under My Skin interprété par Frank Sinatra, Peel Me a Grape chanté par Blossom Dearie, tout ce que Sarah Vaughan chante, mais particulièrement What Is This Thing Called Love.

Quels films, émissions de télévision et livres recommanderiez-vous en cette période de confinement ?

Mon livre préféré en ce moment est Autonomous d’Annalee Newitz. C’est de la science-fiction pure, mais en plus c’est une superbe histoire. Musique : j’ai beaucoup écouté Bat for Lashes et un nouveau groupe britannique appelé PINS. Côté séries télévisées, j’adore revoir les Parks and Recreation − une émission si hilarante et bonne pour le moral. De plus, si vous ne l’avez pas vu, regardez The Mandalorian.

Parlez-nous de votre propre musique.

J’ai chanté et étudié l’opéra pendant dix ans avant de déménager à Londres pour obtenir une maîtrise en théâtre. Depuis que je vis ici, j’ai développé mes talents de compositrice, que j’avais laissés de côté pour l’opéra quand j’étais jeune. En ce moment, je me concentre sur l’écriture de ma propre musique que vous pouvez écouter en ligne. J’avais prévu sortir un tout nouvel album, mais comme aucun vidéoclip ne peut être tourné en ce moment, je compose de nouveaux morceaux pendant l’interruption des activités. L’écriture est très thérapeutique.

Pourquoi vous êtes-vous jointe aux Corona Sérénades ?

Je suis très heureuse de me joindre à cette initiative pour apporter de la joie aux gens quand ils en ont besoin. Je m’ennuie également de jouer et du contact avec le public. Ce projet est une manière de rapprocher le public et l’interprète dans un cadre intime qu’on ne rencontre pas habituellement.

Liens :

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.