Critique CD: Baratin d’marins (Socan, 2022)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

72%
72%
  • 3.6
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Baratin d’marins
Seán Dagher, direction musicale, arrangements; Pierre-Alexandre Saint-Yves, Alexander Kehler, Amanda Keesmaat, Kate Bevan-Baker violon, Éric Breton, Jean-François Daignault, Claire Gignac.
Socan, 2022

La Nef nous revient avec un album de musiques traditionnelles inspirées de la vie des marins. Pour cette compagnie qui aime souvent filer la métaphore de l’embarcation à propos de ses mille et un projets, le choix du répertoire semble s’imposer comme une évidence.

Issues des régions maritimes du nord de la France et du Québec, les chansons de Baratin d’marins racontent la dure vie de ces hommes qui voguent au gré des tempêtes, leur drame personnel parfois, mais aussi leur humour dans la pure tradition des chansons gaillardes.

Advertisement / Publicité

Sous la direction de leur capitaine Seán Dagher, les membres de l’équipage musical nous mènent ainsi aux quatre vents, de Saint-Malo à Valparaiso en passant par San Francisco. Les textures sonores touchent au cœur par leur simplicité désarmante, qu’il s’agisse des solos a capella de l’excellent chanteur – et conteur – Pierre-Alexandre Saint-Yves, des duos entre le nyckelharpa et la cornemuse (Laridé vite) ou des trios entre le violoncelle, le cistre et la flûte à bec (Laridé lent). Ce qui frappe avant tout, c’est la sincérité des voix et la justesse des chœurs avec Jean-François Daigneault en renfort.

Malgré ses qualités indéniables, l’album ne se laisse pas apprivoiser facilement. Les auditeurs comprendront qu’on a là un répertoire atypique et des pièces qui nous interpellent plus que d’autres. Parmi nos préférées, Baie Sainte-Anne et Belle Virginie pour l’émotion qu’elles suscitent, Marin corsaire et La Crassue pour leur humour ainsi que Le capitaine de Saint-Malo pour le parfait mélange des voix allant crescendo. En termes d’expérience et d’appréciation du répertoire, l’album ne saurait remplacer le concert du 10 mars dernier à la chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours, événement de présentation qui a permis d’immerger instantanément le public dans l’esprit de ces chansons en présence des musiciens.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Justin Bernard est détenteur d’un doctorat en musique de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur la médiation musicale, notamment par le biais des nouveaux outils numériques, ainsi que sur la relation entre opéra et cinéma. Membre de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), il a réalisé une série de capsules vidéo éducatives pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Justin Bernard est également l’auteur de notes de programme pour le compte de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Par ailleurs, il anime une émission d’opéra et une chronique musicale à Radio VM (91,3 FM).

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.