COVID-19: un passeport vaccinal dès le 1er septembre pour accéder aux concerts

0

Hier, mardi 10 août, le ministre de la Santé Christian Dubé a tenu une conférence de presse sur l’évolution de la pandémie et de la campagne vaccinale au Québec. Il a confirmé, au passage, plusieurs annonces qui avait été faites, 4 jours plus tôt, par le Premier ministre François Legault et notamment l’instauration du passeport vaccinal dès le 1er septembre.

Alors que les cas de contamination repartent à la hausse (365 nouveaux cas aujourd’hui) et afin d’alerter au mieux la population, M. Dubé prévoit un retour des points de presse hebdomadaires. « Comme l’a dit le Premier ministre, la semaine dernière, une quatrième vague est inévitable au Québec. Malgré le travail qui a été fait au cours des derniers mois, le Québec ne pourra pas y échapper. Ce que l’on souhaite, cependant, c’est que la vague fasse le moins de dommage possible, en particulier dans nos hôpitaux », précise-t-il.

De plus, M. Dubé a insisté sur la nécessité de vacciner le plus grand nombre de personnes possible afin de minimiser l’impact du virus sur les hospitalisations et les décès au Québec. Il s’est aussi félicité des derniers résultats de la campagne vaccinale. « Parmi les Québécois éligibles à la vaccination en date d’aujourd’hui, 84% ont reçu une première dose et 70%, une deuxième dose. Si on arrive à ce chiffre de 84%, on fera partie des lieux les plus vaccinés au monde. On peut être fier du travail réalisé par tout le monde, non seulement par les Québecois mais par nos équipes de vaccination et notre réseau de la santé. »

Reprenant l’avis des scientifiques sur le sujet, M. Dubé a déclaré que la vaccination était encore le meilleur moyen pour éviter le reconfinement ainsi que la fermeture des activités et des commerces. « Étant donné l’augmentation récente des cas, la prévalence du variant Delta, l’automne qui s’en vient avec la rentrée au travail, à l’école, les conditions sont réunies pour déployer le passeport vaccinal dès le 1er septembre. Nous voulons faire les choses graduellement. Notre objectif est que le passeport vaccinal permette aux personnes adéquatement vaccinées d’avoir accès aux événements publics qui sont à fort achalandage et aux activités à haut taux de contact, de socialisation, pour des activités et des services non-essentielles », a-t-il annoncé. « L’idée, c’est de donner accès à ces lieux seulement aux personnes pleinement vaccinées au lieu de les fermer par confinement. »

Les festivals de musique et les salles de spectacles entrent donc dans la catégorie des lieux public à grande capacité. Les bars, les restaurants et les salles d’entraînement, entre autres, seront classés dans une autre catégorie, celle des activités à haut taux de contact et de socialisation. En outre, M. Dubé a précisé que le passeport vaccinal ne s’appliquera pas aux commerces de détail.

Projet pilote d’ici la fin du mois d’août

Le gouvernement est en train de tester une nouvelle application mobile qui permettra aux restaurateurs, propriétaires de salles d’entraînement et diffuseurs culturels de « lire » les codes QR sur les passeports vaccinaux et, le cas échéant, sur les preuves de vaccination papier. Un établissement de « La Cage – brasserie sportive », dans la ville de Québec, et un centre Éconofitness, à Laval, ont déjà été choisis pour mettre ce projet pilote à l’épreuve. Ils feront ainsi partie des premiers lieux à être équipés de cette application. « Notre objectif avec le passeport vaccinal est de ne pas revenir en arrière avec un reconfinement généralisé et, en même temps, éviter d’engorger nos hôpitaux. On ne peut pas encore se permettre de délestage, on vise un équilibre pour permettre à la population vaccinée de retrouver une plus grande liberté en gardant l’économie ouverte et en protégeant la santé de tout le monde. »

Christian Dubé invite les Québécois qui ne l’ont pas encore fait à se faire pleinement vacciner d’ici à la fin du mois d’août. « N’attendez pas de frapper un mur en septembre. Faites-vous vacciner, s’il vous plaît, et devancer votre rendez-vous de deuxième dose si celui-ci est après le 1er septembre. Rappelons que les risques liés au vaccin sont beaucoup moins importants que les risques liés à la COVID chez les personnes non-vaccinées. »

 

 

Partager:

A propos de l'auteur

Justin Bernard est détenteur d’un doctorat en musique de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur la médiation musicale, notamment par le biais des nouveaux outils numériques, ainsi que sur la relation entre opéra et cinéma. Membre de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), il a réalisé une série de capsules vidéo éducatives pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Justin Bernard est également l’auteur de notes de programme pour le compte de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Par ailleurs, il anime une émission d’opéra et une chronique musicale à Radio VM (91,3 FM).

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.