Critique CD | iFugue: A World of Fugues (ODEG, 2022)

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

82%
82%
  • User Ratings (0 Votes)
    0

iFugue: A World of Fugues
Ensemble Vivant
Opening Day Entertainment Group (ODEG), 2022

Vous connaissez le jazz fusion ? Apprenez maintenant que le classique fusion existe aussi. Pour son nouvel album, l’ensemble canadien Vivant nous propose une incursion dans l’univers des fugues à travers une série de quinze pièces issues tout autant de la période baroque – l’âge d’or en la matière – que d’époques plus proches de la nôtre. Ainsi, sur un même album, Antonio Vivaldi et Johann Sebastian Bach côtoient Aldemaro Romero, Astor Piazzolla, Dmitri Chostakovitch, Heitor Villa-Lobos et César Franck. Enfin, trois premières mondiales des compositeurs canadiens Michael Coghlan (Fugue For Fireflies et Peregrine Riffs) et John Burke (Fuga del Sur) viennent compléter cette magnifique fresque de 300 ans.

En guise de première pièce, l’arrangeur et compositeur canadien John Burke nous offre une version jazzée de la Sinfonia en mi mineur de Vivaldi et, par le fait même, un très bel avant-goût de ce qui s’en vient. La Fugata de Piazzolla, elle aussi remaniée, nous fait ensuite voyager au soleil de l’Argentine avec la charmante addition d’un vibraphone. Idem pour la Fuga con Pajarillo de Romeo, rythmée, entre autres, par des maracas. Attention, toutefois, le brusque passage à de la musique baroque, composée dans un esprit très cartésien, ou à de la musique contemporaine, très dissonante, vous fera faire un grand bond, dans tous les sens du terme. Quoi qu’il en soit, iFugue ne perd jamais de son charme. Il donne envie d’être écouté et réécouté.

Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Justin Bernard est détenteur d’un doctorat en musique de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur la médiation musicale, notamment par le biais des nouveaux outils numériques, ainsi que sur la relation entre opéra et cinéma. Membre de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), il a réalisé une série de capsules vidéo éducatives pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Justin Bernard est également l’auteur de notes de programme pour le compte de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Par ailleurs, il anime une émission d’opéra et une chronique musicale à Radio VM (91,3 FM).

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.