Nuits d’Afrique 2022 : Belles retrouvailles !

0
Advertisement / Publicité
Retrouvailles hautement émotives du Festival International Nuits d’Afrique (FINA) avec son public. La 36e édition de ce grand rendez-vous de la world music se déroule jusqu’au 24 juillet dans différents lieux festifs de Montréal. Au menu, environ 150 concerts et activités célébrant les arts et cultures d’Afrique, des Antilles et d’Amérique Latine, avec la participation de plus de 700 artistes de 30 pays à travers 8 séries de concerts en salles et des soirées enflammées sur le site extérieur du festival qui s’agrandit cette année jusqu’à la rue Sainte-Catherine, au Quartier des spectacles.

Après le coup d’envoi de cette nouvelle édition, donné par Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire), lors du concert d’ouverture officiel au MTelus, mercredi dernier et l’ouverture de la programmation extérieure gratuite (le vendredi), qui met en vedette notamment la musique Afrobeat avec Femi Kuti & The Positive Force (Nigéria) accompagné par son fils Made Kuti, le 19 juillet sur la scène TD – Radio-Canada, d’autres grands rendez-vous de cette programmation extérieure sont à souligner : Afrique en Cirque avec Kalabanté (Guinée-QC), le 20 juillet; le groupe La Mambanegra (Colombie), le 21; Zilla ManiKongo (RD Congo-ON), le 23.
La clôture de cette grande fête de la diversité artistique en Amérique du Nord sera donnée par la prestation de l’artiste Yemi Alade (Nigéria), le dimanche 24.

photo : Victor Rival

« Nuits d’Afrique existe pour réunir les artistes et leurs publics. Pour créer des moments de rencontre des cultures, d’échange, tout en simplicité, à travers la musique. Plus que jamais, nous avons besoin de nous rapprocher, d’être ensemble. Aussi, je suis vraiment touché de voir le festival se développer, de voir que sa mission résonne de plus en plus. » –  Lamine Touré, président-fondateur du festival.

Cette édition du FINA est marquée par la participation de plusieurs artistes internationaux des musiques du monde : le groupe phare du Maloya Lindigo (La Réunion), la multi-talentueuse Fabiana Cozza (Brésil), les virtuoses de la scène électro afro-colombienne Ghetto Kumbé, le groove africain des gnawas de Moktar Gania & Gwana Soul (Maroc), l’étoile montante du Sénégal Cheikh Ibra Fam, la sensation de l’heure avec son kuduro planétaire, Pongo (Angola) et la musique bohème du Pulkes Band d’Israel, entre autres.
Parmi les artistes de la scène montréalaise et canadienne, à noter la participation de Wesli (Haïti-QC) avec son style “twoubadou”, Ramon Chicharron (Colombie-QC) qui nous présentera son dernier opus, Kobo Town (Trinidad-ON) et son calypso revisité.

Rythmes au féminin

L’habituelle série Rythmes au féminin, tous les soirs à 19h sur la nouvelle scène LOTO-QUÉBEC, sur l’esplanade Tranquille présente une belle variétés d’artistes : Okan (Cuba-ON), Manou Gallou (Côte d’Ivoire), Joyce N’Sana (Congo-QC), Dobet Gnahoré (Côte d’Ivoire), Lara Klaus (Brésil-QC) et Naxx Bitota (RD Congo-QC).

Advertisement / Publicité

Huit séries thématiques dans cinq salles

Comme à l’accoutumée, le festival se déroule en plusieurs séries thématiques dans différentes salles de spectacles. Ainsi, et dans la série Les grands évènements, à noter les prestations de Moktar Gania & Gnawa Soul (Maroc), entre groove africain des Gnawas et mélodies orientalisantes du Maghreb, ce lundi 18 juillet au Théâtre Fairmount et Fabiana Cozza (Brésil), l’une des plus belles voix actuelles de la musique brésilienne contemporaine, le 21 juillet au Théâtre Fairmount. À surveiller aussi les Rendez-vous Mandingue au Club Balatou, le 22 juillet avec Benkadi (Guinée-QC) et les 21 et 23 Juillet avec Aboulaye Koné (Côte d’Ivoire-QC).
Dans la série Les étoiles Nuits d’Afrique, les rythmes tropicaux seront à l’honneur avec Diogo Ramos (Brésil-QC) les 18 et 19 au Club Balattou. De leur côté, Les Frères Sissokho (Sénégal-QC) promettent des soirées aux rythmes des percussions mandingues, de la kora et des danses traditionnelles, les 20, 21 et 24 au Club Balattou.

Sound System : soirées Dj’s festives et énergisantes

Dans le cadre de la série Nuits d’Afrique Sound System, le festival nous promet une fête de l’électro-pop aux rythmes du Brésil, d’Haïti, de la Jamaïque, du Mozambique, etc., avec Poirier et invités (Québec), le 23 au Ministère. À noter aussi, la série Voix du monde au Club Balattou avec les artistes Veeby (Cameroun-QC), le 19 et Delphine Mounkoro (Mali), le 20 juillet. À suivre…
Pour les détails de la programmation : www.festivalnuitsdafrique.com

 

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.