Marc Hervieux – Le ténor à la tête du Conservatoire du Québec

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Le ténor Marc Hervieux ne s’attendait à se voir offrir le poste de directeur général du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, étant donné ses multiples engagements et son emploi du temps comme artiste lyrique, acteur et animateur radio.

 

« C’était une grand surprise ! Ma réflexion a été assez longue. Ce n’était pas une décision simple à prendre, il fallait peser le pour et le contre. Mais j’avais au fond de moi cette envie de relever ce grand et beau défi », dit-il. 

Advertisement / Publicité

Marc Hervieux ne compte nullement mettre en veilleuse sa carrière d’artiste lyrique et d’animateur radio à l’émission Quand ça vous chante à Radio-Canada où il aborde l’art de l’opéra « avec passion » en accordant une place importante aux artistes lyriques francophones du Québec et du Canada. Au contraire, il a toujours cru qu’un directeur général du Conservatoire doit nécessairement avoir une carrière active pour avoir une idée exacte de la réalité du terrain et des milieux artistiques. « Quand on m’a proposé de poser ma candidature pour cette grande responsabilité, je me suis dit : ça va être tout un casse-tête que de réussir la conciliation entre cette nouvelle fonction administrative et mes multiples engagements artistiques professionnels. » 

Instabilité administrative chronique

Abordant la question de l’instabilité administrative et les rapports parfois tendus entre le conseil d’administration et la direction générale, largement relatés par les médias ces dernières années, Marc Hervieux reconnaît cette instabilité. « La preuve en est que je suis le huitième directeur général en dix ans. » Il note que le processus de recherche d’un nouveau directeur général était enclenché depuis très longtemps et souligne qu’il a l’avantage d’avoir été formé au Conservatoire et d’avoir surtout gardé un contact permanent avec cette institution, ses profs et les étudiants de sa promotion et de participer aux différentes activités – événements-bénéfice, concerts, etc. 

Marc Hervieux effectue ainsi un retour au bercail en ayant une bonne connaissance de l’état des lieux. « Je connais ses bons et moins bons côtés et j’ai envie d’amener le Conservatoire encore plus loin de ce qu’il a été depuis sa fondation par Wilfrid Pelletier en 1942 », dit-il. Ce grand communicateur évoque le devoir de faire connaître les réalisations indéniables effectuées durant ces quatre-vingt-dix ans au Conservatoire et les impressionnantes cohortes successives de musiciens et d’acteurs. « Le prestige du Conservatoire en dit long sur la qualité des équipes d’enseignants et d’administrateurs qui se sont succédé dans ce haut lieu de l’enseignement artistique au Québec. »

Depuis sa première rencontre avec les membres du conseil d’administration, au lendemain de sa nomination par le conseil des ministres, le 1er juin dernier, il n’a aucunement senti l’existence d’un quelconque rapport malsain entre sa direction générale à lui et le conseil. Au contraire, il se réjouit de « l’accueil chaleureux » qui lui a été réservé et qui lui donne encore plus de tonus pour lancer les premiers chantiers et projets de ses nouvelles fonctions. « J’ai très envie de poursuivre la mission puis de rétablir des bases solides pour assurer la pérennité de l’école et lui redonner sa fierté et son prestige. » 

Parmi ses priorités, Marc Hervieux souligne l’objectif d’établir un système de financement solide pour assurer l’avenir du Conservatoire. « C’est la base pour que cette institution gouvernementale qui offre la scolarité aux jeunes avec des frais minimes continue de plus belle sa mission fondamentale qui est de former des musiciens et des musiciennes d’exception, originaires de tous les milieux, sans égards à leur statut social, pour que tout le monde ait accès à cette formation de prestige basée seulement sur le talent et la détermination d’un étudiant à devenir musicien ou acteur dramatique. »

Cercle d’honneur et de rayonnement

L’ arrivée aux commandes du Conservatoire de Marc Hervieux coïncide avec la préparation d’un nouveau plan stratégique qui bénéficiera notamment des consultations avec les membres du tout nouveau Cercle d’honneur et de rayonnement, lancé le 14 juin par le conseil d’administration et qui se compose de dix personnalités marquantes du milieu de la culture et des arts de la scène, tant en musique qu’en art dramatique : Alexandre Da Costa, Marie-Thérèse Fortin, Eve Landry, Marie-Nicole Lemieux, Robert Lepage, Marie-Josée Lord, Yannick Nézet-Séguin, Catherine Perrin, Lorraine Pintal et Jeff Stinco. « Nommés pour leur parcours artistique inspirant et leur grand engagement envers le Conservatoire et sa mission, ces artistes seront appelés à offrir leurs conseils et leur soutien au Conservatoire pour lui permettre de consolider et d’affirmer son rôle distinctif et son leadership en enseignement des arts de la scène », avait indiqué le conseil d’administration à cette occasion.

Pour M. Hervieux, l’expérience et la compétence de l’équipe déjà en place combinées à l’expertise de ces artistes accomplis créeront une plus-value pour la communauté étudiante. « Cette collaboration constituera à la fois une source d’inspiration, un bassin de connaissances et amènera une vivacité renouvelée à l’avantage de tous les élèves », dit celui qui n’a aucune crainte quant à l’avenir de l’enseignement de l’art lyrique au Québec, « une pépinière exceptionnelle pour former des chanteurs et des chanteuses de grand calibre ». Le dernier Concours musical international de Montréal en est un exemple éloquent. Sur les trente-deux finalistes choisis, il y avait treize talents canadiens. « Impressionnant ! Peut-être que c’est l’un des avantages de notre climat nordique que de nous offrir des voix aussi puissantes », se plaît-il à dire.

www.conservatoire.gouv.qc.ca

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.