Festival du Monde Arabe : Les chants de mutants enchantent l’automne montréalais !

0

 

Le Festival du Monde arabe bat son plein à la Place des Arts ainsi qu’en plusieurs autres endroits à Montréal. Parmi les moments forts de cette 19e édition mise sous le thème : Les chants de mutants aux rives de Gibraltar, soulignons, entre autres,  le spectacle d’ouverture avec L’Odyssée de Fulay avec Cheikh Sidi Bémol, le concert Chants de mutants : le gnawa en visite, nouvelle création du Trio Nomad’s land avec le maître du guembri Saïd Mesnaoui et de la chanteuse canadienne Karen Young et surtout la grande première L’Opéra au FMA, avec la sublime soprano Joyce El-Khoury, un événement dont se réjouit la responsable de programmation et de communication Emily Awad en entrevue avec La Scena Musicale. Cette responsable souligne le caractère exceptionnelle de cette soirée organisée à la Salle Pollack de l’Université McGill en partenariat avec l’Opéra de Montréal.

En fait, la participation de la soprano Joyce El-Khoury, l’une des plus prisées du monde de l’opéra, ouvre encore et encore le FMA sur de nouveaux horizons artistiques à portée universelle. En compagnie du pianiste chevronné Laurent Philippe, Joyce El-Khouri a emmené l’auditoire dans un voyage musical envoûtant à travers un répertoire mêlant chant lyrique et musique du Moyen-Orient et traçant plus d’un siècle d’histoire de musique de Schéhérazade de Ravel à Carmen de Bizet, de Béchara El Khoury à Fauré, mettant en scène les mille et une splendeurs d’un Orient qui n’a cessé se fasciné l’imaginaire des créateurs lyriques de tous temps.
Emily Awad souligne aussi la nouvelle création du FMA Qudud Flamenco, une rencontre au sommet des deux grandes traditions musicales : les quddud d’Alep et le flamenco. Cette oeuvre de grande envergure sera présentée en clôture du festival, le 11 novembre, avec la participation du très inspiré guitariste et compositeur Carlos Piñana, des jeunes chanteurs prodiges Celia Romero et d’Abdel Karim Hamdan et de  l’orchestre OktoEcho sous la direction de Katia Makdissi-Warren.
Dans la série des hommages aux grands noms de la chanson arabe, à noter la soirée Warda : la rose des mondes, dédiée à l’une des grandes divas de la musique arabe, avec la participation des artistes Nada Al Raihane et Ranine Chaar, sous la direction de Kamel Maati, chef d’orchestre de renom qui a travaillé aux côtés de Warda.

De la grande visite !

Parmi les grandes visites au FMA 2018, on notera celle de la sublime Oumaima El Khalil. C’est la première prestation en solo à Montréal de cette grande dame de la chanson humaniste arabophone connue pour ses odes à la vie qui consacrent  la portée universelle des paroles de poètes emblématiques de la culture arabe tels que Mahmoud Darwish, Badr Chaker El Sayyab, Talal Haidar, Chawki Bzaï, Mohammed Abdullah ou Henry Zgheib.
Dans ce même registre, à surveiller le spectacle HOH, le 9 novembre à L’Astral, avec trois musiciens des plus acclamés en Égypte : Hany Adel, leader du groupe Wust el Balad et acteur de grand renom, Ousso Lotfy, considéré comme l’un des plus grands guitaristes d’Égypte et co-fondateur du groupe Nagham Masry et Hany Eldakkak, chanteur du groupe phare de la scène alternative égyptienne Massar Egbari.

À cœur ouvert !

À souligner, aussi, la soirée rencontre  : Le FMA et la culture mutante, ce lundi 5 novembre, à la Salle Claude-Léveillée, Place Des Arts. Les organisateurs du FMA  invitent ainsi le public à « une rencontre franche et à cœur ouvert » pour se questionner sur la pertinence de la démarche propre à ce festival dont l’équipe  met un point d’honneur à « concocter sous la forme de textes ou de spectacles un lien avec le réel et à placer ainsi chacune de ses éditions sous le signe d’une voix qui affirme ou qui interroge ». « Les thématiques du FMA sont empreintes d’un vécu, d’une conscience et d’une vision qui cherchent à sortir des sentiers battus. La relecture du monde y est décalée, remodelée, sincère et à contre-courant », lit-on dans la présentation de cette rencontre qui permettrait à l’équipe du festival de connaître « la perception du public par rapport à des choix qui ne font pas toujours l’unanimité». Pour les détails de la programmation complète : www.festivalarabe.com

 

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.