COVID-19: CALQ – Programme de compensation des pertes de revenus de billetterie

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Hier, mercredi le 7 octobre, le Conseil québécois de la musique ont assisté à une rencontre qui réunissait les principaux regroupements en arts de la scène afin d’obtenir plus de détails sur le programme de compensation des pertes de revenus de billetterie annoncé le 2 octobre dernier. Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du CALQ, et Mary Daveluy, secrétaire générale et directrice de la planification des programmes, ont répondu aux questions du milieu.
Un programme d’aide sera disponible la semaine prochaine sur le site du CALQ et sera accompagné d’une foire aux questions afin d’en faciliter la compréhension. Plusieurs informations ont circulé depuis l’annonce de cet inhabituel programme et des changements ont pu être apportés.

Pour qui?
L’aide s’adresse aux diffuseurs spécialisés, aux diffuseurs pluridisciplinaires et aux producteurs (autodiffusion), qu’ils soient actuellement soutenus par le CALQ ou non. Ils doivent cependant répondre aux critères d’admissibilité du CALQ.

L’aide est accessible à tous, peu importe la région et le degré d’alerte en vigueur.

Montant maximal pouvant être octroyé

Des 50 M$ annoncés le 2 octobre, 37,5M$ seront administrés par le CALQ, alors que la SODEC disposera de la balance.

  • Le calcul du montant maximal pouvant être accordé à chacun des demandeurs se fera à partir de l’évaluation des revenus habituels de billetterie d’un demandeur pendant une année complète. Une année de référence déterminée par le demandeur entre 2016 et 2019 sera utilisée pour les calculs.
  • Un plafond de revenus de billetterie par spectacle de 75 000 $ sera considéré afin de calculer les revenus au cours de cette année de référence.
  • Le total ainsi obtenu pour l’année de référence sera multiplié par 75% et déterminera le montant maximal pouvant être accordé.
  • Pour chacun des demandeurs, à partir de l’année de référence, un prix de billet moyen sera déterminé (un prix moyen adulte et un prix moyen jeune public). Le nombre de billets impossibles à vendre en tenant compte des jauges réduites ou de l’annulation d’un spectacle sera alors honoré par le programme, utilisant le prix moyen des billets comme montant maximum remboursable.

 

Aide pour soutenir toute la chaîne artistique

L’aide vise à compenser les pertes de revenus de billetterie pour une période s’étalant du 1er octobre 2020 au 31 mars 2021.

L’aide sera accordée que les représentations aient lieu ou non, à la condition de démontrer que les annulations sont dues aux restrictions sanitaires en vigueur (salles fermées ou éclosion de COVID-19 au sein d’une production).

Pour se prévaloir de l’aide, les diffuseurs et les producteurs devront démontrer :

  • au dépôt de la demande qu’une programmation de spectacles est bel et bien planifiée et que des contrats ont été officialisés ou des ententes avec des artistes ont été convenues. Cette programmation peut être une programmation initiale ou complètement remaniée.
  • au dépôt du rapport d’étape et du rapport final, que tous les contrats ont été honorés à 100%, garantissant ainsi que les musiciens et tous ceux qui gravitent autour d’eux, agents, compositeurs et autres aient droit à leur juste part de l’aide accordée.

L’aide sera répartie en trois versements : 50% au dépôt de la demande, 35% lors du rapport d’étape et 15 % au dépôt du rapport final.

Date de tombée
Les organismes auront jusqu’au 15 novembre pour déposer une demande. Les réponses devraient être rendues avant Noël.

Dominic Trudel est directeur général du Conseil québécois de la musique.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.