Critique: Concert-anniversaire Le Conservatoire : 75 ans d’art vivant

0
Advertisement / Publicité

Maison symphonique, 12 octobre 2017 – « Donner un élan aux talents »

Le sourire comblé de satisfaction de la présidente du conseil d’administration du Conservatoire, Mme France Maheu, en disait long à la suite des nombreuses ovations qui se sont succédé. Dès la dernière note de la Symphonie no 1 en ré majeur « Titan » de Gustav Malher, le public était debout.

Sous la baguette de Jean-Marie Zeitouni, il y avait là un ensemble d’un dynamisme flamboyant. Karina Gauvin a interprété Lonely Child de Claude Vivier avec un cœur que je me suis imaginé à la fois d’un enfant et d’une mère.

Advertisement / Publicité

Le concert fut précédé d’un cocktail dînatoire offert dans le cadre du lancement d’une campagne majeure de financement de la fondation du Conservatoire qui s’étendra jusqu’en 2022. Les animateurs, Marie-Thérèse Fortin, comédienne et metteure en scène, diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec, ainsi que Marc Hervieux, diplômé du Conservatoire de Montréal, se sont engagés au sein d’un quatuor d’honneur des plus prestigieux qui s’efforcera de mener cette campagne à son objectif : 4 millions en 5 ans. Se joignent à eux deux femmes d’affaires, Monique F. Leroux, aussi diplômée de l’institution et maintenant présidente de l’Alliance coopérative internationale, et Sandra Chartrand, présidente de la Fondation Sandra et Alain Bouchard.

Ce fameux quatuor d’honneur pourra compter sur l’aide de deux coprésidentes de campagne : Michèle Boisvert, première vice-présidente, Rayonnement des affaires à la Caisse de dépôt et placement du Québec, ainsi que Nathalie Larue, première vice-présidente Stratégie, Marketing, Mouvement et Services aux particuliers au Mouvement Desjardins.

Quelle envolée de campagne, pour les animateurs-piliers, que le bonheur d’annoncer que les dons avaient déjà atteint 1,85 millions.

Pourquoi 4 millions ? Quels objectifs ? Pour répondre à trois axes de soutien.

Premièrement, 2 millions $ en fonds de dotation : a) bourses d’études, b) bourses de perfectionnement et de développement de carrière, c) bourses d’excellence, d) bourses collectives et e) fonds pour prêt d’instrument et d’équipement.

Deuxièmement,1,2 million $ pour l’enrichissement de la pédagogie : a) cours et stages avec des maîtres, b) rencontres et collaborations avec des artistes et des créateurs de renom, c) production de concerts, d’opéras et de pièces de théâtre, d) projets d’intégration des nouvelles technologies dans la formation en musique et en art dramatique et e) occasions de créer et d’interpréter ensemble à travers le réseau.

Troisièmement, 800 000 $ pour la sensibilisation, l’éveil artistique, la présence sur le territoire et le recrutement : a) programmes communautaires hors murs, b) académies du Conservatoire, c) rassemblements musicaux régionaux, d) harmonies du Conservatoire et e) programmes externes en musique et en art dramatique.

Les mots les plus répétés : incubateurs, pépinières, réseau et, surtout, TALENTS. Les 9 établissements du Conservatoire du Québec sont un bel exemple d’occupation du territoire. Ce sont 7 régions et plus de 900 élèves déterminés. Le concert d’hier en a été la preuve.  Montréal et Québec hébergent toutes deux leur Conservatoire d’art dramatique et leur Conservatoire de musique. Les autres villes choyées sont Gatineau, Rimouski, Saguenay, Trois-Rivières et Val-d’Or, chacune ayant son Conservatoire de musique.

C’est une constellation dans l’intimité culturelle de notre ciel québécois. Elle porte ses rayons sur toute la planète. Wilfrid Pelletier a escaladé la première marche, en 1942, d’une échelle qui en compte maintenant soixante-quinze, « 75 ans d’art vivant ». Chacune de ces marches possède son palier d’étoiles, toutes brillantes d’intensités diverses, traversant des époques incandescentes d’expériences et, même si elles ont atteint une grande maturité, elles conservent un cœur jeune et un esprit vif.

Vous voulez des noms ? En voici :

Denis Bernard, Raymond Bouchard, Céline Bonnier, Sophie Cadieux, Normand Chouinard, Suzanne Clément, Raymond Cloutier, Maxime Denommée, Anne Dorval, Clémence Desrochers, Sophie Faucher, Carl Fillion, Hélène Florent, Marie-Thérèse Fortin, Rémi Girard, Vincent Graton, Pascale Montpetit, Ève Landry, Robert Lalonde, Gaston Lepage, Robert Lepage, Alexis Martin, Albert Millaire, Luc Picard, Lorraine Pintal, Émile Proulx-Cloutier, Patrice Robitaille, Guylaine Tremblay, Catherine Trudeau, Marie Tifo, Louise Turcot, et bien d’autres encore…

Je les ai puisés sur un de leurs nuages, à cette adresse :

https://fondationconservatoire.org/workspace/uploads/fichiers-internes/fondation_raison-d-etre-final.pdf

Une foule d’information sur un seul site qui réunit toutes les régions : http://www.conservatoire.gouv.qc.ca/

Et aussi : http://www.conservatoire.gouv.qc.ca/recherche/?recherche=Programmation+anniversaire

Partager:

A propos de l'auteur

Musicien-Gestionnaire, Gestionnaire-Musicien, selon les besoins.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.