Le programme du Festival de musique de chambre de Montréal 2019 est annoncé!

0

Communiqué de presse
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

LE FESTIVAL DE MUSIQUE DE CHAMBRE DE MONTRÉAL EST FIER DE PRÉSENTER
BEETHOVEN CHEZ NOUS !

Du 7 au 16 JUIN 2019
ÉDITION 24e ANNNIVERSAIRE

Faits saillants :

Série de trois concerts : Intégrale des sonates pour violon de Beethovenpar James Ehnes, lauréat Grammy 2019

Série de cinq concerts : Intégrale des symphonies de Beethoven transcrites pour piano par Franz Liszt

Cinq concerts-midi gratuits : Les Meilleurs Artistes classiques BMO de moins de 30 ans !
Étonnante découverte musicale mettant en vedette Joseph Kaiser,
étoile du Metropolitan Opera, le Quatuor Danel, et plus

SOIRÉE SPÉCIALE D’OUVERTURE

LE PHÉNOMÉNAL GREGORY CHARLES PRÉSENTE LA PREMIÈRE MONTRÉALAISE DE

L’AIR DU TEMPS
LE VENDREDI 7 JUIN, 20 h, SALLE POLLACK

Le fondateur et directeur artistique Denis Brott est fier de présenter la 24e édition du Festival de musique de chambre de Montréal. L’année 2019 est la première d’une programmation triennale qui célébrera la vie du grand Ludwig van Beethoven. « Un exceptionnel alignement d’astres musicaux en 2020 – le 250e anniversaire de naissance de Ludwig et les 25 ans du Festival – m’a incité à concocter ce programme Beethoven chez nous ! Répartie sur une période de trois ans, la programmation du Festival sera différente de tout ce que Montréal a entendu jusqu’à maintenant. Chacune des éditions 2019, 2020 et 2021 comprendra de substantielles intégrales Beethoven, parfois dotées d’une touche bien spéciale. La musique de Beethoven révèle des trésors apparemment illimités. En plus d’être probablement le plus grand compositeur de tous les temps, Beethoven a aussi conçu le plus grand nombre d’œuvres de chambre, il a perfectionné la forme du quatuor à cordes et a, à lui seul, mené la musique classique du Classicisme au Romantisme », explique Denis Brott.

Les faits saillants du Festival 2019 consistent en deux véritables explorations, soit celle des sonates pour violon de Beethoven interprétées par le grand violoniste canadien et lauréat d’un Grammy 2019, James Ehnes, et celle des neuf symphonies de Beethoven telles que transcrites par le pianiste virtuose Franz Liszt, interprétées par six exceptionnels pianistes du Canada et d’ailleurs dans le monde. Le Festival s’ouvrira dans le plaisir, avec la première montréalaise d’un nouveau spectacle de Gregory Charles. Au cours de cette édition 2019, nous aurons aussi le privilège d’accueillir l’extraordinaire ténor montréalais, Joseph Kaiser, étoile du Metropolitan Opera, dans deux programmes d’art vocal. Nous présenterons aussi une série de cinq concerts-midi gratuits, Les Meilleurs Artistes classiques BMO de moins de 30 ans !, et un hommage unique à Albert Millaire.

Soirée d’ouverture : Gregory Charles en première montréalaise de L’Air du Temps

Le Festival débutera le 7 juin à 20 h à la Salle Pollack de l’Université McGill en compagnie du phénoménal
pianiste et animateur Gregory Charles. Amoureux d’histoire et de musique, il présente son plus ambitieux
spectacle en invitant les spectateurs à revivre les 250 dernières années de musique et d’histoire occidentale.
Du baroque au hip hop, de la révolution française à la révolution numérique, Gregory prouve, avec L’Air du
Temps, qu’il est, à sa manière, le troubadour le plus passionné de notre époque.

Intégrale des sonates pour violon de Beethoven avec James Ehnes et Andrew Armstrong

James Ehnes and Andrew Armstrong

Le Festival est ravi d’accueillir de nouveau le grand violoniste James Ehnes qui interprétera les sonates pour violon de Beethoven avec son partenaire de longue date, le pianiste Andrew Armstrong. Rappelons que James Ehnes est le récipiendaire 2019 d’un Grammy dans la catégorie « Meilleur enregistrement classique ». Au cours de trois soirées qui seront données à la Salle Bourgie les 13, 14 et 15 juin à 20 h, le duo interprétera les dix magistrales sonates pour violon de Beethoven. Dans la foulée de son enregistrement des sonates nos 6 et 9 pour Onyx Classics, The Guardian a souligné la « touche légère et la puissante concentration de ce duo … [sa]très éloquente générosité …» et dans une chronique du Choix du rédacteur en chef de Gramophone, on pouvait lire : « Dans le finale, Ehnes et Armstrong témoignent d’une extraordinaire sensibilité, d’un sens de l’exploit, sans pour autant atténuer les moments de délicatesse (…) Un ajout majeur à la remarquable discographie de Ehnes et Armstrong. »

Intégrale des symphonies de Beethoven transcrites pour piano par Franz Liszt

Le génie de Franz Liszt, le plus grand virtuose du piano du 19e siècle, nous propose une écoute très différente des symphonies de Beethoven. Les stupéfiantes transcriptions de Liszt – sur le plan de la technique, parmi les pièces pour piano les plus exigeantes jamais écrites – donnent aux pianistes la possibilité de reproduire la texture et la grandeur de ces exceptionnelles compositions symphoniques de Beethoven. En première montréalaise, le Festival en présentera l’intégrale en cinq concerts, du 11 au 15 juin à la Salle Bourgie, grâce à six merveilleux pianistes : Alexander Ullman, Premier Prix au Concours international de piano Liszt en 2017, Jocelyn Lai, Carlos Avila, Richard Raymond, ainsi que David Jalbert et Wonny Song en duo dans la 9e Symphonie. Tous les concerts auront lieu à 17 h et comprendront un verre de vin gratuit ! Les 14 et 15 juin, ICI Musique enregistrera les concerts de 17 h.

Le ténor Joseph Kaiser, du Metropolitan Opera, dans deux programmes

Le Festival accueillera aussi le ténor montréalais Joseph Kaiser, salué à travers le monde pour la beauté de son timbre et pour sa pensée musicale, lors de deux superbes soirées de musique de chambre, Salle Bourgie. Le mardi 11 juin à 20 h, la série Maîtres en concert fera entendre Joseph Kaiser avec Martin Beaver, autrefois premier violon du Tokyo Quartet, le violoncelliste Denis Brott, le pianiste israélien Alon Goldstein, de retour au Festival pour le plus grand plaisir du public, et le brillant Quatuor Danel, de France, pour la première fois au Festival. Au menu, les Airs folkloriques de Beethoven pour ténor et trio avec piano, le Quintette avec piano de Dvořák et le Quatuor à cordes no 5 de Weinberg, rarement joué. Cette soirée comprendra aussi une belle découverte, soit la première canadienne d’une composition révélée en 2018 à partir d’une série de manuscrits restés intacts depuis la guerre et trouvés au Musée Auschwitz-Birkenau. Patricia Hall, professeure de musique à la University of Michigan, a mis au jour la pièce au titre déchirant Die Schönste Zeit des Lebens (La plus belle époque de la vie) de Franz Grothe (1908-1982). Elle estime que la musique, un fox trot populaire à l’époque, était jouée par les prisonniers devant la villa du commandant lors des concerts du dimanche de la garnison d’Auschwitz, vers 1942. Les prisonniers devaient souvent arranger les mélodies en fonction des instruments et des musiciens disponibles au camp. L’hommage du Festival à l’art vocal se poursuivra par le programme Viva Voce donné le mercredi 12 juin à 20 h, avec des œuvres de Brahms, Respighi, Richard Strauss et Chausson. Joseph Kaiser chantera alors avec la mezzo-soprano Jeanne Ireland, le violoniste Martin Beaver, le pianiste Alexander Ullman et le Quatuor Danel.

Danel Quartet. Photo: Marco Borggreve

Concerts-midi gratuits : Les Meilleurs Artistes classiques BMO de moins de 30 ans !

En 2019, le Festival maintient sa tradition de faire connaitre les jeunes musiciens les plus prometteurs du Canada. Sous le titre Les Meilleurs Artistes classiques BMO de moins de 30 ans !, le Festival présentera une nouvelle série de cinq concerts-midi gratuits du 11 au 15 juin, Salle Bourgie. Les brillants jeunes artistes seront notamment le pianiste Alexander Ullman, les violoncellistes Cameron Crozman et Bruno Tobon ainsi que les violonistes Christina Bouey, Byungchan Lee et Emmanuel Vukovich qui joueront Handel, Ravel, Stravinski, Bach et Beethoven. En outre, et grâce à Métro Inc., nous offrirons une collation incluse !

Violonist Abby Walsh

« Tchaïkovski, je vous aime » – Hommage à Albert Millaire

Le légendaire comédien et metteur en scène québécois Albert Millaire (1935-2018) fera l’objet d’un hommage lors du concert de clôture donné le dimanche après-midi 16 juin, à 15 h 30. « Tchaïkovski, je vous aime » donnera l’occasion de réentendre un texte que le Festival avait commandé à Albert Millaire en 2011. Cette reconstitution d’extraits de la correspondance entre Tchaïkovski et sa mécène Nadezhda von Meck est une formidable synthèse de mots et de musique présentée en français et en anglais par de grands comédiens québécois tels que Jean Marchand, Monique Miller, Frédéric Millaire Zouvi et Stéphanie Germain. Dans ce qui est devenu une tradition du Festival, ce concert de clôture mettra en vedette les excellents jeunes lauréats du Concours 2018 de la Banque d’instruments de musique du Conseil des arts du Canada, réunis cette année sous la direction de l’illustre violoniste canadien Martin Beaver. Sur des instruments des 18e et 19e siècles fabriqués par les plus grands luthiers du monde dont Antonio Stradivarius, Guarnerius del Gesù, la famille Gagliano et plusieurs autres, ils joueront notamment le Concerto pour quatre violons de Vivaldi, la sublime Grosse Fuge de Beethoven et la mélodieuse Sérénade pour cordes de Tchaïkovski.

Albert Millaire. Photo: Érick Labbé

Renseignements
̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄
Billets et information : 514.489.7444 ou info@festivalmontreal.org
Site web du Festival : www.festivalmontreal.org

Share:

About Author

Leave A Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.