Éditorial

0
La Scena Musicale's Discovery Box

Spécial Opéra

En novembre 2013, notre enquête sur les nouvelles compagnies d’opéra indépendantes avait révélé l’existence de huit organisations naissantes. La plupart d’entre elles ont survécu et sont encore florissantes, et leur exemple a inspiré plus de jeunes chanteurs à se regrouper. Cette année, notre enquête en a répertorié 36.

Depuis quarante ans, le Tapestry Opera de Toronto se fait le champion de l’opéra contemporain. Résultat ? La compagnie n’est plus émergente et n’est plus indépendante, comme l’a découvert Arthur Kaptainis. La seule nouvelle organisation, peut-être, à échapper au qualificatif d’émergente est la compagnie Against the Grain, âgée de 10 ans, qui a fait les manchettes avec une tournée nationale de La Bohème en anglais contemporain, version retransmise en streaming par CBC Gem. En septembre 2018, dans notre numéro spécial sur la mélodie, j’avais proposé de revitaliser cette forme d’art. Les mélodies devraient être interprétées dans la langue du public et je pense la même chose pour l’opéra : les opéras devraient être chantés dans la langue du public, comme cela se faisait au début du XXe siècle. Le cofondateur d’Against the Grain, Joel Ivany nous parle de sa façon de procéder, lui qui a traduit six opéras.

Le problème de l’auditoire à l’opéra est un problème récurrent. La réponse qu’apporte l’Opéra de Montréal cette saison est double : promouvoir des talents internationaux et déplacer la représentation du deuxième samedi soir en matinée le dimanche. Je ne suis pas sûr de l’effet bénéfique de ce changement d’horaire, à en juger par le petit nombre de spectateurs en cette première d’Eugène Onéguine en matinée du dimanche. Ce qui retient particulièrement l’attention à la Canadian Opera Company, c’est le fait de renommer Ping, Pang et Pong en Jim, Bob et Bill, suggestion du comité sur l’équité, la diversité et l’inclusion de la COC. Il est vrai que Ping, Pang et Pong ont une connotation raciste. Ayant grandi au Canada, j’ai toujours entendu « Ding, Dang et Dong ». Je réagis à tout cela par un haussement d’épaules : nous, Chinois, avons l’habitude de répondre à l’adversité par un sourire. Toujours dans le monde de l’opéra, les avis sont partagés sur les comportements répréhensibles qu’auraient eus les ténors Plácido Domingo et Vittorio Grigolo, mais tous, sans exception, pleurent la disparition de la soprano américaine Jessye Norman, à qui la mezzo-soprano canadienne Susan Platts rend hommage dans ce numéro.

En couverture de l’édition française, Frédéric Antoun, un des rares ténors canadiens qui fait une carrière internationale. Adrian Rodriguez l’a rencontré pour en apprendre plus sur la nouvelle direction de sa carrière et de sa voix. On parlait déjà, il y a dix ans, de ces mezzo-sopranos canadiennes qui se faisaient un nom sur la scène internationale, où elles brillent toujours. La relève semble assurée avec un trio dont on entend de plus en plus parler, la native d’Ottawa Wallis Giunta, la Montréalaise Rihab Chaieb et la Torontoise Emily D’Angelo, qui fait la une de notre édition anglaise.

Nous avons rencontré Grégoire Legendre de l’Opéra de Québec, qui a récemment annoncé sa retraite l’année prochaine, ainsi qu’Alain Nonat dont le gala Jeunes Ambassadeurs Lyriques est un magnifique tremplin pour les jeunes chanteurs; nous republions un de nos articles sur Pauline Vaillancourt, qui vient de remporter un Prix du Québec. Enfin j’ai rencontré Gino Quilico qui nous révèle ses six règles pour bien chanter.

Musique Chorale

La fin du mois de novembre marque un apogée de la musique chorale alors que beaucoup de chœurs nous présentent leur concert des fêtes de fin d’année. Notre journaliste invité Iwan Edwards nous parle de sa trajectoire, débutant au pays de Galles et se poursuivant par une brillante carrière en musique chorale au Canada, ainsi qu’un petit encadré sur la préparation des chœurs pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Nous soulignons également le 125e anniversaire du plus vieux chœur au Canada, le Toronto Mendelssohn Choir, ainsi que le 100e anniversaire du plus vieux chœur au Québec, la Société chorale de Saint-Lambert. Le chant choral a été la passion, toute sa vie durant, de la regrettée Holly Higgins Jonas, ancienne membre du CA de LSM; nous publions des extraits de son livre In Their Own Words: Canadian Choral Conductors, pour célébrer le 20e anniversaire de la Chorale Nathaniel Dett.

Arts visuels

Le magazine La SCENA arts de ce mois de novembre comprend un mini-spécial sur les arts visuels. Nous avons rencontré la directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, Nathalie Bondil, qui a redonné un nouvel élan au musée. Également des articles sur les sculptures du regretté Dr Harry Rosen, Luc Courchesne, qui a remporté un Prix du Québec, et Stéphane Marceau.

Novembre marque aussi le retour du Guide annuel de l’éducation supérieure de LSM, cette fois dans sa 20e édition. Et toujours vos chroniques habituelles sur la musique, les critiques de CD, la chronique jazz, le calendrier régional et les concerts à venir.

Boutique LSM

Merci à tous nos partenaires qui nous permettent de vous offrir des billets, notamment pour l’Opéra de Montréal, Les Violons du Roy, le pianiste français Lucas Debargue et beaucoup d’autres concerts à venir. Acheter un billet, c’est contribuer au financement de LSM; il y a un rabais de 15 % pour les abonnés de LSM. Visitez www.maSCENA.org ou abonnez-vous à notre infolettre à [email protected]

Je vous souhaite un merveilleux mois de novembre, tout en musique et en arts !

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.