Critique de disque : Die Tote Stadt (Bayerische Staatsoper 
Recordings)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Korngold: Die Tote Stadt

Jonas Kaufmann, Marlis Petersen. Orchestre et chœur de l’Opéra d’État de Bavière/Kirill Petrenko

Bayerische Staatsoper Recordings BSOREC2001 (disque Blue-Ray) – ★★★★1/2

Advertisement / Publicité

Erich Wolfgang Korngold a composé son opéra en trois actes Die Tote Stadt (La ville morte) en 1919 alors qu’il n’avait que 23 ans. C’est une réalisation remarquable pour un homme si jeune et ce fut un énorme succès lors de sa première et immédiatement après. L’œuvre est basée sur le roman Bruges-la-Morte de 1892 de Georges Rodenbach. Le livret a été écrit par le compositeur et son père Julius. Die Tote Stadt parle de Paul, un homme qui a récemment perdu sa femme, Marie, et qui n’arrive pas à s’en remettre. Il rencontre une femme qui lui rappelle Marie et il devient obsédé par l’idée que Marie lui est revenue. De mauvais rêves s’ensuivent, mais Paul finit par accepter sa perte.

L’Opéra d’État de Bavière nous a donné une version mise à jour de l’opéra avec une mise en scène imaginative de Simon Stone et une scène tournante très polyvalente de Ralph Myers. Le ténor Jonas Kaufmann est exceptionnel dans le rôle de Paul et la soprano Marlis Peterson l’est tout autant en Marietta. Les deux rôles nécessitent des pages de chant dans le registre supérieur et souvent à plein volume pour dominer l’immense orchestre. Les exigences dramatiques sont encore plus grandes. Il y a beaucoup de bonne musique dans l’opéra, mais je pense que ça s’étire. Korngold avait à l’origine l’intention d’écrire un opéra en un acte sur le sujet. Cela aurait pu être plus sage. Néanmoins, la scène finale est d’une beauté à faire fondre et pourrait difficilement être mieux rendue que dans cette interprétation. La direction de Kirill Petrenko est à la fois intense et magistrale et l’Orchestre de l’Opéra d’État de Bavière répond par un jeu souvent électrisant.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Former conductor and broadcaster, Paul E. Robinson, is the author of four books on conductors, Digital Editor for Classical Voice America, and a regular contributor to La Scena Musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.