L’hebdo Leberecht : Beethoven/Schnittke – Concerti pour violon (BIS)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

100%
100%
  • BIS Records
    5
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Au début des années 1980, le phénoménal violoniste letton Gidon Kremer a enregistré pour Philips une version du concerto de Beethoven qui a été presque universellement critiquée. Il contenait deux cadences écrites à la demande du soliste par le compositeur russe Alfred Schnittke, un polystyliste autoproclamé qui construisait certaines de ses œuvres à partir de fragments de nombreuses autres.

Chacune des cadences contenait des extraits de tous les grands concertos pour violon, de Bach à Berg, et l’industrie musicale occidentale a reculé comme s’il avait été frappé par la chute d’un spoutnik. Le disque fut retiré par le label pour ne jamais être réédité physiquement (bien qu’il puisse être écouté en ligne).

Advertisement / Publicité

En ce qui me concerne, j’en ai aimé chaque note à l’époque, du grincement d’une phrase de Mendelssohn au gloussement et à la méchanceté de Wozzeck et de Lulu. Je l’aimais alors et je l’aime toujours. L’interprétation de Vadim Gluzman sur BIS n’a peut-être pas l’insouciance glaciale de Kremer à son apogée, mais il s’agit néanmoins d’une lecture captivante du concerto de Beethoven, avec le soutien bien contenu de l’orchestre de Lucerne et du chef James Gaffigan, qui laisse briller ces petites cadences comme il se doit.

La pièce complémentaire est le troisième concerto de Schnittke, son meilleur, écrit en 1978 pour Oleg Kagan et officiellement décrié dans l’ancienne Union soviétique. Schnittke joue à des jeux d’esprit en plaçant le mouvement lent à la fin et en donnant au violon beaucoup de quarts de ton à jouer, mais l’effet est hypnotique et le dialogue entre le soliste et l’orchestre ressemble peu à une conversation normale, dérivant sans atteindre une conclusion prédéterminée. Gluzman est un interprète fabuleux, jamais trop envahissant, se contentant d’engager avec l’excellent orchestre une discussion sinueuse et fascinante sur ceci et cela, ici et là. L’un de mes disques de l’année, sans aucun doute.

NL

https://slippedisc.com/

 

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review // Norman Lebrecht est un rédacteur prolifique couvrant les événements musicaux et Slipped Disc, est un des plus populaires sites de nouvelles culturelles. Il anime The Lebrecht Interview sur la BBC Radio 3 et collabore à plusieurs publications, dont The Wall Street Journal et The Standpoint. Vous pouvez lire ses critiques de disques chaque vendredi.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.