Barbara Hannigan : Vienne, fin de siècle (Alpha-classics)

0
80%
80%
  • 4
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Dans une avalanche d’albums thématiques c’est ce dont les bureaux des maisons de disques raffolent de nos jours plutôt que de nouveaux talents la sortie de la diva canadienne donne vraiment l’impression de signifier quelque chose. Pas la photo de couverture, qui la montre en train de flirter avec un type dans la forêt, mais le contenu, qui comprend des chansons de Schoenberg, Webern, Zemlinsky, Berg et Hugo Wolf, avec une aberration politiquement correcte à laquelle nous reviendrons dans un instant.

Quatre lieder de jeunesse de Schoenberg, opus 2, sont si proches de Mahler qu’elles sont sentimentales au point de se gâter. La fusillade de notes weberniennes est sauvée par l’accompagnement chaleureux de Reinbert de Leeuw, tandis que les lieder de la jeunesse de Berg, datés de 1907, sont un embryon de Wozzeck, délicatement révélateurs. Zemlinsky, le meilleur compositeur de cette brochette, est toujours à la mode de Brahms de la fin des années 1890, ce qui nous amène à nous demander où il aurait pu aller si Schoenberg n’avait pas épousé sa sœur et ne l’avait pas poussé hors du wagon. Wolf, c’est Wolf, à boire et à manger pour une bonne soprano.

Ce que Alma Mahler fait dans cet ensemble exalté n’a rien à voir avec sa musique, qui est soit simpliste, conventionnelle, soit carrément un pastiche de son professeur Zemlinsky, qui l’a peut-être guidée dans le processus car ils étaient partout ensemble à l’époque, sauf au lit. Alma admet dans ses journaux intimes qu’elle ne croyait pas en sa musique, alors pourquoi le devrions-nous ?

Hannigan, 47 ans et sans peur, a le juste mélange de solennité et de vivacité pour cette époque obsédée par le sexe. Je n’ai jamais entendu les chansons de Schoenberg mieux chantées. Ce sont soit des préliminaires musicaux, soit des avertissements féroces de choses redoutables à venir.

Traduit par Benjamin Goron

Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.