COVID-19: Les salles de spectacles pourront bientôt accueillir plus de public

0
Advertisement / Publicité

26 juillet 2021.

À compter du 1er août, les jauges permises tant pour les salles de spectacle que pour les sites extérieurs seront augmentées selon leur capacité d’accueil, c’est-à-dire la possibilité d’isoler les entrées et les services offerts aux spectateurs en constituant des sections limitées.

Rappelons que le masque est obligatoire pendant tous les déplacements et qu’il peut être retiré, une fois que le spectateur a rejoint sa place.

Considérant que plus le temps passé dans un lieu fermé ou dans une foule est long,  plus les risques de contamination à la COVID-19 sont possibles, il a été recommandé depuis le début de la pandémie, d’offrir des spectacles de courte durée et si possible sans entracte. Toutefois, aucune restriction quant à la durée d’un spectacle ou la tenue d’un entracte n’est en vigueur. L’étiquette respiratoire ainsi que les règles de distanciation doivent, bien entendu,  être respectées pendant les entractes.

À compter du 1er août

Salles à l’italienne

  • Jauge permise : jusqu’à 7500 personnes réparties en sections de 500 personnes.
  • Distanciation de 1 mètre entre les sections (les diffuseurs doivent prendre les mesures afin de s’assurer que les spectateurs des différentes sections ne seront pas en mesure de se croiser lors de leurs déplacements.
  • Distanciation de 1 mètre entre les spectateurs seuls ou les bulles familiales (un siège sur deux). La distance est calculée de la tête à la tête de façon latérale seulement, donc chacune des rangées peut être occupée.
  • Les places doivent préférablement être assignées lors de l’achat des billets. Toutefois, dans le cas de petites salles qui peuvent garantir un service de placier afin de limiter les déplacements, les sièges peuvent être assignés à l’arrivée des spectateurs.

Formule cabaret

  • Jauge permise : jusqu’à 7500 personnes réparties en sections de 500 personnes.
  • Distanciation de 2 mètres entre les tables.
  • Les places peuvent être assignées à l’arrivée des spectateurs.

Sites extérieurs

  • Jauge permise : jusqu’à 15 000 personnes sans section distincte.
  • Distanciation de 2 mètres entre les sections.
  • Distanciation de 1 mètre entre les spectateurs seuls ou les bulles familiales, s’ils sont assis à des places assignées (un siège sur deux). La distance est calculée de la tête à la tête de façon latérale seulement, donc chacune des rangées de sièges peut être occupée.
  • Distanciation de 2m2 entre les spectateurs ou les bulles familiales s’ils sont debout.

Pour consulter tous les détails : TABLEAU mesures paliers alerte

Mesure particulière à la diffusion de spectacles québécois du CALQ

Avec l’augmentation des jauges permises, les diffuseurs bénéficiant de la mesure du CALQ auront jusqu’au 1er septembre pour s’y conformer. Ceux qui choisiront d’augmenter leur capacité d’accueil pourront en informer le CALQ au dépôt du rapport. Le montant de la subvention sera alors ajusté en conséquence.

La mesure se poursuivra au-delà du 31 août selon les normes qui seront en vigueur en septembre. Des précisions sont à venir.

Prévisions pour l’automne

La santé publique ne prévoit pas d’assouplissements importants aux normes qui entreront en vigueur le 1er août avant quelques mois. La rentrée scolaire et le retour au travail en présentiel de l’automne représentent un cap important avant de poursuivre les assouplissements. On se méfie du variant Delta et de son effet chez les non-vaccinés. À cet égard, le milieu culturel est invité à participer activement à la promotion des campagnes de vaccination.

Advenant une quatrième vague, plutôt que de resserrer les règles sanitaires, le gouvernement prévoit imposer un passeport vaccinal. Toutefois, la Santé publique s’est faite rassurante pour le milieu culturel. Cette obligation de produire un passeport vaccinal serait en vigueur seulement pour certaines activités présentant de forts risques de contagion.  Puisque depuis le début de la pandémie le secteur artistique a été exemplaire et qu’aucune éclosion de COVID-19 n’a été reportée chez les spectateurs, il est peu probable que le passeport vaccinal soit imposé pour assister aux arts vivants.

D’autre part, la ministre Roy a confirmé que le gouvernement québécois diffusera, cet automne, une campagne de promotion des activités artistiques et culturelles. Avec la campagne du Groupe de travail sur la fréquentation des arts de la scène (GTFAS) qui arrive au même moment, on espère que les arts vivants retrouveront leur plein public rapidement.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.