Le projet du REM : un investissement majeur pour l’art public québécois

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Montréal, le mardi 18 mai 2021 M. Jean-Marc Arbaud, président et chef de la direction de CDPQ Infra, Mme Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, ainsi que Mme Annie Gérin, doyenne de la Faculté des Beaux-arts de l’Université Concordia et représentante de l’entente avec quatre universités montréalaises ont dévoilé aujourd’hui un programme d’art public novateur pour le Réseau express métropolitain (REM). La collection bonifiera l’expérience des usagers du REM, encouragera notamment la relève en art public et contribuera à créer des legs culturels d’envergure. CDPQ Infra s’engage également à une contribution additionnelle en soutien à l’art public québécois. 

Développé par la conservatrice de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, Marie-Justine Snider qui cumule plus de 21 années dans le domaine des arts, le programme, nommé « UniR », se déclinera en trois volets d’importance : 

Volet 1 – œuvres permanentes 

Dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics du gouvernement du Québec, un montant est alloué à l’implantation stratégique d’une dizaine d’œuvres sur les quatre antennes du REM. Ces œuvres mettront en valeur les lieux traversés par le métro léger, miseront sur une diversité d’expériences artistiques et feront appel aux meilleures pratiques en art actuel au Québec.

  • Valeur de 4 326 171 $

Volet 2 – œuvres temporaires 

Dans le cadre, d’une entente novatrice avec les universités Concordia, McGill, l’Université de Montréal et l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), une nouvelle œuvre ou installation artistique sera créée chaque année par un groupe d’étudiants. Différentes œuvres temporaires seront ainsi installées aux abords du REM dans le secteur de Griffintown, afin d’offrir une pluralité de voix, de regards et d’expériences au Programme, et surtout stimuler la génération d’artistes à venir. 

  • Valeur de 500 000 $

Volet 3 – legs culturels supplémentaires 

En plus de respecter la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics du gouvernement du Québec, CDPQ Infra s’est également engagé à ajouter une contribution additionnelle pour supporter le domaine des arts au Québec. L’investissement permettra de proposer des legs culturels supplémentaires qui bonifieront la Collection. Ce geste est aussi une occasion de supporter un secteur qui a grandement souffert de la présente pandémie.

  • Valeur de 3 000 000 $

Un programme novateur avec les universités montréalaises

Une des particularités innovantes du programme d’art du REM est l’intégration d’œuvres temporaires dans la démarche. Une œuvre ou une installation sera ainsi mise en place par année sur une période de quatre ans. Le secteur de Griffintown est visé comme lieu principal d’implantation pour ce programme.

Ces œuvres temporaires seront réalisées dans le cadre d’un cours interuniversitaire, grâce à une entente novatrice avec quatre grandes universités montréalaises, soit l’Université Concordia, l’Université McGill, l’Université de Montréal et l’Université du Québec à Montréal. Le cours sera ouvert aux facultés des arts, de l’architecture, de cinéma, de la musique et de design. L’objectif est d’offrir un premier cours en 2022 et la fin du programme est prévue en 2026. 

La mise en œuvre de ce programme d’œuvre temporaire vise notamment à faire place aux expérimentations les plus audacieuses et innovantes, tant sur le plan matériel que conceptuel, permettre aux futurs créateurs de développer des compétences pour participer à des concours d’envergure, encourager l’interdisciplinarité et surtout agir comme moteur pour stimuler la génération à venir.

rem.info

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.