Lancement de la douzième saison de Galileo

0
Advertisement / Publicité
Lundi, 7 mars 2022 — Suite aux dernières annonces faites par le Gouvernement du Québec et la CNESST au sujet de la Covid-19, lesquelles annoncent le désenclavement des nombres d’artistes et de spectateurs.trices pouvant être concomitamment présents dans une même salle, l’Orchestre Galileo (www.orchestregalileo.comhttps://www.orchestregalileo.com/medias) annonce qu’il procède au lancement de sa Saison 2021-2022 avec «Il faut absolument être moderne», concert dont le titre emprunte au poète Arthur Rimbaud une phrase d’Une saison en enfer et qui aura lieu le mardi 19 avril 2022, 19h30, à l’Église Saint-Michel de Vaudreuil-Dorion. «Bonne fête Ludwig!», initialement prévu le 5 février dernier, est quant à lui différé au 9 septembre prochain, à la Cathédrale de Valleyfield (voir détails plus bas).
«Il faut absolument être moderne» s’attache à mettre en exergue le cheminement de la musique occidentale vers l’atonalité, un élément de langage marquant les débuts du 20ème siècle. Il propose d’aborder de manière historiquement informée des œuvres de compositeurs phares qui illustrent la notion de modernité en musique, soit Ludwig van Beethoven et sa Grande fugue, op. 133,  Richard Wagner et Siegfried Idyll, WWV 103, Arnold Schœnberg et sa seconde Symphonie de chambre, op. 38 et finalement Anton Webern et ses Cinq mouvements pour orchestre, op. 5. L’Orchestre sera sous la direction de Daniel Constantineau. Des billets virtuels ou en présentiel sont disponibles sur le site www.orchestregalileo.com.
Galileo s’engage par la suite dans l’interprétation d’un répertoire de musique romantique exclusivement féminin avec «Symphonies au féminin», le vendredi 3 juin 2022, 19h30, à l’Église de La Nativité de la Sainte-Vierge de La Prairie. Il donnera alors vie aux symphonies romantiques de Louise Farrenc (France/1804-1875 – Symphonie n° 3 en sol mineur, op. 36), Mary Alice Smith (Angleterre/1838-1884 – Symphonie en la mineur) — cette dernière n’ayant jamais été jouée au Québec —, de même qu’au Quatuor de Fanny Mendelssohn (Allemagne/1805-1847), en guise de pièce médiane et où le Quatuor Cobalt agira à titre d’ensemble de chambre soliste pour l’occasion.
À l’été 2021, l’Orchestre concrétisait avec succès un projet qu’il fomentait depuis 2019, soit celui de la production de concerts d’été en Vaudreuil-Soulanges. L’initiative est réitérée en 2022 avec «Concertos galants», à l’Église Saint-Thomas d’Aquin de Hudson, le 1er août prochain, dans le cadre du 15ème Festival de musique de Hudson. Il met en vedette les flûtiste Grégoire Jeay et harpiste Antoine Mallette-Chénier dans des œuvres de Jean-Marie Leclair, Jean-Baptiste Krumpholtz, Wolfgang Amadeus Mozart et Leo Purich.
Finalement, Galileo reprendra «Bonne fête Ludwig!», initialement prévu en avril 2020 (et en février 2022 !) et dont la diffusion en salle et en flux continu aura lieu le vendredi 9 septembre 2022, à 19h30, à la magnifique Cathédrale de Valleyfield, 19, rue de l’Église, à Salaberry-de-Valleyfield. L’évènement s’inscrit au surplus dans la foulée des Journées du patrimoine religieux 2022.
«Bonne fête Ludwig!» souligne le 251ème anniversaire de naissance du compositeur Ludwig Van Beethoven, dont les célébrations entourant celui de son 250ème ont été bouleversées par la pandémie de la Covid-19. Galileo présentera pour l’occasion les premières canadiennes sur instruments d’époque de l’ouverture Coriolan, op. 61, et du Triple concerto, op. 56, avec les solistes Guillaume Villeneuve au violon, Elinor Frey au violoncelle et Olivier Godin, au pianoforte. Ces prestations seront suivies par l’exécution de la 3ème symphonie — dite Héroïque — de Beethoven, la préférée du compositeur.
Les billets de la Saison 2021-2022 de Galileo sont en vente sur son site web, le www.orchestregalileo.com, au coût de 40 $ et 8 $ (adultes et étudiants en présentiel) et 15 $ (webdiffusion), tous frais et taxes compris.

À propos

Dirigé par Daniel Constantineau, Galileo est la seule compagnie de musique classique professionnelle de la Montérégie-Ouest et a son pied à terre à Pincourt, en Vaudreuil-Soulanges. Formation de chambre composée de 15 à 50 musiciens selon le répertoire qu’il aborde, son principal objectif consiste à produire de la musique symphonique vivante (live) sur un territoire qui en est généralement privé. Il le fait sur instruments d’époque, ce qui s’harmonise à merveille avec le caractère historique de la région.
Ses productions témoignent de la qualité de son travail artistique et de son enracinement régional en cela qu’elles l’ont respectivement mené à l’enregistrement des œuvres baroques d’André Gagnon par le label ATMA, en 2015, à une Première nomination au Gala de l’ADISQ 2016, à sa participation aux Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion depuis juin 2016, à des nominations aux Galas Opus 2017, 2020 et 2021, à l’obtention d’un premier Prix Opus en 2020 et à celle, depuis 2015, de subventions de Musicaction, des Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Ministère de la culture et des communication du Québec et Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges.
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.