Communiqué | La Maison Jacques-Parizeau : Inauguration d’un nouveau lieu dédié aux résidences de création

0
Advertisement / Publicité

L’Assomption, le 16 mai 2022 – Diffusion Hector-Charland a procédé aujourd’hui à l’inauguration officielle de la Maison Jacques-Parizeau, un lieu d’hébergement dédié aux résidences de création à L’Assomption. L’événement s’est tenu en présence de madame Lisette Lapointe, épouse de feu Jacques Parizeau, de monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation ainsi que de nombreux dignitaires, partenaires, collaborateurs, artistes, famille et amis.

Située à L’Assomption, la Maison Jacques-Parizeau, dont la gestion est assurée par Diffusion Hector-Charland, permet à l’organisme d’offrir aux artistes un lieu de résidence stimulant, un hébergement de qualité et un environnement optimal pour la recherche, le développement, la création, la production et la diffusion. Une première au Québec pour un diffuseur pluridisciplinaire! Depuis son ouverture non-officielle en mai 2021, la Maison Jacques-Parizeau a accueilli plus d’une centaine de résidents associés à une trentaine de projets.

« Grâce à la Maison Jacques-Parizeau, Diffusion Hector-Charland renforce son implication dans la première phase de la chaîne écologique du milieu culturel – création-production-diffusion – en offrant aux artistes un environnement culturel à la hauteur de leurs ambitions. Ce séjour prolongé sur notre territoire répond à deux objectifs : leur donner un temps de création privilégié loin des préoccupations quotidiennes et favoriser la rencontre avec différents publics. Ces rencontres leur permettent d’échanger, de confronter et de faire grandir leur projet. » de mentionner Claude de Grandpré, directeur général de Diffusion Hector-Charland.

Depuis deux décennies, Diffusion Hector-Charland joue d’audace, d’innovation et de persévérance pour optimiser soir après soir la rencontre entre les artistes et le public. L’inauguration de la Maison Jacques-Parizeau ajoute à la structure de l’organisme une carte maîtresse qui orientera de manière importante le cœur de sa mission culturelle pour les années à venir. L’organisation souhaite ainsi se positionner favorablement auprès des artistes, valoriser leur présence prolongée sur son territoire et permettre une relation privilégiée entre les artistes et les citoyens.

Advertisement / Publicité

 « Jacques Parizeau a toujours eu cette volonté de faciliter l’accès à la culture, de favoriser son développement et son rayonnement car pour lui, la culture est le ciment qui unit les peuples. Il serait très fier de voir son nom associé à cette Maison qui permettra à des centaines d’artistes de voir naître leur projet et peut-être de réaliser leur rêve. Il n’y a rien de plus beau que les commencements, disait-il, et je souhaite que cette Maison soit le berceau de nombreux commencements. » de mentionner Madame Lisette Lapointe, épouse de feu Jacques Parizeau.

La Maison Jacques-Parizeau peut accueillir près d’une dizaine de résidents sur deux étages; ces unités peuvent être reliées ou non et contiennent chacune trois chambres, autant de salles de bain, un salon et une cuisine.

Le mobilier a été minutieusement sélectionné chez des fournisseurs et fabricants québécois tels que : Matelas René à Nicolet, Direct d’la shop à Terrebonne, Meubles Michel Bourgeois à Sainte-Marcelline-de-Kildare, Nuance Maison à Joliette et Fleuriste Ange-Gardien à L’Assomption. La décoration a également été orientée vers la valorisation d’artistes locaux. Les œuvres de Jesse Bouffard, Anne-Marie-Charest, Françoise Couture, Pierre-Nicolas Côté, Sévrine Dumais, Sébastien Larochelle, André Martel, Marie-Claude Nequado et Olivier Turcotte font toutes partie de la collection permanente de la Maison Jacques-Parizeau. Cette collection est également bonifiée par le don d’une lithographie de Claude Théberge ayant appartenue à Madame Lapointe, donatrice, et Monsieur Parizeau. En plus de ces œuvres permanentes, la Maison Jacques-Parizeau sera l’hôte d’expositions temporaires dans les deux salons. Actuellement, l’artiste Simon Beaudry, dont le travail explore l’identité québécoise, prêtent deux séries : Le triptyque de la décadence identitaire au deuxième étage et trois œuvres tirées de son exposition Câliboire au rez-de-chaussée.

Grâce à la mutualisation des espaces de ses partenaires, Diffusion Hector-Charland propose aux artistes des arts de la scène un accès à des infrastructures et des équipements adaptés afin de favoriser la création de leur œuvre. Les artistes seront amenés à créer dans différents terrains de jeu selon leurs besoins: le Collège de l’Assomption, le Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption, la Ville de L’Assomption, la Chapelle Bonsecours de L’Assomption et la Ville de Repentigny.

« L’économie sociale joue un rôle clé dans le développement de nos régions et la revitalisation de nos communautés. Je suis fier de participer à ce projet d’espace de création, qui contribuera à dynamiser les milieux culturel et économique de L’Assomption », souligne Monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional.

Conçue par l’architecte Julie Thouin, de Bergeron Thouin Associés Architectes inc., et bâtie par Constructions LARCO inc., la réalisation de ce bâtiment a été rendue possible grâce aux subventions accordées par le ministère de l’Économie et de l’Innovation par le biais du Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif (236 000 $), le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation par le biais du Fonds d’appui au rayonnement des régions (150 000 $) et la MRC de L’Assomption par le biais du Fonds de développement des territoires (50 000 $).

Conçue par l’architecte Julie Thouin, de Bergeron Thouin Associés Architectes inc., et bâtie par Constructions LARCO inc., la réalisation de ce bâtiment a été rendue possible grâce aux subventions accordées par le ministère de l’Économie et de l’Innovation par le biais du Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif (236 000 $), le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation par le biais du Fonds d’appui au rayonnement des régions (150 000 $) et la MRC de L’Assomption par le biais du Fonds de développement des territoires (50 000 $).


Monsieur Jacques Parizeau

Diffusion Hector-Charland a nommé ce bâtiment en l’honneur de la mémoire de Jacques Parizeau, grand artiste dans l’âme et homme politique dévoué à sa communauté. Député de L’Assomption pendant 14 ans, il a donné un souffle important au développement culturel de sa circonscription, mais également, à celui du Québec, en occupant notamment la fonction de ministre de la Culture et des Communications en 1995 alors qu’il était premier ministre.

Sa carrière aura été marquée principalement par deux convictions : comme homme politique, Jacques Parizeau place l’indépendance du Québec au centre de son action, et, comme économiste, il conçoit l’État comme un outil essentiel à l’édification des piliers de l’émancipation économique et au développement social et culturel du Québec.

Peu de personnes auront influencé aussi profondément l’histoire du Québec que lui. L’un des plus brillants économistes de sa génération, Jacques Parizeau fut tour à tour professeur, haut fonctionnaire et homme politique. Ministre des Finances, puis premier ministre du Québec, il aura consacré sa vie au Québec, à sa modernisation et à son essor économique, culturel et social.


À propos de Diffusion Hector-Charland

Reconnu comme un leader régional sur les plans artistique, économique et touristique, Diffusion Hector-Charland est le promoteur de la Maison Jacques-Parizeau.

Après plus de vingt ans d’activités, Diffusion Hector-Charland diffuse maintenant plus de 300 représentations de spectacles professionnels par année au Théâtre Hector-Charland et 100 de plus au Théâtre Alphonse-Desjardins à Repentigny. Ajoutons à cette diffusion en salle, deux événements disciplinaires majeurs – Fous de théâtre et Pôle Territoire Danse – tous deux tenant place dans plusieurs villes de la MRC de L’Assomption et de la grande région de Lanaudière.

L’organisation met à profit son expertise pour favoriser le déploiement des arts de la scène, de la création à la diffusion, en passant par la concertation, le développement de public et la médiation culturelle. Elle contribue ainsi au développement, au rayonnement et à la promotion de la culture d’ici et d’ailleurs.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.